Mali : “assassinat” d’un jeune pompiste par deux militaires à Tombouctou (gouverneur)

3

Le Gouverneur de la Région de Tombouctou, a condamné jeudi, l’assassinat d’un jeune pompiste d’une station d’essence par deux militaires maliens à la suite des coups et blessures qu’il qualifie « d’acte criminel et regrettable ».

Par voie de communiqué, Maouadou Tembely, directeur de cabinet du gouvernorat a déclaré : «Le Gouverneur de la Région de Tombouctou a le regret de porter à la connaissance de la population qu’un incident malheureux est survenu, le vendredi 11 novembre 2022 aux environs de 20 heures non loin du stade municipal entre deux militaires et Ibrahim Bilal, âgé de 26 ans environ, pompiste à la station Oil Mali de Tombouctou ».

Selon le Chef de cabinet « l’incident s’est soldé par des coups et blessures sur le sieur Ibrahim Bilal qui a été évacué pour des soins, d’abord à l’infirmerie de la garnison puis à l’Hôpital Régional ».

« Malheureusement, le lundi 14 novembre 2022, la victime a succombé des suites de ses blessures », a-t-il expliqué avant de condamner « cet acte criminel et regrettable ».

Toutefois, l’exécutif régional rassure la population que « toutes les dispositions sont en cours tant au niveau de la hiérarchie militaire qu’à la justice afin que ces deux éléments subissent toute la rigueur de la loi ».

En outre, le Gouverneur salue « l’accompagnement exemplaire de la population et des leaders de jeunes et invite à nouveau les uns et les autres au calme, à l’apaisement et à attendre la suite réservée au dossier judiciaire ».

Depuis 2015, plusieurs cas d’assassinats civils et militaires ont été enregistrés dans la région de Tombouctou occupée en 2012-2013 par des groupes armés terroristes affiliés à Al Qaïda au Maghreb islamique selon les autorités locales.

Source: https://www.aa.com.tr/fr

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Vive les Famas bons a riens
    Vive Wagner violeurs de maliennes et de centrafricaines
    Qu’en pense les idiots de ce site ?

    • Le titre de l’article est en déphasage avec les faits, le contenu et le communiqué du gouverneur.
      Nulle part dans le communiqué du gouverneur on a parlé d’assassinat.

      Il y a eu sûrement une altercation entre ces personnes.

      Voilà pourquoi nous avons tant de problème d’information avec nos médias locaux. Il faut correctement relater les faits. Les médias ne doivent en aucun attiser les tensions.

      La HAC doit être saisie pour recadrer ces genres d’information.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here