Agence des énergies renouvelables et Mali folk center : Le duo gagnant pour la transition énergétique au Mali

1

Le ministère de l’Energie et de l’Eau, à travers l’Agence des Energies renouvelables en partenariat avec l’ONG Mali Folk center, a organisé les 19 et 20 novembre 2015 à l’Hôtel Radisson Blu un forum sur les énergies renouvelables au Mali. Présidée par M. Mamadou Frankaly Keita, ministre en charge de l’Energie, la cérémonie d’ouverture du forum s’est déroulée en présence de M. Souleymane Berthé, directeur  de l’Agence des énergies renouvelables du Mali, du Dr Ibrahim Togola, président de Mali Folk center et de plusieurs autres personnalités. C’était sous le thème «Une transition énergétique vers les énergies renouvelables pour l’atténuation des effets du changement climatique au Mali».

Au Mali, selon les données de 2012 près de 80% de la population vit dans les zones rurales où le taux d’électrification ne représente que 18% alors qu’à l’échelle nationale, il est de 64%. En plus, il faut noter que le réseau électrique souffre d’un manque de fiabilité  en raison entre autres des fréquentes ruptures d’approvisionnement, des baisses intempestives de tension.  A retenir aussi que pour satisfaire leurs besoins en énergies, des maliens, surtout en milieu rural ont recours aux énergies d’origine végétale ou animale, fossile ou chimique. Selon les spécialistes, ces sources d’énergies, en plus d’être moins efficaces, présentent de graves risques de dégradation de l’Environnement, de dangers pour la santé, d’incendie et d’émission de gaz à effet de serre. Ainsi, chaque année, le Mali se voit dépouillé de plus 400.000 hectares de forêts pour la production d’environ 6 millions de tonnes de bois de feu et 487 milliards de F CFA pour l’importation de près de 881.796 tonnes de produits pétroliers. Et pour M. Souleymane Berthé directeur de l’Agence des énergies renouvelables, pour redresser ce bilan, il faut une transition énergétique vers des énergies soft respectueuses de l’environnement. Car, le pays regorge de potentialités énormes en matière d’énergies renouvelables comme le solaire qui est bien reparti à travers le territoire avec 5 à 7 KWh/m2/ jour, le vent, la biomasse et la micro hydroélectricité. Les énergies renouvelables offrent aussi des opportunités pour l’atténuation des effets du changement et de l’adaptation climatique. De nos jours, les prix des équipements à énergies renouvelables ont connu une chute continue, alors que le Watt-crête de panneaux photovoltaïques qui coûtait plus de 40 dollars US dans les années 1980, est aujourd’hui entre 1 et 2 dollars.

Pour le Dr Ibrahim Togola, président de Mali Folk center, les énergies renouvelables représentent bien plus qu’un moyen de fournir de l’énergie aux populations et aux industries, elles offrent aussi une opportunité de lutter pour une indépendance énergétique qui est la clé pour une Nation enclavée.

D’où la tenue de ce Forum qui  a permis aux participants de connaitre davantage l’apport des énergies renouvelables dans la transition énergétique pour un développement durable. Les participants ont aussi eu droit à des présentations de qualité sur la situation technologique, législative et financière des énergies renouvelables en République du Mali.

Dieudonné Tembely

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.