– 84% : l’Afrique confrontée aux conséquences du (chiffre) choc de la baisse des investissements chinois

4
- 84% : l’Afrique confrontée aux conséquences du (chiffre) choc de la baisse des investissements chinois
Atlantico.fr/Lars Christensen – Le ralentissement chinois représente une menace sur la croissance africaine

Le développement rapide de l’Afrique ces dernières années est en grande partie dû aux investissements massifs de la Chine dans le continent. Seulement, ils ont plongé de 84% dans la première moitié de l’année, ce qui remet en cause les perspectives de développement du pays.

La réussite économique de la l’Afrique ces 20 dernières années est souvent oubliée dans l’actualité. En fait, sur les 20 pays qui ont eu la croissance la plus élevée sur cette période, la moitié d’entre eux sont africains.

Il y a de nombreuses raisons qui expliquent ce succès. La plus importante est la fin de la Guerre Froide au début des années 90 qui a entraîné la fin du soutien des dictatures par les Occidentaux et les Soviétiques ce qui a permis le triomphe des démocraties – même imparfaites – sur le continent. Avec la démocratie vient un plus grand respect des lois ce qui est essentiel pour favoriser l’investissement.

Une partie du succès du continent africain s’explique donc par des réformes institutionnelles. De meilleures institutions ont contribué à créer un climat favorable à l’investissement et à la croissance. Cependant, un autre facteur très important est le prix relativement élevé des matières premières des années 90 jusqu’à 2008.

Par conséquent, de nombreux pays africains exportant des matières premières ont pu bénéficier de la hausse du prix du pétrole.

La hausse du prix de celles-ci est en partie due à la très forte croissance chinoise depuis le début des années 90. Il y a donc un lien très fort entre la hausse du cours des matières premières et la croissance chinoise, ce qui explique en partie la croissance africaine.

Il y a un lien plus direct entre la Chine et l’Afrique : la Chine est devenue au fil des années le premier investisseur du continent. Le succès de la Chine a donc contribué en grande partie à celui de l’Afrique. Cependant, l’Afrique risque de souffrir des difficultés que connait actuellement la Chine.

Le (…)lire la suite sur Atlantico

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. arretez la manipulation messieurs, le recul est 5%

    arretez la manipulation messieurs le recul est 5%

    arretez la manipulation messieurs le recul est 5%

  2. la Chine subit avec un peu de retard la crise mondiale . Entre 2010 et 2015 les salaires ont été augmentés de 25% ce qui rend les produits chinois moins compétitifs et le comble ,c’est que maintenant la Chine se voit obligée de délocaliser sa production ,mettant des millions de chinois au chomage !!!! alors vous pouvez toujours attendre vos sous ,ce n’est pas demain que vous toucherez le magot .

  3. C’est pourquoi notre President ne parle plus des 5000 milliards “recoltes” en Chine. Il evite meme de parler de l’Orient 😛 😀 😛 😀 😛 😀 😛

    • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      Surtout que s’il lui prend l’envie de parler reparler de la Chine, ça risque en plus de rappeler certains……tracteurs CHINOIS! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

      En plus! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Comments are closed.