Jean-Yves Le Drian demande «plus d’action politique» au Sahel

5

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a appelé mercredi le Mali et le Burkina Faso à agir davantage au plan politique pour rétablir la stabilité sur des territoires secoués par les violences jihadistes et intercommunautaires.

« Notre détermination à lutter contre le terrorisme au Sahel est intacte ». Déclaration ce mercredi de Jean-Yves Le Drian, le ministre français des Affaires étrangères alors qu’il était entendu en commission à l’Assemblée nationale. Pour le chef de la diplomatie, il n’y aucun doute, l’armée française doit « poursuivre » son action au Sahel après la mort de 13 militaires français lundi dans une opération antijihadiste au Mali et sur fond de flambée de violences dans les deux pays. Il a insisté sur l’importante d’une action « globale », qui intègre à la fois les initiatives militaires de la force Barkhane, les actions de stabilisation et de formation menée par d’autres forces, l’action humanitaire mais surtout, il a insisté « plus d’action politique ».

« Ce qui me paraît le plus important maintenant, c’est encore plus d’action politique », a déclaré le ministre. « Plus d’action politique au Mali pour que les engagements pris soient respectés, pour que la mise en oeuvre de ce qu’on appelle le DDR (Désarmement, Démobilisation et Réintégration) soit réellement actée, que les accords d’Alger, y compris dans la partie décentralisation, soient réellement mis en oeuvre, que l’État malien revienne à Kidal et qu’il y ait une volonté commune affichée contre le terrorisme », a souligné Jean-Yves Le Drian.

Un accord de paix avec les rébellions qui s’étaient soulevées en 2012 a été signé en 2015. Mais son volet sur le désarmement des groupes rebelles et leur intégration dans les forces de défense maliennes peine à être appliqué.

L’appel à l’union nationale est aussi devenu un leitmotiv du gouvernement, mais la principale formation d’opposition, le Front pour la sauvegarde de la démocratie, a décliné l’invitation à un dialogue qu’elle ne juge pas inclusif.

« Plus d’action politique, plus de pression politique aussi au Burkina Faso où il importe que les autorités puissent rassembler la nation contre les risques », a également exhorté le chef de la diplomatie française.

Désinformation

Le Burkina, frontalier du Mali et du Niger, est aussi régulièrement le théâtre d’attaques jihadistes sanglantes contre ses forces de défense. « Plus de politique aussi pour faire en sorte que la mise en oeuvre de la Force conjointe du G5 (Mali, Mauritanie, Niger, Burkina et Tchad) soit concrétisée », a poursuivi Jean-Yves Le Drian.

« Cela avance mais cela met parfois un peu de temps », a-t-il assuré en référence à sa très lente mise en place, précisant que sur les 414 millions d’euros d’aide promis par la communauté internationale, 176 millions ont été « mis en oeuvre et sont en cours d’exécution ».

La ministre française des Armées Florence Parly a regretté que l’Arabie saoudite tarde à verser l’aide financière promise (100 millions d’euros) pour l’équipement de la force G5 Sahel. Les États de la région réclament aussi régulièrement le versement des 414 millions d’euros annoncés.

Jean-Yves Le Drian s’est également inquiété de « la manière dont la désinformation puisse se faire (…) singulièrement au Burkina et au Mali depuis peu ».

« Il y une vraie bataille de communication à mener, une vraie campagne d’explication, pour éviter le développement de fausses informations », a-t-il estimé. Les troupes étrangères au Sahel, notamment celles de la force française Barkhane, font face à un rejet apparemment grandissant chez les habitants du Burkina Faso, du Mali et du Niger.

Par RFI Publié le 28-11-2019

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Dans sa tentative de partition du Mali en vue de disposer des richesses naturelles de la region de Kidal,le gouvernement Francais et d’autres Puissances Occidentales ont atteint leurs objectifs premiers avec evidemment le soutien a peine voile des traitres. Enfermer le Mali dans un soit-disant Accord de PAIX qui doit conduire irresistiblement a la partition du Mali et a la mise a la disposition de ce pays de toutes les resources naturelles de la region de Kidal: minerai de fer,uranium.petrole,gas,etc. Ils insistent sur l’application d’un tel Accord qui foule aux pieds la Souverainete d’un pays dont l’independence et l’integtrite territoriale sont inscrites dans la Charte des Nations Unies.La Republique du Mali est depouilee de tous les attributs de pouvoir souverain qui s’opposeraient a la jouissance par la France de ces avantages Indus.En meme temps ,le Mali devrait allouer une grande tranche de son budget national a ces touaregs qui ont renonce a leur citoyennete Malienne en immigrant en Libye.Cette demarche du Ministre des Affaires Etrangeres de la France,prouve abondamment que les touaregs Independantistes se batten de connivance avec les Djihadistes et que la France en poussant a l’application de l’Accord d’Alger ,veut donner une satisfaction immediate aux rebelles independantistes ,mettre frin a leur alliance avec las djihadistes et eliminer ces derniers qui commencent a massacre les militaires francais.Le fait est que le peuple du Mali et le peuple de France payent les prix ultimes de cette guerre injuste ,illegale et immorale.Le peuple du Mali n’a jamais appose son blanc-seing sur cet Accord d’AlgerEtant donne son contenu ,cette approbation est une exigence.La Communaute INTERNATIONALE DIRA que cette demande serait sans objet parce qu’un Peuple ne peut se faire HARA-KIRI .La reponse est automatique :Retirez cet Accord qui profane la Charte des Nations.Le Mali doit abandonner toute application de cet Accord dans sa forme actuelle.Toutev atteinte aux attributs de la Souverainete Nationale et de l’Integrite territoriale doivent etre supprimee.La decentralisation doit renforcer la cohesion sociale et non donner occasion a la secession.Cela doit faire l’objet d’un Accord unanime par toutes les parties prenantes.En effet le Gouvernement du Mali et son peuple ne doivent plus cooperer avec les puissances qui soutiennent cet Accord injuste et anti-constitutionnel,Les decisions prises a Ouaga doivent etre mises en oeuvre,les pourparlers de la Russie doivent etre poursuivis jusqu’a la signature et l’entrée des forces Russes en action pour l’elimination du djihadisme et ses Allies.
    sangare

  2. COURAGE AUX CHERS MALIENS..!!

    LE PEUPLE DIGNE DE FRANCE EST VICTIME DE CETTE RACAILLE DE “POLITICIENS” FRANCAIS DONT FAIT PARTIE Jean-Yves Le Drian
    LA PREUVE:
    https://reseauinternational.net/une-strategie-de-manipulation-mise-au-point-par-emmanuel-macron-et-francois-ruffin-en-2016-vient-de-refaire-surface-ce-26-novembre-video/

    VOYEZ-VOUS , ET LA FRANCE ET LE MALI DOIVENT ETRE LIBÉRÉS.

    PEUPLES DE FRANCE ET PEUPLES DU MALI, UNISSONS-NOUS CONTRE CES CRIMINELS AUX SOMMETS DES DEUX ÉTATS…!

  3. – Jean-Yves Le Drian demande «plus d’action politique» au Sahel, CAR AU SAHEL IL N’ Y A QUE DES “TERRORISTES MODÉRÉS”, DES “TERRORISTES PACIFIQUEMENT ABORDABLES”, DES “TERRORISTES-BLEUS-MARINE”, ….

    ET QUE FAIT LA FRANCE AVEC LES TERRORISTES SUR LE SOL FRANCAIS???

    RÉPONSE: LA FRANCE LES EXÉCUTE SANS PROCES, NI JUGEMENT ET DEVANT LES CAMERAS DU MONDE ENTIER, EN “LIVE” POURQUE HOMMES, FEMMES ENFANTS, VIEUX, JEUNES, TOUS VOIENT QUE “JUSTICE EST RENDU”.

    RIRES….MDR….!!!

    LE SIMULACRE DE CRASH D’ HÉLICOS N’ EST QU’ UNE INFIME PARTIE DU GRAND

    SIMULACRE DE LUTTE CONTRE UN TERRORISME ISLAMISÉ , BAPTISÉ ISLAMISTE,

    VÉRITABLE UNIQUE ET ULTIME OUTIL GÉO-POLITICO-ÉCONOMIQUE DE LA FRANCE Á LA

    VEILLE DE SON ÉFFONDREMENT TOTAL ET MULTIDIMENSIONNEL.

    LAURENT FABIUS, LE PRÉSIDENT DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL DU SIMULACRE DE

    ” LIBERTÉ-ÉGALITÉ-FRATERNITÉ”, PARDON, DE LA france, Á L’ ÉPOQUE DISAIT:

    — “AL-NOSRA FAIT DU BON BOULOT EN SYRIE”, OUI, AL-NOSRA, LE NOYAU LE PLUS

    DUR D’ AL-QUAIDA, DONT LES MEMBRES MAGEAIENT DES COEURS HUMAINS CRUS

    DEVANT LES CAMERAS DU MONDE ENTIER…

    LE PREMIER CIMENTIER, DU SIMULACRE DE “LIBERTÉ-ÉGALITÉ-FRATERNITÉ”,

    PARDON, DE LA france, NOMMÉ LAFARGE, NE FUT-IL PAS LE PREMIER PARTENAIRE ET

    EMPLOYÉ DE DAESH , EN CONSTRUISANT DES DIZAINES DE MILLIERS DE BUNKERS

    ANTI-MISSILES POUR L’ L’ ORGANISATION TERRORISTE LE PLUS PUISSANT DE

    L’HISTOIRE DE L’ HUMANITÉ ET DONT FABIUS FAISAIT L’ APOLOGIE…???

    CES 13 SOLDATS SONT TOMBÉS LACHEMENT DANS DES COMBATS AU SOL ET BIEN

    AVANT LA DATE DU SIMULACRE DE “CRASH D’ HÉLICOS”….!!! MDR….!!!

    L’ HISTOIRE DE L’ HUMANITÉ RETIENDRA RETIENDRA ÉTERNELLEMENT QUE L’ ÉFFONDREMENT TOTAL ET ABSOLU DE LA france , LE SIMULACRE MULTI-SÉCULAIRE DE “LIBERTÉ-ÉGALITÉ-FRATERNITÉ” , FUT EMTAMÉ EN SOL MALIEN, INITIÉ PAR LES PATRIOTES MALIENS SANS ARMES.

  4. Le Drian fut Ministre de la Défense quand on interdisait aux troupes maliennes d’entrer en possession de Kidal. Et c’est par lui que le MNLA (déchiqueté par le MUJAO) a été reconstitué par serval.
    Alors, l’action politique qu’il demande se résume à l’application intégrale de l’accord d’Alger pour offrir aux nomades l’autonomie promise par notre turbulente métropole (qui crée le désordre pour régner). Ensuite, seulement, barkhane va neutraliser les groupes rebelles qu’elle a entraînées et équipées pour déstabiliser notre armée rongée par la mauvaise gestion.
    Voilà le schéma que propose le désormais ministre des affaires étrangères de la France.
    La solution, à défaut de nous défendre, traînons les pieds pour que l’opinion française se lasse.
    Le gouvernement français se verra obliger de se désengager du Mali. Nous trouverons la solution, in cha Allah.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here