Mme Kamissa Camara, Experte Senior sur le Sahel à L’USIP : « Il est temps de repenser la stratégie américaine »

10

Depuis l’intervention militaire française au Mali puis au Sahel, Washington apporte un soutien logistique à Barkhane. L’ancienne ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali, Kamissa Camara, actuellement experte senior sur le Sahel à l’Institut des États-Unis pour la paix (Usip), affirme qu’il est temps que les Etats-Unis repensent leur stratégie au Sahel.

 Aujourd’hui la situation sécuritaire au Sahel donne l’une des crises humanitaires les plus graves au monde. Dans toutes les régions du Sahel, l’insécurité est galopante alors que la zone est surmilitarisée. La France seule compte 5 100 soldats français. La Task force Takuba et les 1 200 soldats tchadiens qui opèrent dans la zone des 3 frontières peinent à juguler le terrorisme.

Washington apporte un soutien significatif aux forces de l’opération Barkhane en matière logistique, de ravitaillement et, surtout, de surveillance, avec des drones équipés d’un système d’interception des communications. Si Washington veut jouer un rôle efficace dans la lutte contre le terrorisme au Sahel, pour Kamissa Camara, experte senior sur le Sahel à l’Institut des États-Unis pour la paix « il lui faut moins de contre-terrorisme et une meilleure diplomatie. » Pour cela, l’experte énumère 4 façons pour réorienter la politique étrangère américaine au Sahel. Il s’agit de reconnaître les liens entre les développements politiques et sécuritaires en Afrique du Nord et au Sahel et de se réorganiser en conséquence ; de développer un programme d’aide américain unique pour le Sahel en évitant les efforts inutiles et de développer les opportunités économiques dans la région. En plus de cela, elle propose l’affirmation du leadership diplomatique américain au Sahel.

Selon Mme Camara si Washington parvient à suivre ces quatre recommandations « les États-Unis réussiraient mieux à éviter les crises politiques et sécuritaires au Sahel. De même, les États-Unis retrouveraient leur pertinence stratégique en Afrique à une époque de détresse mondiale ».

L’arrivée de Joe Biden à la Maison blanche a suscité beaucoup d’enthousiasme au niveau des autorités françaises dans la lutte contre le terrorisme. On se rappelle l’entretien téléphonique entre Lloyd Austin, le patron du Pentagone et la ministre des Armées françaises, Florence Parly où M. Austin avait affirmé d’examiner l’ensemble de la posture militaire des Etats-Unis dans le monde avant de prendre des décisions spécifiques.

 

Ousmane Mahamane

(Stagiaire)

 

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. Comme il dit kramoko befo paix a sont n’ame je vais dire me blablaler lors gens qui vont à l’école est medrasa pour apprendre la langue colonialiste ces sont eux qui sont l’ennemi d’Afrique il y’a la langue etiopienne qui est là pour tout l’Afrique pourquoi nous contiuno aprndre la langue de fachiste arabe est le criminel oxidantaux dans leur université il forme que de voleur est de criminell

  2. Il y a tellement d’experts et analystes politiques en Afrique avec toutes sortes de propositions farfelues et bidonnes. Une des raisons pour lesquelles rien ne semble bien fonctionner sur ce continent. Trop d’experts sans expertises!
    Ma compréhension est que les propositions de cette dame s’adressent particulièrement au Gouvernement Américain et sa politique étrangère au Sahel de façon générale. Le Sahel n’est pas le Mali. Nous préférons des propositions/conseils plus spécifiques pour le Mali, si elle n’en a pas déjà tout prodigué au vieux IBK et a son Boubou Cissé.

  3. hun elle est déjà experte et senior sur le “sahel” ??? Lol ….ah ce monde nous abuse! Serge Daniel est quoi alors, n’est ce pas un “spécialiste du Sahel”? ….. Bientôt des gentilés “maliens” “nigériens” seront obsolètes c’est désormais des “sahéliens”… ça arrive!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here