COMPIS 15 face à la presse ; « Me Harouna Toureh conduit le pays à sa partition »

1
Alghabass Ag Intalla (CMA) Me Harouna Toureh (Plateforme), Mohamed Ag Ousmane (Compis15)
Alghabass Ag Intalla (CMA) Me Harouna Toureh (Plateforme), Mohamed Ag Ousmane (Compis15)

« Me Harouna Touré conduit le pays à sa partition », « Me Harouna Toureh conduit la nation droit au mur, l’exclusivité du processus n’est pas négociable », Me Harouna Toureh se bat contre l’inclusivité donc contre la résolution 2100 des Nations Unies, contre l’accord de Ouaga, d’Alger, tels sont entre autres mots qui s’affichaient sur les banderoles lors de la conférence de presse animée par COMPIS 15 à la Maison de la presse  le samedi 19 décembre 2015.

Le coordinateur de  COMPIS 15 pense  que « le processus de mise en œuvre de l’accord est en panne ». Ses responsables demandent au gouvernement de « suspendre la mise en œuvre de l’accord », « parce qu’elle n’est pas inclusive », jugent-ils. A en croire le coordinateur,  le porte parole de la Plateforme Me Harouna Toureh a exclu du processus certains mouvements qui représentent des communautés du Mali. Aussi, Me Toureh ne répond d’aucune légitimité car abandonné par tous les mouvements issus de la communauté sédentaire qu’il est censé représenter partout, en particulier à Gao en faisant le vide autour de lui en en train de conduire le pays directement vers sa partition, comme l’homme se conduit comme opposant permanent à toute proposition gouvernementale dont le but est de préserver l’unité nationale. Il est donc aux yeux de la coordination du compis 15 « l’unique ennemi du Mali, car à ce jour, il est le seul, qui au nom de sa signature combat l’inclusivité du processus et les intérêts des populations sédentaires.

Rappelons que le compis 15 est composé de CPA, CMFPR, MPSA, FPA.

A suivre !

Dougoufana Kéita

PARTAGER

1 commentaire

  1. LE gouvernement du MALI doit mettre fin ce feuilleton trop c’est trop 😈 😈 😈

Comments are closed.