Accord de paix issu des pourparlers d’Alger : Le centre Carter relève des obstacles pour sa mise en œuvre

6

Dans son rapport de deux ans d’observation, l’observateur indépendant du centre Carter a identifiées des obstacles immédiats à la mise en œuvre de l’accord et de proposer des réponses possibles. L’observateur estime aujourd’hui nécessaire de mettre en exergue des facteurs peu apparents, relevant parfois des non-dits qui minent plus fondamentalement la mise en œuvre. Selon l’Observateur Indépendant, sans la prise en compte de ces éléments complexes, il sera difficile de changer la trajectoire actuelle et faire avancer l’application de l’Accord. Le point de la situation.

Concernant la posture des pourparlers permanents et malgré les négociations durant des mois et l’engagement des parties, il y a des questions  majeures où les deux camps n’ont pas eu la même compréhension a relevé l’Observateur Indépendant. Il s’agit entre autres des Autorités intérimaires, le MOC, l’enregistrement des combattants pour le DDR, la gestion du FDD, le déploiement des éléments intégrés, les textes sur les collectivités  territoriales et l’organisation de la Conférence d’Entente Nationale. Aussi, l’Observateur Indépendant n’a cessé de souligner l’importance de la participation des femmes et des jeunes à sa mise en œuvre. Il a proposé l’établissement d’un dialogue entre le CSA et les représentants de la Société Civile, chose que les Nations Unies ont insisté. Mais malheureusement, selon l’Observateur Indépendant, ni les parties Maliennes, ni le CSA n’ont sérieusement pris en compte ces appels. Alors, il est rregreatbel de constater l’absence d’acteurs extérieurs aux trois parties et cela combiné à l’absence d’une stratégie de communication pour promouvoir l’Accord, ainsi que l’absence de résultats significatifs, ont contribué à accentuer  la méfiance de la population vis-à-vis du processus a indiqué le rapport de l’Observateur Independant.Aussi, le rapport a relevé l’existence d’une économie liée à l’Accord. Alors, du  fait de la durée trop longue de la mise en œuvre de l’Accord auprès des populations et de la Communauté internationale, l’Accord au lieu de hâter la marche vers la paix et la stabilité, a abouti dans les faits à mettre en place une économie liée à l’accord, c’est-à-dire , à créer des situations de profits personnels aux bénéfices des acteurs du processus. Alors, la prise en charge à Bamako des représentants des Mouvements participants aux organes de mise en œuvre de l’Accord, après plus de 4 ans, est de plus en plus ressentie comme une charge, sans fin prévisible, imposée à l’Etat et aux contributions des partenaires. A ceux-ci, s’ajoutent, l’absence d’horizon pour la transformation des Mouvements en acteurs politiques ; la perception des lignes floues entre les Mouvements signataires et les acteurs terroristes ont indiqué l’Observateur Indépendant.

Fakara Faïnké

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Le Caucus démocrate en Iowa tourne au désastre….!!!

    Si un auteur de fiction abordait avec un éditeur l’histoire de ce qui vient de se passer dans l’Iowa, il serait sommairement renvoyé pour absurdité. Et pourtant, nous en sommes là. Les manigances du Comité National Démocrate (DNC) sont maintenant au-delà de toute parodie.

    Pour la toute première fois, les caucus de l’Iowa n’ont pas réussi à fournir le moindre décompte des votes le jour même, car l’application qui a été utilisée pour compter les résultats n’a pas bien fonctionné à cause d’un « problème de codage ». Le Parti démocrate de l’Iowa aurait trouvé des « incohérences » dans les trois séries de résultats qu’il avait promis de fournir, puis aurait annoncé qu’il avait besoin de temps pour effectuer un « contrôle de qualité ». Les Démocrates de l’Iowa ont refusé une offre du département de la sécurité intérieure pour tester l’application et assurer sa sécurité avant les caucus, même après avoir été avertis par les responsables locaux la semaine dernière qu’il y avait « de sérieux problèmes avec l’application ».

    Le conseil d’administration de la société qui a développé l’application (dont le nom est ironiquement Shadow, Inc.) est rempli de personnalités de l’establishment démocrate et le PDG de la société est un partisan de Pete Buttigieg. Ce dernier est le seul candidat qui a déclaré avec confiance sa victoire lundi soir, alors même qu’un sondage effectué au préalable montrait qu’il avait perdu en Iowa.

    Tout le monde sait que le candidat qui était en tête de ce sondage, Bernie Sanders, a déjà été évincé par l’establishment démocrate. Des fuites de courriels ont montré que le DNC avait favorisé Hillary Clinton par rapport à Sanders lors des primaires de 2016. A l’époque, Clinton avait réussi à remporter le caucus de l’Iowa.

    Comme les chiffres des caucus de l’Iowa de 2020 n’étaient pas disponibles lundi soir, le parti a annoncé les résultats pour 62 % des circonscriptions à 17 heures. Pour l’autre moitié, eh bien, le président du parti de l’État, Troy Price, a refusé de donner un quelconque délai.

    Mardi matin, ces hashtags faisaient le buzz sur Twitter : #rigged (truqué), #RiggedElection (électionTruqué), #TomPerezResign (TomPerezDémission), #DNCRigging (leDNCTriche), #DNCisCorrupt (leDNCestCorrompu), #CIAPete, et #MayorCheat (leMaireTriche).

    Le président démocrate du comté de Des Moines, Tom Courtney, a déclaré que dans les comités de vote de son comté, y compris le sien, l’application mobile était « un désastre », et que lorsque les responsables des bureaux de vote appelaient le siège du Parti démocrate, « ils ne répondaient pas au téléphone ».

    « Nous avons reçu tellement de plaintes à propos de l’application que nous avons commencé à dire à nos responsables des bureaux de vote que s’ils avaient des problèmes avec l’application, ils devaient téléphoner pour donner les résultats », a déclaré Sean Bagniewski, président du Parti démocrate du comté de Polk, au Washington Post. Mais « les responsables n’ont reçu aucune formation sur l’utilisation de l’application, ont eu du mal à la télécharger ou à se connecter, et étaient mis en attente pendant deux heures lorsqu’ils essayaient de transmettre les résultats via une hotline parce que l’application ne fonctionnait pas ».

    Jonathan Green, qui présidait un bureau de vote à Lone Tree, a déclaré que lorsqu’il essayait de mettre les résultats dans l’application, il recevait sans cesse un message d’erreur. Il a finalement abandonné et a essayé de transmettre les résultats par téléphone, mais comme les autres, il a été mis en attente. « Il a fallu des heures pour communiquer les résultats de son petit bureau », rapporte le Washington Post.

    Par frustration, un chef de bureau a publié les résultats sur Twitter ; un autre a été mis plus d’une heure en attente avant d’être diffusé en direct à la télévision parce que CNN écoutait l’appel.

    Alors que Buttigieg terminait ce qui ressemblait à un discours de victoire lundi soir en Iowa et que le Parti démocrate de l’État annonçait qu’il ne publierait pas les résultats avant mardi, le bureau de campagne de Bernie Sanders, par frustration, décidait de publier les chiffres qu’il avait recueillis dans près de 40 % des circonscriptions, compilés par les organisateurs de la campagne. Ce sondage interne montrait que Sanders avait reçu 29,7 % des voix, suivi de Buttigieg avec 24,6 %, du sénateur Elizabeth Warren avec 21,2 % et de l’ancien vice-président Joe Biden, loin derrière avec 12,4 %.

    Naturellement, les questions sur l’application et sur la société qui est à l’origine de son développement ne se sont pas fait attendre. Mais le Parti démocrate de l’Iowa n’a pas voulu indiquer qui avait développé l’application et, au début, le Parti démocrate du Nevada non plus. Mais des journalistes assidus ont découvert dans les dossiers de la FEC – qui contrôle le déroulement des élections – que cette appli avait été créée par la discrète Shadow Inc, une société de technologie dirigée par des vétérans de la campagne présidentielle de 2016 de Hillary Clinton.

    « Shadow a débuté sous le nom de Groundbase, une société technologique co-fondée par Gerard Niemira et Krista Davis, qui a travaillé pour l’équipe technique de la campagne de Clinton pour l’investiture démocrate en 2016 », rapporte le LA Times. Gerard Niemira, PDG de Shadow Inc, était auparavant chef de produit pour la campagne Hillary for America et également le précédent directeur technique d’ACRONYM, une organisation démocrate à but non lucratif fondée en 2017 « pour éduquer, inspirer, enregistrer et mobiliser les électeurs », selon son site web.

    Shadow Inc. est un appendice du groupe « d’argent sale » ACRONYM et a « d’autres investisseurs privés », fait remarquer Anna Massoglia dans Open Secrets.

    L’ancien conseiller d’Obama, David Plouffe, siège au conseil d’administration d’ACRONYM, et Hillary Clinton a fait l’éloge de la société il y a trois mois.

    Les dossiers de financement des campagnes montrent que le Parti démocrate de l’Iowa a versé 63 000 dollars à Shadow Inc. fin 2019, et le parti de l’État du Nevada lui a versé 58 000 dollars en août. Oh, et aussi, Pete Buttigieg a versé 42 500 $ à Shadow Inc. en juillet.

    C’est important, car malgré son retard dans les sondages, Buttigieg a été le seul candidat à déclarer avec assurance sa victoire lundi soir. Et le stratège de Buttigieg, Michael Halle, est marié à la directrice d’ACRONYM, Tara McGowan, ancienne collaboratrice de la campagne d’Obama.

    Shaun King, le représentant de Bernie Sanders, a tweeté :

    C’est vrai ? Le sondage qui était publié juste avant l’élection en Iowa pendant 76 ans d’affilée a été abandonné parce que l’équipe de Pete s’en est plaint. Et l’équipe de Pete a financé la société qui a construit cette application électorale foireuse. Et Pete a déclaré la victoire avant la publication des résultats ?
    En fin d’après-midi mardi, le Daily Beast a tenté de limiter les dégâts, balayant les critiques d’un revers de la main en les traitant de « théories du complot ». Le bureau de campagne de Buttigieg prétend que, comme le bureau de campagne de Biden, elle a payé Shadow pour des « services de messagerie« , rapporte ce journal. Mais le bureau de campagne de Biden n’a versé que 1 225 dollars à Shadow alors que Buttigieg a payé plus de trente-quatre fois ce montant.

    Shadow et ACRONYM ont changé la façon dont ils décrivent leur partenariat de travail tandis que leur site web a supprimé du jour au lendemain une liste d’investisseurs et de sociétés partenaires, comme le note également le Daily Beast.

    Après toutes ces manigances, il est difficile de croire que les Démocrates accepteront le décompte final de l’Iowa, d’autant plus qu’il sera présenté par les mêmes personnes qui ont passé les trois dernières années et demie à mettre la victoire de Trump en 2016 sur le compte de l’ingérence russe.

    https://lesakerfrancophone.fr/le-caucus-democrate-en-iowa-tourne-au-desastre

    DONC , LE TRISTEMENT CYNIQUE “Le centre Carter” FERAIT MIEUX DE S’ OCCUPER DES FRAUDES ÉLECTORALES AUX USA.

    UN TEL SCÉNARIO RIDICULE , S’ IL SE PRODUISAIT DANS UNE RÉPUBLIQUE BANANIERE DE L’ AFRIQUE OU DE L’ AMÉRIQUE LATINE, AURAIT ATTIRERAIT LES FOUDRES DE WASHINGTON-LE-CORROMPU-ET-VÉRITABLE-SIMULACRE-DE-DÉMOCRATIE.

  2. ET RE-VOICI LE DETAIL DE COMPTES DETERMINES PAR LES EXPERTS ..
    .QU ONT REFUSE LA COPINE DE EL HAJJ …AWA BA TOUMAGNON …DU CONTROLE DE L ETAT …AU CONTENTIEUX EXACTEMENT …
    ET LE PRESIDENT ISSOUFI TOURE DE LA COUR D APPEL …
    ET QU ONT ACCEPTES APRES SEPT ANS OU NOS AVOCATS ONT ETE TENUS AU SILENCE A ABIDJAN ..JUSQU A CE QUE L EX PRESIDENT DE LA CCJA SE RETROUVE DEVANT UN JUGE ….QU ONT DONC ACEPTE LES JUGES DE LA CCJA LE 14 MARS 2019 …ENFIN :
    Voila le détail de ce que la Banque n’a jamais pu justifier sur les écritures qu’elle a portée au débit de notre compte :
    Agios : 1 849 millions
    Cheques :127 millions
    Commissions : 298 millions
    Débours :117 millions
    Opérations diverses :416 millions
    Pièces douteuses :1 142 millions
    Régularisations : 8 396 millions
    Remboursements : 327 millions
    Transferts : 12 millions ……………….
    total des dépenses non justifiées par BHM-Sa sur les relevés de comptes émis par elle :
    12 688 millions , soit 12 ,688 milliards !
    Résultat des comptes de l’expertise, Balance : la BHM-Sa nous doit 1,707 milliards ( en 2009) .
    (Non compris les dommages et interets ,etc ….

    VOILA VOILA …..

  3. “Le centre Carter”…???

    OÚ EST LE LIEN ENTRE NOUS, NOS PROLEMES, ET CE “Le centre Carter”…???

    RIEIN, RIEN…!

    DONC NOUS CHIONS GRANDEMENT SUR CE “Le centre Carter”…!!!

  4. ET PENDANT CE TEMPS LA ….
    MAITRE BASSALIFOU SYLLA DU CABINET BRYLSLA VA VOIR SA SOEUR MINISTRE DU BUDGET …ET TENTE DE FAIRE INTERVENIR L ETAT DU MALI DANS UNE AFFAIRE STRICTEMENT COMMERCIALE , INTERESSANT UNE BANQUE …ET EN PLUS ..IL NE MENAGE PAS SES CLIENTS !
    IL AURAIT PRIS EN UN AN A BMS SA PRATIQUEMENT 7 MILLIARDS POUR 6 INTERVENTIONS A LA CCJA !

    CA C EST INCROYABLE PARCE QUE L ETAT N A RIEN A VOIR DANS DES AFFAIRES DE COMMERCE !

    MAIS BON …..LE MALI C EST LE MALI …!

    • QUESTION ET REPONSES A EL HAJJ …El Hajj Niyéfôkoyésegou

      El Hajj Niyéfôkoyésegou 7 Fév 2020 at 14:12
      Et toi M. MADOFF,à présent Rien?!
      Le Mali est le Mali sinon, c’est la prison!

      Répondre
      COCO 7 Fév 2020 at 15:38
      PAUVRE POMME !
      LE MALI EST UN GRAND PAYS DE VOLEURS GROSSE NOUILLASSE !
      -LE PREMIER VOLEUR C EST LA BANQUE ! BHM SA PUIS BMS SA QUI A REPRIS LA DIRECTION DE LA BANQUE !
      LES DEUXIEMES VOLEURS SONT CEUX QUI SONT INTERVENUS POUR QU ON EFFACE 3.8 MILLIARDS DE PLAINTES AU POLE ECONOMIQUE !
      POUR 38 PLAINTES EXACTEMENT GROS COUILLON !
      LES AUTRES SONT LE VERIFICATEUR NATIONAL SIDI SOSSO DIARRA , QUI A PROFITE DE L AFFAIRE BHM POUR NOUS TIRER TOUS LES TERRAINS …QUI VALENT 56 MILLIARDS MAINTENANT …ET QUI ONT TOUS ETES VENDUS …
      APRES TU AS TA COPINE BA AWA TOUMAGNON DU CONTENTIEUX DE L ETAT ..APRES IL Y A ISSOUFFI TOURE LE PRESIDENT DE LA COUR D APPEL …LE SEUL QUI AIT DES SOUCIS ACTUELLEMENT C EST L EX PRESIDENT DE LA CCJA QUI SE RETROUVE DEVANT UN JUGE A ABIDJAN …ET QUI BALANCERA SON AMI CORRUPTEUR BASSALIFOU SYLLA …ET IL Y A AUSSI MADAME AOUA SYLLA BARRY QUI A SUIVI SON FRERE ET SON MARI …EN NE LES BALANCANT PAS ET EN TANT QUE MINISTRE ACTUELLE DU BUDGET ET EN ETABLISSANT DES MANDATS NON VOULUS PAR LE GOUVERNEMENT EST ELLE AUSSI SORTIE DE LA LOI …ET IL Y AUSSI …
      TU ES UN VRAI PAUVRE COUILLON EL HAJJ …
      MOI ILS M ONT LOUPPE TES VOLEURS GROS COUILLON !
      JE DESCENDAIS DE VOITURE …J ETAIS BOURRE GROS COUILLON !
      JE RENTRAIS DANS LA BANQUE BOURRE …
      JE SORTAIS DE LA BANQUE BOURRE …ET JE NE REPRENAIS MES ESPRITS QUE QUAND J ETAIS DERRIERE MON VOLANT !
      ET J AI TENU COMME CA LES QUATRE DERNIERES ANNEES DE MON SEJOUR DE
      10 ANS A BAMAKO ….
      ET NATURELLEMENT …LE SEUL ENDROIT OU JE POUVAIS DORMIR TRANQUILLE C ETAIT LA RESIDENCE DE MME ATT …A 900 000 F CFA PAR MOIS …OU LES AGENTS DE BHM SA QUI ME RENSEIGNAIENT VENAIENT ME VOIR , GROS COUILLON !
      C EST COMME CELA QUE CELUI QUE TU NOMMES MADOFF A FAIT POUR TOUT CONNAITRE DES VOLEURS …EN FAISANT L IVROGNE !
      ET TOUT CELA VA VOUS COUTER “” BONBON “” MAINTENANT GROS NANARD !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here