Mali : Une frappe de Barkhane tue une vingtaine de djihadistes, des villageois parlent de civils tués

11

L’armée française  confirme la paternité de la frappe aérienne  faisant  une  vingtaine de morts au sein des groupes djihadistes dans  le cercle  de Douentza entre dimanche et lundi janvier 2021. Cette version est démentie par  des sources locales qui  parlent de civils  assassinés par un appareil non-identifié lors d’un mariage.

maliweb.net–  Les versions se contredisent  sur les  évènements  tragiques survenus dans le village de Bounty, cercle de Douentza dans le centre du Mali, dimanche dernier. De nombreuses personnes étaient dans la tourmente  depuis lundi laissant place aux spéculations sur les réseaux sociaux qui indiquaient que des tirs  provenant d’un hélicoptère non-identifié  ont tué une vingtaine  de civils  dans cette région.

Ce mardi, un  communiqué produit par l’AFP informe que l’état-major français a réfuté ces allégations. Et précise qu’une patrouille d’avion de chasse a neutralisé des dizaines de djihadistes préalablement repérés après une opération de renseignements de plusieurs jours.  L’Etat –major de l’armée française  réfute la thèse d’un mariage, car, dit-il,  elle  ne correspond pas aux observations effectuées.

Une source militaire  déclare, selon l’AFP,  qu’il ne peut y avoir de doutes et d’ambiguïté,  qu’il n’y avait pas de mariage.  A en croire cette source,  cette  frappe a été  menée par Barkhane  après un processus particulièrement formel et multipartite sur un groupe armé terroriste pleinement identifié, après un recoupement d’informations, des attitudes, une posture, sur une zone caractérisée.

Cette thèse est catégoriquement rejetée par les sources locales.  L’Association Tapital Pulaaku  fait état d’une frappe aérienne ayant  décimée une vingtaine de personnes civiles au cours d’un mariage.  Ces responsables ont réclamé dès lundi dernier l’ouverture d’une enquête pour déterminer l’identité des auteurs des faits.  Dans d’autres sources, des habitants du village de Bounty rapportent que la frappe d’hélicoptère  a été menée en plein jour  pendant que de nombreuses personnes étaient réunies pour célébrer un mariage.  Et font état d’une vingtaine de morts et de blessés.

Le cercle de Douentza, où se situe le village de  Bounty,  est une localité en proie à l’insécurité à cause de l’occupation des groupes djihadistes qui y règnent en maître absolu.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

    • RBS, ne comptez pas sur celui-là, c’est le pire lâche de la planète terre. Il n’a pas encore fini de s’agiter et se plaindre puérilement sur maliweb comme un bambin capricieux de la maternelle.

      Pensées rebelles.

  1. Je soutiens à Barkhane. Barkhane a fait un bon boulot. Cette opération a été menée sur la base de renseignements fiables et documentés.

    C’est normal que ces villageois parlent de victimes civiles puisqu’ils abritent eux-mêmes ces terroristes. Ce sont des villageois qui ont toujours alimenté le terrorisme en lui fournissant gîtes et couverts.

    Ce qu’on essaie de nous faire croire aujourd’hui représente le même mode opératoire qu’ils ont toujours utilisé contre les FaMa.

    Après leur forfait, les terroristes vont se cacher dans les villages et redeviennent de simples villageois sans défense. Ce jeu a trop duré !

    Merci à Barkhane !

    • Barkhane doit faire un tour a’ Bamako pour aider le vaillant peuple malien et les FAMAS a’ neutraliser les terroristes et leurs partenaires cache’s dans la capitale de notre faso.

  2. Voici ma version des faits……. barkhane bombarde et neutralise une vingtaine de terroristes……….. Les habitants du village qui abrite la plupart de ces terroristes et qui militent pour l’extrémisme violent veulent semer le discrédit………… Ils saisissent donc l’association Tabital Pulaku et cette association de mherde relaie la fausse information sur les réseaux sociaux!!!!!!!!

  3. Certains habitants du centre ont protégés leurs frères terroristes, On attend d’abord l’enquête s’il s’agit de mariage .

    • ILS VOLENT NOTRE BETAIL, DETRUISENT NOS CULTURES, BRULENT NOS VILLAGES, TUENT NOS POPULATIONS ET MARIENT NOS FEMMES! BARKHANE IL FAUT FAIRE DESCENDRE LA FOUDRE SUR CES FILS DE CHIEN!!!

  4. Une des méthodes de combat des djihadistes est de crier aux bavures et à la maltraitante des “innocents”. Un citoyen britannique appelé Mozambique a été appréhendé en Afghanistan 2001 par les Américains. Il avait menti d’avoir été au Paskistan pour apprendre le Coran et que le Gouvernement Afghan l’avait pris et l’avait transféré aux Américains dans le cadre de leur coopération dans le lutte contre le terrorisme. Les Britanniques, alliés des Américains, avaient demandé et obtenu sa libération. Mais quand l’état islamique a été proclamé en 2014, le même Mozambique est parti en Syrie. Aux yeux de ses compatriotes, sa culpabilité ne faisait plus de doute. Les islamistes et leurs soutiens savent que les autres (le monde civilisé et conscient) ont un cœur et ils savent que les allégations d’atteinte à la vie des innocents sont prises sérieusement. Ils utilisent l’esprit de bonté des autres pour créer un sens de culpabilité chez eux afin de limiter leurs moyens d’action éventuellement. L’association Pulaku qui soutient les peulhs en toutes circonstances joue également à ce jeu.

  5. Attendons l’expression magique (overture d’une enquête) qui, en pareille circonstance se termine en queue de poisson. Tout ce qu’on peut faire maintenant est de prier pour les victimes collatérles. Les djihadites, eux sont déjà dans les bras de leurs 72 vierges.😜

    Avant hier c’etait 20 morts, le lendemain 19 et aujourd’hui100 morts. On peut dire sans se tromper qu’il y a une forte dose de mensonge de part et d’autres dans cette affaire.

    1) Qu’une foule immense se réunisse un Dimanche pour célébrer un mariage veut dire que les villageois ne font plus de differences entre Jeudi et Dimanche. La tradition veut que les mariages coutûmiers se passent les Jeudi soirs.

    2) Les villageois parlent d’hélicoptère et les Français parlent d’avions de patrouille, en plein jour la marge d’erreur n’existe pas. Non seulement un avion ne peut pas être confondu à un hélicoptère, mais aussi un avion ne peut pas proceder à tirs comme le fait l’hélico. Un avion bombarde.

    3) Le guerrier Bambara qui a donné à BARKHANE les cordonnées GPS doit être retrouvé et fusillé. Pour que les avions de BARKHANE ou la MINUSMA puisse venir frapper jusque dans les faubourgs de Douentza, il faut que cela reeponde à un appel des Fama. On se souvient de cette unité de l’armée qui avait été frappée par Serval à qui un Officier avait malencontreusement donné les cordonneées GPS comme étant celles de l’ennemi.

  6. UN CENTAINE DE PERSONNES CIVILES MASSACRÉES DANS UN BOMBARDEMENT DE LA FRANCE.

    C’ ÉTAIT LE DIMANCHE 3 JANVIER, DONC VOILÁ 3 JOURS….!!!!

    TOUJOURS AUCUN SIGNE DES AUTORITÉS DE LA TRANSITION.

    AUCUN..!!!

    ÉHHH….!

    GLOIRE Á TOLOBA POUR AVOIR RÉVELÉ AUX FAUSSES “AUTORITÉS” DU MALI LE SOMMET DE LA RÉSISTANCE ANCESTRALE CONTRE LES ENVAHISSEURS ISLAMO-LATINS TOUS ABRAHAMIQUES CANCÉREUX SPIRITUELLEMENT..!

    QUE TOUS LES ESPRITS DU MALI DÉTRUISENT DE HONTE, DE MALADIES LES DIRIGEANTS VOLEURS, MENTEURS, TRAITRES ET LARBINS DE LA FRANCE ET DES ARABES…!!!

    AMON..! AMON..! AMON..!

    SANÉÉ ANI KONTRON…!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here