35.2 C
Bamako
lun 6 Déc 2021 - 17:40
Accueil Monde

Un attentat-suicide dans une mosquée d’Afghanistan fait plus de 30 morts

0

Au moins 32 personnes ont été tuées dans un attentat-suicide qui a visé ce vendredi 15 octobre une mosquée chiite de la ville de Kandahar, dans le sud de l’Afghanistan. Cette attaque, qui n’a pas été revendiquée à ce stade, intervient une semaine après celle de Kunduz, perpétrée dans les mêmes circonstances et revendiquée par l’organisation Etat islamique (EI).

La peur et la poussière : plongée dans Kaboul où les talibans règnent en maître
A Kandahar, les explosions ont touché la mosquée Fatemieh, également connue sous le nom de mosquée Imam Bargah, au moment de la grande prière hebdomadaire du vendredi. Un témoin a raconté à l’AFP avoir entendu trois explosions, une à la porte principale de la mosquée, une autre dans sa partie sud et la dernière là où les croyants viennent faire leurs ablutions.

« Trente-deux morts et 53 blessés ont été amenés à notre hôpital jusqu’ici », a déclaré à l’AFP un porte-parole de l’hôpital central de Kandahar, sous couvert d’anonymat.

L’EI a revendiqué plusieurs attentats dans le pays

« Nous sommes attristés d’apprendre qu’une explosion a eu lieu dans une mosquée de la confrérie chiite […] de la ville de Kandahar, dans laquelle un certain nombre de nos compatriotes ont été tués et blessés », a tweeté le porte-parole taliban du ministère de l’Intérieur, Qari Sayed Khosti. « Des forces spéciales de l’Emirat islamique sont arrivées dans la zone pour déterminer la nature de l’incident et traduire les auteurs en justice », a-t-il ajouté.

Depuis leur arrivée au pouvoir le 15 août, les talibans, qui font du retour de la sécurité dans le pays après vingt ans de guerre leur priorité, sont confrontés à une vague d’attentats sanglants, menés par l’EI. Sa branche locale, l’Etat islamique-Khorasan (EI-K), un groupe sunnite, a ciblé ces dernières semaines les talibans et la minorité chiite afghane.

L’attentat de Kunduz, qui a fait au moins 40 victimes vendredi dernier, est l’attaque la plus meurtrière depuis le départ des troupes américaines du pays le 30 août.Les talibans eux-mêmes s’en sont souvent pris dans le passé aux chiites afghans, membres de la communauté hazara, qui représente entre 10 et 20 % de la population afghane (environ 40 millions d’habitants). Mais depuis leur arrivée au pouvoir, ils affirment vouloir en garantir la sécurité.

Source:  www.nouvelobs.com

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here