22.2 C
Bamako
lun 28 Nov 2022 - 1:01
Accueil Monde

Macron regrette les “malentendus” suscités par ses propos sur l’Algérie, selon une source à l’Elysée

6
PARIS (Reuters) – Emmanuel Macron regrette les “polémiques et malentendus” suscités par ses récents propos sur l’Algérie, a déclaré mardi une source à l’Elysée, alors que la France tente de remettre sur de bons rails le “travail mémoriel” mené par le chef de l’Etat depuis quatre ans.

Les relations entre Paris et Alger ont subi un sérieux coup de froid après la publication par le journal Le Monde d’une interview dans laquelle Emmanuel Macron s’interrogeait sur l’existence d’une nation algérienne avant la colonisation française et accusait le pouvoir algérien de cultiver une “rente mémorielle”.

Elles sont devenues glaciales après la diffusion de propos tenus par le président français lors d’une rencontre avec des “petits-enfants” de la guerre d’Algérie, dans lesquels il accusait le “système politico-militaire” algérien d’avoir réécrit l’histoire de la colonisation dans la “haine” de la France.

A la suite de ces propos, qualifiés de “très graves” par le président Abdelmadjid Tebboune, l’Algérie a fermé son espace aérien aux avions militaires français de l’opération Barkhane au Mali et rappelé son ambassadeur à Paris pour consultation.

Dans une interview publiée le 6 novembre par le magazine allemand Der Spiegel, Abdelmadjid Tebboune a déclaré qu’il ne ferait pas le premier pas pour apaiser les tensions et reproché à son homologue français d’avoir “rouvert un vieux conflit de manière complètement ridicule”.

La France a depuis invité Abdelmadjid Tebboune à assister à la conférence internationale sur la Libye qu’elle organisera vendredi et souhaite qu’il y participe en tant que président d’un “acteur majeur dans la région”, a dit la source à l’Elysée lors d’une présentation destinée à la presse.

Le responsable de la présidence a tenu à exprimer les “regrets” d’Emmanuel Macron sur les propos qu’il avait tenus devant les jeunes issus de familles françaises et algériennes qui ont connu la guerre de 1954 à 1962.

“Le président de la République regrette les polémiques et les malentendus engendrés par les propos rapportés, et j’ajouterais que le président Macron a le plus grand respect pour la nation algérienne, son histoire et la souveraineté de l’Algérie”, a dit cette source.

“(Emmanuel Macron) est fortement attaché au développement de nos deux pays sur le plan bilatéral, au bénéfice des populations algériennes et françaises, et également pour répondre aux grands défis régionaux à commencer par la Libye”, a-t-elle ajouté.

Souhaitant refermer les blessures de la guerre d’Algérie, Emmanuel Macron a commandé un rapport à l’historien Benjamin Stora sur les “questions mémorielles portant sur la colonisation et la guerre d’Algérie”, mais il s’est attiré les critiques d’Alger sur son refus de présenter des excuses pour les “crimes de guerre et contre l’humanité perpétrés pendant les 130 années de l’occupation de l’Algérie”.

(Reportage John Irish, version française Tangi Salaün, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. 🙂 IL N Y A PAS DE MALENTENDU MAIS DES MALDITS DES IMPOLIS ET DES IMBECILES ARROGANTS! 🙂

    🙂 LA FRANCE A MIS SA QUEUE ENTRE LES FESSES DEVANT LE BRAVE PEUPLE ALGERIEN 🙂

  2. C’est un jeu purement politique. Pourquoi Macron lui même n’a pas présenté des excuses aux autorités algériennes. L’espace aérien de l’Algérie fermé aux avions de barkhane vers le Mali, n’ arrange pas la France. Le rapprochement de l’Algérie au Mali pour faire chemin ensemble contre la France n’est pas vu d’un bon œil par les autorités françaises. On se pose la question au juste de ce que fait la France au Mali. Voyez un peu le sommet que la France veut organiser avec la Russie sur le sahel. Je sais que ce sommet concerne particulièrement le Mali. Monsieur Jean Yves – Le -DRIAN et Mme Florence PARLY qui sont les principaux responsables du désordre du Mali veulent tout simplement chercher à convaincre les Russes à ne pas nous aider à lutter contre les jihadistes qu’ils nous importent. Moi j’en veux à IBK qui a signé cet accord de coopération militaire avec la France qui nous lie les pieds et les mains, car donne droit à cette France de bloquer certaines de nos commandes d’équipements militaires significatifs. IBK a-t-il œuvré pour les intérêts du Mali. Que la France se mette en tête que le Mali n’est pas leur chasse gardée. Modibo KEITA, Premier président du Mali avait raison de déguerpir l’armée française du territoire malien. Tant que les autorités de la transition malienne ne les chassent pas, le Mali ne sera pas en paix. La rébellion du Mali n’est pas réelle. Elle a été orchestrée par la France qui veut continuer à l’entretenir. Les Maliens doivent ouvrir leurs yeux. Comment comprendre que les régions du Nord Mali soient maintenant plus calmes que celles du Centre. Là où tout a commencé. Il y a trop d’apatrides au Mali.

    • De toutes façons la France a toujours foutue son bordel partout dans le monde, il n’y a qu’a voir pour le Yémen ou pour leurs sous-marins…

  3. ” … Le responsable de la présidence a tenu à exprimer les “regrets” d’Emmanuel Macron sur les propos qu’il avait tenus devant les jeunes issus de familles françaises et algériennes qui ont connu la guerre de 1954 à 1962.
    “Le président de la République regrette les polémiques et les malentendus engendrés par les propos rapportés, et j’ajouterais que le président Macron a le plus grand respect pour la nation algérienne, son histoire et la souveraineté de l’Algérie”, a dit cette source… ” …///…

    :
    Mieux vaut tard que jamais. C’est bien… !
    Au PEUPLE Algérien et à son Président d’apprécier.
    Vive la PAIX entre les PEUPLES.

  4. Il se croyait maître qu’il assume donc son arrogance.

    “polémiques et malentendus” =Perte d’argent pour la jolie laide…

Comments are closed.