George Floyd: Trump veut mettre l’armée dans les rues, son ministre de la Défense s’y oppose

0

Face au vaste mouvement de protestation contre le racisme et les violences policières, le président des États-Unis envisageait de déployer l’armée dans les grandes villes du pays.

ÉTATS-UNIS – En désaccord apparent avec Donald Trump, le secrétaire américain à la Défense s’est dit, ce mercredi 3 juin, opposé à l’idée de déployer l’armée dans les grandes villes des États-Unis pour juguler le vaste mouvement de protestation qui s’exprime contre le racisme et les brutalités policières.

Ces déclarations de Mark Esper, le chef du Pentagone, sont intervenues alors que le pays se préparait à une nouvelle journée de contestation, après une semaine de manifestations pacifiques mais aussi de troubles, notamment nocturnes, les foules continuant à braver les couvre-feux.

La nuit de mardi à mercredi a toutefois été plus calme, avec seulement des actes de pillages localisés succédant à une journée de grandes marches pacifiques. Lundi, alors que la situation dégénérait en émeutes dans de nombreuses villes, le président Trump avait menacé de déployer les troupes “pour régler rapidement le problème”, des propos immédiatement dénoncés par l’opposition, qui y avait vu une dérive autocratique.

Le réquisitoire de Mattis, ex-ministre de Trump

“Je ne suis pas favorable à décréter l’état d’insurrection”, qui permettrait au milliardaire républicain de déployer des soldats actifs face à des citoyens américains, et non des réservistes de la Garde nationale comme c’est actuellement le cas, a donc déclaré Mark Esper ce mercredi.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here