Franc CFA : l’activiste Kémi Séba arrêté à Dakar pour avoir brûlé un billet de banque

12
Kémi Séba à Dakar le 4 décembre 2013. © Sylvain Cherkaoui pour Jeune Afrique
Kémi Séba à Dakar le 4 décembre 2013. © Sylvain Cherkaoui pour Jeune Afrique

Le président de l’ONG Urgences Panafricanistes Kémi Séba, qui avait brûlé un billet de 5 000 Fcfa lors d’un rassemblement à Dakar le 19 août dernier, a été placé un garde à vue vendredi matin, a-t-on appris auprès de ses proches.

Des agents de la Division des investigations criminelles (DIC) sont venus interpeller le président de l’ONG Urgences Panafricanistes Kémi Séba à son domicile de Dakar, vendredi 25 août, à 7 heure du matin, pour le placer en garde à vue, a confirmé à Jeune Afrique Hery Djehuty, conseiller et coordinateur stratégique de l’organisation.

Cette interpellation fait suite à un rassemblement « contre la Françafrique » organisé par l’ONG le 19 août dernier sur la place de l’Obélisque, à Dakar, au cours duquel Kémi Séba avait publiquement brûlé un billet de 5 000 Fcfa pour dénoncer cette monnaie qu’il qualifie de « scandale économico-politique d’ordre colonial ».

Selon ses proches, Kémi Séba s’attendait à cette interpellation. De fait, les agents de la DIC ont entendu, jeudi 24 août, les membres de l’ONG qui avaient déposé la demande d’autorisation administrative pour le rassemblement du 19 août. Les agents leur auraient notamment demandé l’adresse de Kémi Séba à Dakar.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, avant son interpellation, l’activiste a posté un message sur sa page Facebook, intitulé « Franc CFA : « La BCEAO porte plainte pour le billet colonial que j’ai brûlé », où il déclare : « Je savais qu’en effectuant cet acte purement symbolique, la BCEAO (Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest), sans doute sur commande de la Banque de France, engagerait une procédure visant à me mettre en prison. Je le savais, et je suis prêt à en payer le prix du plus profond de mon âme. »

jeuneafrique.com
L’article 411 du code pénal sénégalais prévoit que « quiconque aura volontairement brûlé ou détruit, d’une manière quelconque, des registres, minutes ou actes originaux de l’autorité publique, des titres, billets, lettres de changes, effets de commerce ou de banque, contenant ou opérant obligation, disposition ou décharge; (…) Si les pièces détruites sont des actes de l’autorité publique ou des effets de commerce ou de banque, la peine sera d’un emprisonnement de cinq ans à dix ans ».

Contactée par téléphone, la BCEAO n’était pas joignable à l’heure où nous publiions.

Par jeuneafrique.com

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. La majorité des africains doivent exigé sans condition sa libération. Car le franc cfa est l arnaque du siècle contre l afrique. Ce continent est dirigé par des incapables ni ne sont des gouverneurs et qui ne vise pas en priorité l intérêt de la nation africaine. Tout les chefs d état qui ont voulus touchés au franc cfa ont été tués ou emprisonnés. Alors Ras-Btah et le peuple africain liberons Kemi sans condition demandons l’abolition de cette monnaie coloniale toujours fabriqué en France et contrôlée par le fabriquant. oui a une monnaie pour l Afrique décidé par les africains et contrôlée par les africains.

  2. ANALYSE NON-EXHAUSSIVE:

    1- la monnaie commune N’ EST PAS ÉGALE Á LA MONNAIE UNIQUE.
    EN EUROPE, DANS L’ UE , L’ EURO/ECU FUT LONGTEMPS “LA MONNAIE COMMUNE”
    SANS ETRE “LA MONNAIE UNIQUE”.

    2- LE FRANC CFA EST-IL “UNE MONNAIE UNIQUE” OU “UNE MONNAIE COMMUNE” ?
    LA RELEVANCE DE CETTE QUESTION SE SITUE EN SA CAPACITÉ DE SOULEVER DES
    QUESTIONS PERTINENTES SUR LA CONSTITUTIONALITÉ DU STATUT DE LA BCEAO.

    WIKIPÉDIA DIT :
    ” L’euro est créé par les dispositions du traité de Maastricht, en 1992. Pour participer à la monnaie unique, les états membres sont censés répondre à des critères stricts tels qu’un déficit budgétaire de moins de 3 % de leur PIB, un endettement inférieur à 60 % du PIB (deux critères qui sont régulièrement bafoués après l’introduction de l’euro[réf. nécessaire]), une faible inflation et des taux d’intérêt proches de la moyenne de l’UE. Lors de la signature du traité de Maastricht, le Royaume-Uni et le Danemark obtiennent des options de retrait pour ne pas participer à l’union monétaire qui se traduirait par l’introduction de l’euro.”

    ENCORE :
    ” L’euro (€) est la monnaie de l’union économique et monétaire3, formée au sein de l’Union européenne ; elle est commune à dix-neuf États membres de l’Union européenne qui forment ainsi la zone euro.

    Quatre micro-États (Andorre, Monaco, Saint-Marin et le Vatican) sont également autorisés à utiliser l’euro, ainsi que deux pays européens non-membres, le Monténégro et le Kosovo qui l’utilisent de facto.

    D’autres pays ont leurs monnaies nationales liées à l’euro (Bénin, Bosnie-Herzégovine, Burkina Faso, Cameroun, Cap-Vert, Comores, Congo (Brazaville), Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée équatoriale, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Nouvelle-Calédonie, République centrafricaine, Sao Tomé-et-Principe, Sénégal, Tchad, Togo).

    En usage dès 1999 pour les transactions financières européennes, il est mis en circulation le 1er janvier 2002 sous sa forme fiduciaire. Il succède à l’ECU, « l’unité de compte européenne » mise en service en 1979. ”

    LE MONDE ENTIER OBSERVE IMPUISSANT LA CRISE DE L’ EURO, QUE SE SOLDE CONTINUELLEMENT EN CRISE FINANCIERE , ÉCONOMIQUE ET POLITIQUE ABOUTISSANT INÉVITABLEMENT Á EXPLOSION DE L’ UNION EUROPÉENNE EN ÉTATS ” PIGS ” Portugal-Italie-Grece- eSpagne, EN ÉTATS ” NORDIQUE -VRAIS BLANC” , EN ÉTATS DU ” CENTRE DE GRAVITÉ FRANCE ALLEMAGNE, ET EN ÉTATS DE L’ EST -LES TOUTES NOUVELLES COLONIES DE L’ INDUSTRIE EUROPÉENNE.

    TOUTES LES PREUVES SONT LÁ, PALPABLES, VISIBLES Á L’ OEIL NU : LES MAGUOUILLES ET MANIPULATIONS AUTOUR DES CONCEPTES ” MONNAIE COMMUNE” ET ” MONNAIE UNIQUE” ONT ÉTÉ EXPÉRIMENTÉES D’ ABORD AUX COBBAYES AFRICAINS, COMME C’ EST LE CAS POUR CERTAINS MEDICAMENTS, PUIS AUX ” PUEBLOS DE EUROPA”.

    UNE CHOSE EST SURE: PEU DE CANDIDATS AUX DERNIERES ÉLECTIONS FRANCAISES ONT VOULU MAINTENIR LA FRANCE DANS “LA MONNAIE UNIQUE EURO “.

    LES PATRIOTES FRANCAIS NE VEULENT PLUS DE CETTE “MONNAIE UNIQUE EURO ” ET VEULENT SE CONTENTER D’ “UNE MONNAIE COMMUNE”, ET RETOURNER Á LA MONNAIE NATIONALE GARANTE DE LA SOUVERAINITÉ RÉELLE.

    3- CHERS MALIENS/AFRICAINS,
    a- S’ IL SE TROUVE QUE LE FRANC CFA EST UNE “MONNAIE UNIQUE”, C’ EST QU’ IL
    VIOLE DONC LES LOIS FONDAMENTALES DES PAYS MEMBRES.

    b- S’ IL SE TROUVE QUE LE FRANC CFA EST UNE “MONNAIE COMMUNE”, CELA
    CONSTITUE UNE AUTRE BONNE NOUVELLE: CHAQUE ÉTAT MEMBRE PEUT
    ET EST DANS LE DEVOIR RÉGALIEN DE BATTRE SA PROPRE MONNAIE, ET DE
    POURSUIVRE UNE POLITIQUE MONÉTAIRE NATIONALE …..LE SORT DU FRANC CFA
    SERA CONFIÉ Á LA BIOSPHERE….

  3. Les héros viennent en plusieurs formes. Notre esclavage est tel que on est même interdit de s’en exprimer. Merci KEMI SEBA.

  4. Tres symbolique Seba,
    La lutte continue et Nous sommes tres loin de voir le bout tunnel avec cette nouvelle de colonisation que frere Jah Fakoli a toujours denonce. A suivre…………

  5. ………..MALIWEB , c’est honteux de votre part. L’AFROBASKET se joue chez nous et on ne se rend même pas compte sur votre site. Notre Equipe vient de battre l’Egypte 90 à 50 et vous n’en parler pas. Apprenez à actualiser vos inforamtions car vous êtes très en retard par rapport aux autres.

  6. Ah les nègres francofous, Kemi SEba se bat contre cette monnaie de singe franSSaise, ce n’est pas étonnant que le senegal pays francofou par excellence arrête Kemi SEba…

    Les autorités sénégalaises, sous domination de la franSS, ont fait une belle connerie.
    Car ce geste de rejet de la domination va se multiplier!
    Plus de gens vont brûler des billets de la monnaie française le franc des colonie française d’afrique!

    • OUAIS… ! IMPOSSIBLE D’ ARRETER LE TEMPS.. !

      POURQUOI DEVONS- NOUS VIVRE SOUS DES CONTITUTIONS ÉCRITES EN FRANCE, UTILISER DES BILLETS DE BANQUE IMPRIMÉS EN FRANCE..??

      CETTE NE SENT TOUJOURS PAS QU’ ELLE EST MAL PARTIE, ET SA CHUTE LIBRE EST QUESTION DE 2 Á 5 ANS ?

      • “POURQUOI DEVONS- NOUS VIVRE SOUS DES CONTITUTIONS ÉCRITES EN FRANCE, UTILISER DES BILLETS DE BANQUE IMPRIMÉS EN FRANCE..??”

        Parce que nos dirigeants francofous sont des lâches, éternelles esclaves, qui refusent de prendre en mains! C’est ce que le président Kagamé a dit récemment d’ailleurs!

      • Fabriquée et contrôlée par l ancien colonisateur . C est a la ville de chalmeliere vers Clermont-Ferrand précisément en en d Auvergne en france

    • Paralysons tout les pays du franc cfa jusqu’à sa libération sans condition. Tous dans la rue. Assiegions toutes les banques centrales en Afrique du cfa

Comments are closed.