Scandale Nkandla: fin de partie pour Jacob Zuma?

1
Scandale Nkandla: fin de partie pour Jacob Zuma?
Le président sud-africain Jacob Zuma. © REUTERS/Nic Bothma/Pool/Files

Le président sud-africain Jacob Zuma joue très gros, ce mardi 9 février, alors que la Cour constitutionnelle se penche sur le scandale Nkandla. Le chef de l’Etat est soupçonné d’avoir utilisé 15 millions d’euros d’argent public pour rénover sa résidence privé. L’affaire empoisonne la vie politique du pays depuis plusieurs années.

C’est une journée cruciale qui s’annonce pour le président sud-africain Jacob Zuma. La plus haute cour du pays, la Cour constitutionnelle, doit examiner à partir de ce mardi 9 février une plainte à son encontre. Elle porte sur l’utilisation d’argent public pour la rénovation de sa résidence privée, connue sous le nom de Nkandla.

Cette plainte a été déposée par plusieurs partis d’opposition. L’affaire, qui empoisonne la vie politique depuis plusieurs années, touche à son terme puisqu’il ne pourra pas y avoir de nouveaux recours après la décision de la Cour constitutionnelle.

L’étau se resserre autour du chef de l’Etat. Ce scandale concerne tout de même la somme de 15 millions d’euros. Officiellement, il s’agit de travaux visant à améliorer la sécurité du lieu. Mais l’argent a également servi à la construction d’une piscine, d’un amphithéâtre, d’un poulailler…

La piscine n’en était pas une ?

La première plainte a été déposée il y a quelques années auprès de la médiatrice de la République, chargée de veiller sur l’utilisation de l’argent public. Et il y a deux ans, celle-ci a conclu qu’il y avait eu abus de fonds publics, que le président n’était pas nécessairement à l’origine ou au courant des travaux, mais qu’il devrait toutefois rembourser une partie de l’argent.

Et depuis, l’affaire s’est transformée en bagarre entre l’opposition d’un côté et le gouvernement ainsi que le parti au pouvoir, l’ANC, de l’autre. Jusqu’à présent, Jacob Zuma a toujours affirmé qu’il ne rembourserait pas, qu’il n’avait pas demandé ces travaux et qu’il n’était pas au courant pour la piscine.

…….Lire la suite sur rfi.fr

Commentaires via Facebook :

SOURCErfi.fr
PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.