Aqmi et Mujao dans la région de Kayes : Attention à l’imminence d’une attaque

23

L’enlèvement du franco-portugais ou français en début de semaine dans le cercle de Diéma, région de Kayes semble une surprise, loin s’en faut. Tout simplement depuis quelques moments des mouvements seraient en cours de la part des extrémistes pour l’implantation d’une base dans la partie frontalière de la région avec la Mauritanie. Alors, cet enlèvement n’est qu’un avertissement pour nos autorités de sécuriser au mieux toute la zone notamment la voie routière Kayes-Bamako afin de ne pas mordre le doigt dans un proche avenir.

Il ne sert à rien de courir, il faut aller à point, dit un adage. Aujourd’hui les autorités maliennes semblent se focaliser seulement sur le septentrion oubliant le long de la bande sahélo-saharienne. Pourtant, ces bandits armés et leurs complices entendent attaquer sur divers fronts. Dès lors qu’il a été question de les déloger par la force.

Il n’est un secret pour personne que la région de Kayes est la plus grande porte d’entrée de toutes les richesses de notre pays. A travers le Sénégal et la Mauritanie. A cet effet, la sécurité, en toute logique, doit être au plus renforcée. Surtout que notre pays vit des moments très délicats et difficiles.

Alors, à en croire nos sources, l’enlèvement du français n’est que la face cachée de l’iceberg. Car, les services de renseignement auraient été alertés depuis un certain temps de l’imminence d’une attaque quelconque dans cette partie du pays. Nos sources affirment que pour cette raison, des dispositions avaient d’ailleurs été prises et qui devraient rentrer en vigueur à partir du mois de décembre prochain. Il s’agissait, nous dit-on, d’aligner les véhicules de toutes les compagnies circulant sur l’axe Bamako-Kayes et Kayes-Bamako pour les premiers véhicules sortant vers les 3h et 4h du matin appelés dans leur jargon «Express». Aussi ceux qui circulent toute la nuit pour arriver le matin. Il nous a été signifié que ces véhicules devaient être très bien escortés pour éviter des désagréments.

Qu’à cela ne tienne, depuis quelques jours, de sources sécuritaires et civiles, il a été constaté des mouvements sporadiques des hommes du Mujao et d’Aqmi au bord d’une dizaine de véhicules bien armé. Selon nos sources, ils chercheraient à installer une de leur base dans la zone frontalière avec la Mauritanie. Pour qui sait que la Mauritanie n’est pas sur la même longueur d’onde que nous dans la lutte contre les terroristes, il vaut mieux être prudent. Prudence étant mère de sûreté.

Alors, attention à une quelconque attaque dans cette partie du territoire qui doit être protégée à la même enseigne que le septentrion. Puisque dos au mur, ces gens sont aujourd’hui capables de tout. Vigilance ! Vigilance ! Vigilance !

B. DABO     

Commentaires via Facebook :

23 COMMENTAIRES

  1. moi je suis d’origine malien musulman e pratiquant. c que je veut dire les malien entre eux meme, ils y’a des probleme les malien du sud dit toujour c pas chez nous, c au nord.moi je suis sur que si c té au sud du mali depuit le debut on all trouvée des solitions. les islamistes avec les quelles on peut négocié c pas aqmi, pas ansar dinne pouquoi? parsqu’ils sont pas là pour la charia mais pour leur bussness de drogue. si les malien ne veulent pas d’intervention militaire je vous jure vous all avoir les larmes au orteils. ils y’a pas de pitié avec c gents.

  2. Journaliste mal informé qui passe à côté de la plaque dès le premier titre de son article: “Aqmi et Mujao dans la région de Kayes”. Bon ça se comprend comme il est venu dans le métier du journalisme par infraction. Dans son récit, le “journaliste” n’apporte aucun élément nouveau. Juste des imaginables non vérifiable:”

    Alors, à en croire nos sources……Nos sources affirment que…

    Il s’agissait, nous dit-on,…..Il nous a été signifié”
    DANS TOUT CA AUCUNE SOURCE N’EST CITEE. MEME UN ELEVE PEUT ECRIRE UN TEL MENSONGE MAIS PLUS SERIEUSEMENT.

    • Surtout qu’il me semble que ce Dabo est un griot aussi menteur qu’affabulateur! Je crois bien que c’est celui qui a pondu un article-fiction totalement infantile sur notre vaillante armée qui aurait tué 6 islamaistes au prix d’un combat acharné, saisi des véhicules blindés, etc…

      Je suis presque sur que c’est le même, faudra vérifier. Si tel est le cas, on devrait retirer immédiatement sa carte de presse à ce genre d’affabulateur qui se permet d’écrire n’importe quoi!!!

      • Il a assui fait du plagiat en recopiant intégralement un article publié dans un journal Ivoirien, sans donner la source et s’est permis de signer avec son nom. L’article portait sur une fausse interview qu’ATT aurait donné….dans cet article il disait qu’ATT a accusé son garde rapproché de lâche et traître.

  3. Aqmi et Mujao dans la région de Kayes : Attention à l’imminence d’une attaque;

    la region de kayes n’attendra pas la CEDEAO ou le reste du Mali pour sécurisé notre region dans les jours à venir nous tiendrons une première grande asseblée générale d’information à paris, parce que nou n’allons pas attendre que notre pays tout entier tombe entre les mains des narco-fanatico-islamo-rebelles à cause des incapables et médiocres millitaires et hommes politiques qui ne songent qu’à leur égo démésurés , nous n’attendrons personne pour faire une reconquête nous defendrons corps et âmes notre terre jusqu’au dernier goûtee de sang. nous ne serons pas laches comme certains le sont depuis des mois à l’egard de nos compatriotes du nord et maintenant ils commencent à se deployer sur l’ensemble du térritoire à cause de l’incapacité et de l’immobilisme de nos dirigeants actuels. nous prendrons les armes et nous tuerons toutes persones qui s’opposera à notre prise d’armes

  4. LES MALIENS DOIVENT SE PRENDRE LA MAIN DANS LA MAIN ET PROCÉDER GRADUELLEMENT, PAR ÉTAPES, EN ORGANISANT ADÉQUATEMENT LA RECONSTRUCTION DU PAYS DANS L’UNITÉ ET EN TOUTE SÉCURITÉ.

    TOUT EN SÉCURISANT LE PAYS, Y COMPRIS LES RÉGIONS, ET LES POPULATIONS PAR LES FORCES DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ, AIDÉES PLUS TARD PAR LE CONTINGENT CEDEAO/UA/ONU, LA PRIORITÉ, C’EST LA LIBÉRATION DU NORD MALI ENSUITE VIENDRA TOUT LE RESTE (LA BONNE GOUVERNANCE DE LA DÉCENTRALISATION ET LES ÉLECTIONS EN PARALLÈLE, LA RECONSTRUCTION DE L’UNITÉ, LA RÉCONCILIATION NATIONALE, LE DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE DE TOUT LE PAYS DANS UN CADRE DÉMOCRATIQUE ET SÉCURISÉ, …).

    Bonjour,
    Merci à tous ceux qui contribuent à la recherche d’une solution durable à la crise Malienne.

    Contrairement à ce que disent les Américains et à ce que disent certains, faire des élections en laissant de côté les deux tiers du pays, qui sont occupés, constituera aussi une autre manière de diviser les Maliens donc de créer un nouveau désordre et de casser une nouvelle fois la cohésion nationale.

    Or, cette dernière prédétermine tout le reste.

    N’essayons pas de jouer au plus pressés et de se voir retarder de plusieurs mois voire de plusieurs années.

    La seule solution de sortie durable EST VRAIMENT A TRAVERS LES CONCERTATIONS NATIONALES ET LES NÉGOCIATIONS CAR ELLES PERMETTRONT LA RESTAURATION DE L’INTÉGRITÉ TERRITORIALE ET DE L’UNITÉ AINSI QUE LA RÉCONCILIATION NATIONALE TOUT EN GARANTISSANT LA PAIX ET LA SÉCURITÉ PÉRENNES.

    Pour cela, l’ENGAGEMENT RESPONSABLE de tous les Maliens est indispensable en acceptant les PRINCIPES (refus du terrorisme, non impunité, respect des droits de l’homme, coexistence pacifique) et des CONDITIONS (pour les groupes armés (MNLA, Ansar Dine, Gandakoye, …): dépôt des armes, indivisibilité du pays et laïcité).

    Les Maliens ne doivent pas perdre de temps, ils doivent se prendre la main dans la main et lancer ces concertations nationales et ces négociations avec des ramifications régionales pour plus de représentativité.

    LE GUIDE ET LA PLATEFORME DE CONCERTATIONS NATIONALES ET DE NÉGOCIATIONS POUR UNE SORTIE DURABLE ET HONORABLE DE LA CRISE MALIENNE, QUE J’AI ADRESSÉS AU PRÉSIDENT ET AUX MALIENS, CONSTITUENT UN SOCLE POUR GARANTIR LA CONFIANCE NÉCESSAIRE.

    Les Maliens doivent bâtir cette confiance et la cohésion nationale induite et aller TOUS ENSEMBLE aux élections, une fois que le Nord Mali sera libéré.

    L’urgence, c’est cette libération du Nord Mali, elle libérera tout le Mali et toutes les initiatives par la suite.

    LES MALIENS DOIVENT GAGNER DU TEMPS EN PROCÉDANT DE CETTE MANIÈRE, PAR L’ORGANISATION DES CONCERTATIONS NATIONALES ET DES NÉGOCIATIONS, AU RISQUE DE TOUT RETARDER PAR L’ENLISEMENT ET LA DIVISION.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: [email protected]

  5. Il suffit de comprendre que la rébellion dans notre pays a commencé je dirais plus tôt, c’est à dire au temps Modibo et de Moussa, c’est pour cette raison que le 1er président Modibo Keita a refusé la partie de la Mauritanie associée au Mali, car ces rebelles pensent qu’ils sont des arabes or ils n’en sont pas, ce ne sont qu’en réalité des berbères; ce sont les vrais arabes qui ont quittés l’Arabie, la Jordanie et la Syrie pour prêcher la voie de dieu.
    Cette même rebellions s’est déclenchée en 1990, en 91 à la chute du président Moussa.
    Alfa Oumar Konaré étant élu démocratiquement à négocier la rébellion avec le chéquier du pays afin de pouvoir réaliser ses 10année de pouvoir en toute tranquillité.
    Ces chefs rebelles sont des millionnaires hébergés par l’Europe, passant une vie paisible, faisant quelques interviews farfelues sur les chaines.
    Il faut en terminer avec cette rébellion pour que le Mali puisse trouver son intégrité territoriale et ainsi que regagner sa souveraineté, car personne ne peut estimer la souffrance et la persécution que subissent les habitants du Nord du Mali.

    Que dieu nous protège et nous vienne en aide

  6. CE Mr KASSIN- SEMBLE INSTRUIT;SA DOIT ETRE UN FILS OU MEME DE CEUX QUI ONT PARTICIPE A LA DEMOLITION DE LA REPUBLIQUE MALIENNE PAR SON ILOGISME.QUELLE SOLUTION IL OFFRE A SON PAYS SINON DU REVE ET DU BLABLAS.SOYANT LOGIQUE, LE MALI DISPOSE T’IL De GENS ET DE MOYENS POUR SE DEFFENDRE: NON ! MEME LA CDAO, COMPRIS LA FRANCE SANS LES AMERICAINS ET L’ONU OSENT PAS FAIRE CETTE GUERRE, QUI RISQUE DE DEVENIR SANS FIN .LA LYBIE , L’IRAC,..ETC,SON EXPERIANCE DU TERORISME,FONT DIRE A L’AGERIE QUE LE MIEU POUR NOTRE VOISIN ET D’ENCAISSER EN ATTENDANT SA REOGANISATION,NE COMPTANT QUE SUR LUI MEME;VOS AMIS,VOUS LES DECOUVRIREZ A LA FIN ALORS MR KASSIN PREPARE TOI A MOURIR EN HEROS OU AUTREMENT.

  7. LES CIVILS ONT EN EFFET UN ROLE IMPORTANT A JOUER MAIS CE SONT D ABORD LES SERVICES SECRETS QUI DOIVENT ETRE EN PREMIERE LIGNE DANS CE GENRE DE CONFLIT.

    TOUT MOUVEMENT SUSPECT NE POUVANT ETRE SIGNALE AUX PERSONNES HABILITEES DANS LES TEMPS.

    IL FAUDRA DONC EQUIPER LES TOURISTES D OUTILS LEUR PERMETTANT DE SIGNALER SA SITUATION DE DETRESSE.

  8. vigilence? croyez-vous que nous avons qui nous securiser? nous avons rien d’autre que nous même,il s’agit bien de nous les civils avec la main nue ne devons nous lever pour nous battre sinon la soit disante armée n’a role que tendre la main à la fin de chaque,si jamais le sold manque nous les verront.
    les militaires ne sont que des fuyards je me demande comment ils parviennent à nous regarder dans nos villes,à se pavaner devant nous…..ils n’ont pas de honte wallaye

  9. S’il vous plaît évitez l’amalgame. A suivre les declarations du President de la Mauritanie, on voit que ce pays a une position solidaire avec le Mali uni et indivisible. Sur France24, Ould Abdel Aziz a dit que “vouloir créer un état dans le Nord du Mali est une idée farfelue”. Et sur RFI, il répond comme suit aux questions de Marie-Pierre Olphan

    Est-ce que vous êtes prêt, si on vous le demande, à envoyer des troupes en cas d’intervention militaire africaine au nord du Mali ?

    Je crois que le problème pour nous n’est pas posé maintenant et la demande n’a pas été faite par qui que ce soit. Le problème actuellement est entre les mains de la Cédéao . La Mauritanie et l’Algérie sont des pays en dehors de cette structure. Néanmoins, nous sommes membres de l’UA, de la communauté internationale et il s’applique à nous tout ce qui peut s’appliquer à un Etat membre des Nations Unies et de l’UA. Actuellement, nous suivons un peu les choses et attendons. Nous ne pensons pas réellement, et nous ne conseillons pas, qu’il y ait une guerre ouverte avant d’essayer d’épuiser tous les recours.

    A Alger ou Ouagadougou, les autorités prônent le dialogue avec le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), mais surtout avec le groupe Ansar Dine. Est-ce que vous êtes d’accord avec ça ?

    Je ne peux pas être totalement d’accord avec des groupes ou des mouvements qui ont, paraît-il, des accointances avec le terrorisme. Je ne pourrai pas être d’accord avec eux. Je ne peux pas croire non plus en la fiabilité de ce qu’ils peuvent dire. En tout cas, je recommande beaucoup de prudence.

    C’est une erreur de négocier avec eux ?

    Je ne dis pas que c’est une erreur, mais en tout cas, il faut être très prudent.

    • Aux frères maliens d’être rassurés du soutien total des mauritaniens et de leur Président qui sont attachés à l’intégrité territoriale du Mali, à son unité et à la paix. Ils souhaitent que la solution soit définitive et que le Nord et le Sud du Mali ne revivent plus de crises

  10. LES ISLAMISTS ATTENDENT QUOI PR PRENDRE BKO ???
    SUIS PRESSE’ DE VOIR BKO EN DIRECTION DE DAKAR
    ABAS LA DOUANE IL FAUT QUE CES GENS GOUTENT CE QUE NOUS VIVONS PRESENTEMENT A GAO JE ME DEMANDE QUI LIBERERA LE MALI PR LES MALIENS
    CAR ILS NE POURONT JAMAIS EU MME.
    ET MEME LE MLNA EST PLUS CREDIBLE QUE LE GVNMT DE BKO
    UM PAYS DIRIGE’ PAR:SANOGO-MARIKO-DIJANKOUNDA VIOLEUR DE PETITE FILLE IRA NUL PART .
    LE LEADERSHIP MANQUE AU MALIENS

  11. Pour rafraichir un peu votre memoire; il y a 2ANS de cela un colonel de l’armée malienne a été executé par les islamistes à son domicile à Tombouctou, une equipe de soldats les poursuivant a été exterminée au nord de Tombouctou. Et tout cela s’est passé avant meme la naissance du MNLA. Dans un pays civilisé, ces actes sont une declaration de guerre. Mais rien. Eh bien, les islamistes se sont installés au nord avant la naissance de beaucoup d’intervenants ici.

  12. Pourquoi les négociations et une éventuelle autonomie des régions nord est un suicide collectif au Mali?

    L’idée saugrenue née en Algérie et grandit dans les méandres des palais et palaces burkinabés qui consiste à négocier avec les criminels du Mnla crimes et d ‘Ansardine crimes est une fuite en avant dangereuse et inutile pour la paix et la stabilité non seulement au nord mais aussi dans tout le Mali.

    D’abord le peuple millénaire du Mali est un melting pot de plusieurs ethnies et de millions de brassages à travers les siècles depuis l’assèchement du Sahara dans la préhistoire.

    Ensuite les touareg qui revendiquent l’autonomie de nos régions nord ne représentent pas plus de 5% de la population totale du Mali et sont largement minoritaires dans les régions dont ils revendiquent les terres.

    Par ailleurs depuis l’assèchement du Sahara dans la préhistoire jusqu’à l’avènement de l’empire du Mali au 13ème siècle de l’ère chrétienne ces régions sont de peuplement majoritairement négro africain.

    Les touaregs et les arabes sont venus d’Afrique du nord et du nord est et ne sauraient être autres choses que des étrangers si jamais ils ne se sentent pas maliens.

    Ainsi de par la population, l’histoire et la géographie les régions nord du Mali ne peuvent être autres choses que maliennes et à cent pour cent.
    Donc point d’autonomie.

    Maintenant concernant la politique qu’en est- il des acteurs qui claironnent pour revendiquer le nord du Mali?

    Que ce soit le Mnla crimes ou l’Ansardine crimes , leurs leaders sont tous connus et ils sont soient des bandits de grands chemins comme Iyad Ag Ghali (moustachu dans les années 90 et barbu dans les années 2000 mais toujours avec le sang malien sous les aisselles), soit de vulgaires voyous à l’image des Moussa Ag (Attayer ou Assarid c’est à vous de choisir) spécialisés dans la calomnie et le délire collectif jusqu’à incitations à la boucherie de type Ménaka 2012.

    Ces criminels attitrés, dorlotés cyniquement par l’Algérie, la Mauritanie, le Burkina Faso et la Suisse, sont de véritables apatrides natures, qui ne font qu’utiliser l’argent du Mali, gracieusement offert par des régimes vagabonds d’Alpha Oumar Konaré et de Amadou Toumani Touré, contre le Mali.

    Rien qu’ en s’adonnant à des campagnes de dénigrement, en désertant des postes juteux de l’armée, des administrations et des projets de développement, en détournant l’argent public du Mali, en armant des jeunes du nord qu’ils ont contribué à rendre désœuvrés malgré des milliards engloutis pendant plus de 20 ans dans des projets de développement orientés vers le nord, et en s’adonnant à des trafics illicites et criminels.

    Sans compter les vols de bétails, les braquages à tout vent, les détournements du matériel de guerre de l’armée malienne, les viols collectifs, les saccages des administrations, des écoles, des centres de santés et des hôpitaux, le pillage des garnisons militaires, des banques, et des commerces, la destruction du patrimoine culturel vestiges de la présence millénaire négro africaine du nord du Mali, les exactions de toutes sortes sur les populations majoritairement négro africaines du nord, et j’en oublie, qui sont le passe-temps favori de ces hommes lige du terrorisme.

    C’est ce ramassis de voyous et de criminels de tout acabit qui constitue la crème des enfants gâtés de Blaise Compaoré et de Ould Abdel Aziz pour espérer négocier les terres de Kankou Moussa.

    Inutile de vous dire qu’entre 1990 et 2012 nous avons déjà dans le panier et minimum, 5 rébellions touareg et pas moins de 3 accords tous négociés en Algérie comme des cuisses de poulet à l’entrée d’un camp de réfugiés affamés, donc 3 échecs qui nous ont emmené là où nous sommes aujourd’hui, c’est à dire nulle part.

    Nous sommes donc suspendus dans le vide, et les autorités de la transition à l’image d’un Dioncounda et d’un CMD, avec un air bonasse continuent d’adhérer à la stupide idée de négocier avec des criminels sans fois ni loi pour espérer avoir la paix au Mai, sous le prétexte fallacieux qu’ils sont maliens.

    Quelle naïveté!

    La pantalonnade de CMD et de son gouvernement de copains familiaux avec sa fratrie des Coulibaly, sous la douce musique machiavelle burkinabè est en réalité une invective pour le peuple malien.

    Il n’y a pas d’alternative à la guerre au problème du nord du Mali, sauf un cessez le feu unilatéral et sans conditions de tous les groupes criminels qui y sévissent quels que soit leurs objectifs apparents et affichés.

    Ils doivent se mettre à disposition entière de la justice malienne pour répondre de tous leurs forfaits pour attaque contre le Mali, outrage au drapeau malien et aux symboles de l’état malien, complot contre l’armée malienne, violences sur les services publics, exactions et crimes multiformes sur des citoyens maliens et de leurs biens, contribution à création de situation de guerre ayant contribué à déstabiliser la république souveraine du Mali, à entamer sérieusement son intégrité territoriale, à jeter 500000 maliens sur les chemins de l’exode et l’humiliation des camps de réfugiés, à compromettre la scolarité des enfants maliens, à anéantir les activités économiques de citoyens maliens et à fouler l’image du Mali par terre dans le monde.

    Voilà mes chers amis pourquoi il ne doit y avoir ni négociation ni une quelconque autonomie mais seulement que justice soit faite, comme cela se doit dans chaque espace de liberté et de droit.

    Que le Burkina de Blaise et de son Bassolé cesse de nous bassiner avec son vaudeville et que l’armée malienne et la justice malienne fassent leur travail si jamais la communauté internationale ne prend pas ses responsabilités pour nettoyer le nord du Mali de la vermine.

    • En 1950, les touaregs représentaient 35% de la population de Gao et il est varai que la majorité de la population de la ville de Gao était songhai et d’ailleurs c’est la seule ville de l’Azawad qui ne porte pas un nom berbère tamasheq ! Tin buktu, kidal, menaka, taoudenit, tessalit, tin zaouatin etc. sont des noms berbères tamasheq ! Les autres villes de l’Azawad et surtout ses campagnes sont à majorité berbéro-maures ! L’histoire et la toponymie sont têtues ! Cherchez la vraie histoire du nord-mali, ne confondez-pas histoire et propagande !
      L’installation d’AQMI et des narco-trafiquants dans le nord a été favorisée voire encouragée par les autorités de Bamako : ils relâchaient même les terroristes capturés, pourtant demandés par la police algérienne et interpol et faisaient fi des traités internationaux qu’ils ont signés !
      Ne m’en voulez pas de soutenir les touarègues, ce sont mes frères mais j’ai beaucoup d’amitié pour le peuple du Mali. J’espère qu’on réussira à sortir de cette crise sans trop de pertes en vies humaines et que tout le monde puisse trouver son compte.
      La solution semble être : un régime fédéral démocratique comme en Espagne ou Canada avec une autorité centrale forte à Bamako.

      • Il n’y aura ni fédération ni autonomie au nord du Mali.

        Vous pouvez inventer des chiffres de 1950 comme de 1050 après Jésus Christ ou si vous le voulez bien avant Jésus Christ sans aucune source vérifiable, ou speculer sur des noms des hameaux les plus eloignés, ça nous est égal.

        Le nord du Mali est malien et il le restera.
        Point barre!

        • Oui mais vous n’avez jamais voulu des touaregs ! Sinon, s’ils n’étaient pas discriminés pourquoi se révoltent-ils depuis 1960 ?

          • ils se revoltent depuis 1960 parcequ’ils n’arrivent pas diserer d’etre sous autorité de noirs; pour eux le mali et le niger sont les deux pays dans le monde ou le noir gouverne sur le petit blancs.depuis1960 ces deux pays n’ont jamais eu de stabliter.malgré l’effort de deux autorité.SURTOUT ATT il les a gatté vraiment.il avait dit lors de son intervention televisé avec les femmes le 08 mars 2011 CECIS:LES montants de l’aide qu’on a fait pour le nord si je devoile ces montants, les autres regieons vont prendre des armes .jai aidé ces gens indivduellement et collectivement.mais ces gens sont de l’art de guere ils n’aime pas la paix.en bambana clair.mais dieu ne dort pas ils croient que dieu ne les demande pas s’ils tue des noirs.vous allez repondre a vos actes devant le dieu tout puissant sans defence.SINON VOUS n’allez pas tuer des musulmans pour des idées unutile.ibrahim AG BAHANGA est ou? il a gouté les effet des ses attardes mentale.voilla si ces raciste étaient majoritaire dans le nord ils auraient entéré vivant tout les noirs. mais cette fois ci ça finira pas comme avant.incha_ALLAH.

        • Et pour les chiffres, je n’invente rien. Ils viennent tout droit des archives de l’administration coloniale.

  13. Kassin il ya 10 minutes
    “A ousou bilaye mina chetaïne rasime”
    “Bissimilaye rahamane Rahime”

    L’Islam dans ses cinq piliers est pratiqué depuis le septième siècle par les peuples du Mali conformément aux prescriptions coraniques et aux pratiques du Prophète Mohamed, PSL dans la seule crainte de “Allaou Souba ana Wa talla”.

    Donc aucun guignols, d’Aqmi ni du Mujao ou de leurs portes ustensiles d’Ansardine d’Iyad Ag Ghali ne sauraient être assez pieux pour montrer le chemin du seigneur au peuple millénaire du Mali.

    Nous allons les combattre jusqu’au dernier, seulement ils nous faut d’abord passer les insconscients de Bamako et Kati au moulinex des lois de la republique pour libérer nos énergies et combattre l’obscurantisme moyenâgeux.

    • yes tout à fait d’accord avc toi kassin,ils peuvent dire ou faire ce qu’ils veulent mais il ne sera ni question de federation ni d’autonomie,
      1 POINT MIL MILLIARD DE TRAIT

Comments are closed.