Coupé décalé : un an sans DJ Arafat

0

Orphelin de sa figure de proue disparue le 12 août 2019 dans un accident de moto à Abidjan, le coupé décalé doit inventer l’après-DJ Arafat. À l’occasion des cérémonies organisées pour célébrer ce premier anniversaire, RFI Musique revient sur cette année de transition et dresse un état des lieux des candidats à la succession.

Allusion délibérée ou simple coïncidence chorégraphique ? Quelques pas de danse de la chanteuse américaine Beyoncé dans le clip de sa nouvelle chanson Already ne sont pas passés inaperçus. À peine la vidéo venait-elle d’être mise en ligne ce 31 juillet que déjà la séquence était disséquée, examinée de près sur le Web et les réseaux sociaux. Et le verdict, sans appel : aucun doute, il s’agit d’un hommage à DJ Arafat et son titre C’est moi, rendu par la star internationale qui a joué la carte africaine sur son précédent album The Lion King : The Gift.

Le souvenir de l’artiste ivoirien, un an après l’accident qui lui a coûté la vie, reste un sujet qui continue de déclencher les passions. La fièvre, qui s’était notamment manifestée lors des funérailles du Yôrôbô, n’est guère retombée : prononcer son nom, c’est souffler sur des braises encore incandescentes sous douze mois de cendres. La “Chine” et les “Chinois”, comme il appelait son fan-club et ses membres, lui sont demeurés fidèles : sa page Facebook compte toujours près de 2,5 millions d’abonnés ! Un bémol, toutefois : les titres posthumes Peter les plombs, en combinaison avec le rappeur camerounais Tenor, et Kong n’ont pas explosé les compteurs à leur sortie cette année – où l’attention s’est surtout focalisée sur la Covid-19, laissant peu de place à la culture en général et la musique en particulier. ... suite de l’article sur RFI.FR

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here