Evelyne Decorps, ambassadrice de France au Mali : «Il n’y a aucune opération d’exploitation de pétrole au Nord du Mali par la France»

21
Mali-France : CES RELATIONS SI PARTICULIERES

«Pour ceux qui pensent que nous sommes dans le Nord du Mali pour exploiter le pétrole, je vous rappelle qu’il n’y a aucune opération d’exploitation de pétrole dans le Nord du Mali». Ces propos ont été tenus par l’ambassadrice de Franc au Mali, Evelyne Decorps, à la faveur d’une conférence de presse organisée le samedi 27 mai à la Maison de la presse par l’Union des journalistes pour la promotion de la diplomatie au Mali (Ujdm).

 Cette conférence de presse animée par l’ambassadrice de France au Mali, Evelyne Decorps, accompagnée du président d’honneur et du président de l’Union des journalistes pour la promotion de la diplomatie au Mali (Ujdm), Sory Kemesso et Amadou Mahamane Sangho, avait comme thème : «relation franco-malienne : historique, acquis et perspectives».

D’entrée de jeu, l’ambassadrice de France au Mali, Evelyne Decorps, a fait un bref rappel de l’historique des relations entre la France et le Mali. Selon elle, la relation entre la France et le Mali est une relation bilatérale ancienne qui remonte à la fin du 19ème siècle. À l’en croire, cette relation s’est interrompue dans les années 1960 avec l’éclatement de la fédération Mali-Sénégal où le président Modibo Keïta s’est rapproché largement de l’URSS et de la Chine.

Après la prise du pouvoir de Moussa Traoré, la conférencière Evelyne Decorps a noté une embellie dans les relations entre les deux pays avant qu’elles ne soient à partir de 1995 un peu distendues par la décision du président Alpha Oumar Konaré de ne pas se rendre à Dakar à l’invitation du président français, Jacques Chirac, pour célébrer le centenaire de l’AOF. Elle dira que les relations franco-maliennes ont connu des hauts et des bas avec parfois quelques incompréhensions. Avant de rappeler qu’après l’arrivée au pouvoir du président Alpha Oumar Konaré et la période intérimaire d’Amadou Toumani Touré, de très bonnes coopérations ont eu lieu même si les relations officielles étaient un peu froides.

Parlant des ressortissants du Mali en France, l’ambassadrice a fait savoir qu’ils sont aujourd’hui environ 76.000 en situation régulière. Elle a souligné que 4500 titres de séjour sont délivrés pour les ressortissants maliens de tous les ans, dont 1500 au titre de régularisation. «Nous ne faisons pas que renvoyer des migrants, nous les régularisons aussi», a déclaré Evelyne Decorps. Avant d’ajouter que la diaspora malienne en France est un élément important de la relation au niveau politique et en matière de développement.

En ce qui concerne l’aide au développement, la conférencière a expliqué que sur les 25 dernières années, l’aide publique au développement mobilisée par la France s’est élevée à un peu plus de 1130 milliards de Fcfa, soit 1,7 milliard d’euros. «La France est aujourd’hui le 2ème bailleur bilatéral dernier les Etats-Unis. Nous avons au-delà ça, une contribution supplémentaire qui n’est pas négligeable non plus», a-t-elle martelé.

Par ailleurs, l’ambassadrice de France au Mali a déclaré que depuis l’intervention Serval au Mali, la France a engagé plus de 473 millions d’euros, ce qui couvre, selon elle, la hauteur de l’engagement vis-à-vis du Mali. En outre, aux dires d’Evelyne Decorps, il y a plus de 120 entreprises françaises qui emploient plus de 4.000 personnes et qui sont également sources de revenus non négligeables en terme de fiscalité.

«On nous reproche souvent d’être au Mali pour l’exploitation des ressources minières. Mais aucune des entreprises françaises n’est dans le domaine minier. À ce jour, il n’y a aucune entreprise française qui exploite de l’or au Mali. Pour ceux qui pensent également que nous sommes dans le Nord du Mali pour exploiter le pétrole, je vous rappelle qu’il n’y a aucune opération d’exploitation de pétrole dans le Nord du Mali par la France», a déclaré l’ambassadrice de France au Mali.

Il faut rappeler que l’Union des journalistes pour la promotion de la diplomatie au Mali (Ujdm) est une association regroupant une trentaine d’organes de presse, créée le 23 août 2011. Elle a pour objectifs de mieux faire connaître les différents partenaires intervenants dans notre pays et leur apport dans le développement économique et social ; vulgariser les acquis de la coopération entre le Mali et ses partenaires par le biais d’une communication efficiente, et dynamiser la coopération à travers la création d’espaces d’échanges féconds sur des sujets d’intérêt mutuel.

Notons également que l’Ujdm a organisé une conférence-débat à l’occasion du 1er anniversaire de l’intervention française dans la ville de Konna.

 Diango COULIBALY

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

21 COMMENTAIRES

  1. Elle voudrait dire “Circulez il n’y a rien à voir”… Pourtant il y a bien un squatt français..

  2. Se méfier du bluffrançais: aucune activité française mais pourtant il y a occupation des forces françaises…

  3. … ” Pour ceux qui pensent également que nous sommes dans le Nord du Mali pour exploiter le pétrole, je vous rappelle qu’il n’y a aucune opération d’exploitation de pétrole dans le Nord du Mali par la France», a déclaré l’ambassadrice de France au Mali…” … /// …
    :
    C’est bien dommage Madame… Si la FRANCE voulait bien s’intéresser au pétrole Malien, ça aiderait beaucoup les populations de ce pays à obtenir un meilleur niveau de vie économique, développer les infrastructures de chemin de fer, à construire des ponts, améliorer l’état des routes, mettre en place des régies de transport routières des personnes et des biens, des lignes d’autobus entre tous les villages du MALI ( les enfants fatigueront moins pour aller à l’école, rendre l’école Malienne plus démocratique…, comme vous le faites ailleurs dans d’autres pays dits amis de la FRANCE avec TOTAL au GABON, en CÔTE d’IVORE, AREVA au NIGER, et dans les autres pays du continent où TOTAL intervient. N’oubliez pas, Madame, que les Maliens sont aussi des amis de la FRANCE, c’est en partie pourquoi ils affluent vers votre pays contre vent et marées…
    Ce n’est pas parce que quelques intellectuels critiquent les relations Franco-Maliennes manquant de ” gagnant-gagnant ” que les Autorités Françaises s’imaginent aussitôt que les Maliens ne seraient pas des Amis de la FRANCE. Il faut écouter ceux et celles qui vous aiment et aiment leur pays et non pas uniquement ceux et celles qui vous critiquent.

  4. Aucun con malien ne dit qu’on exploite du pétrole au nord; par contre on attend que la France exploiterait d’autres ressources. Bien entendu… aucune entreprises française n’exploite de l’or au Mali; mais aucune entreprise française n y est en mesure de toute façon face aux concurrences des multinationales anglo-saxonnes qui sont spécialistes experts en la matière. Sinon on est sur et certain que si les entreprises françaises avaient ce don elles ne tarderaient jamais dans les mines. En plus il semblerait qu’aucune entreprise ne pourrait exploiter quoi que ce soit au MALI sans passer par les intérêts de la France. On est optimiste que la vieille France de l’ingérence chronique et de chantage politique, économique et militaire au Mali s’arrête avec Mr. Macron.
    Cependant, sincèrement, ce qui réconforte c’est la relation entre nos deux peuples. Le peuple Français il faut le reconnaitre est très civilisé, humaniste, AMICAL, et hautement respectueux et appréciatif de la culture malienne. Il y a une relation d’amitié voire de fraternité entre nos deux peuple qui demeure malgré tout.

    nfp, ce sont encore des propos antifrançais… blamant toujours lesotres, houbien?

    • 1- Le peuple Français d’un côté et la politique française de l’autre, on nous dit de les séparer: sauf que 40 Millions de Français votent et la majorité élit et nomme toujours des dirigeants qui mènent la même politique.

      2- MACRON, c’est De Gaulle jusqu’à Mitterrand en 1983, prolongé jusqu’à nos jours…!

  5. Ils me font pleurer,
    Pleurer, oui que pleurer.
    Je n’ai que mes larmes
    Oui comme arme.
    A mon petit coin
    De pas si loin
    Que de cesse je t’implore
    Oh mon Dieu pardonne mon tort
    De mon tort de me tordre à croire
    Au sauveur de pas sauveur
    Qui ne voit « dja » que mon beurre
    Aides moi, moi Mali qui ai faim
    Fais moi respirer l’air de la fin.

  6. Ils me font pleurer,
    Pleurer, oui que pleurer.
    Je n’ai que mes larmes
    Oui comme arme.
    A mon petit coin
    De pas si loin
    Que de cesse je t’implore
    Oh mon Dieu pardonne mon tort
    De mon tort de me tordre à croire
    Au sauveur de pas sauveur
    Qui ne voit « dja » que mon beurre
    Aides moi, moi Mali qui ai si faim
    Fais moi respirer l’air de la fin.

  7. 😉 😉 😉

    c’est bizarre, depuis l’élection de Macron, j’ai l’impression que la France va beaucoup moins accepter d’être le bouc émissaire universel sur lequel les maliens adorent cracher …

    … c’est plutôt cool et ça devrait donner quelques vérités bien senties au maliens

    ça devrait être assez amusant …

    😉 😉 😉

    • 1- Ah, Coco aime cela: écrire à 7h…

      2- Enfin, M Macron a pris le soin de prendre une carte de la France, il a surtout fait une courbe de la misère française, il a pris une carte du vote du FN et puis une carte des lieux supposés de terrorisme…Paaaafff!!!

      Résultat: Ce sont des cartes qui concident.

      3- Regardez bien les 3 cartes : Pauvrété, Terrorisme et vote du FN ont à avoir, puisque finalement c’est donc un même qui genère tout cela…!

      4- Vous comprenez M laudemus? C’est ce que l’ambassadrisse tentait d’expliquer, seulement c’est trop subtile pour la petite bande à trois!

      • 1- En outre, Mme l’Ambassadrice fait entrevoir également qu’il est peu probable que les choses changent…Que cela continuera comme cela avec des prébandes…

        2- Enfin au Mali M Macron ne s’est pas plaint d’ailleurs disons-le franchement, et à la conférencière, qu’on ne fera pas un plaidoyer prodomo, mais le Mali ne fut pas et n’est pas mal servi du tout, disons-le aussi comme cela, mais cela ne dispense pas de faire une étude, du (dis)fonctionnement de ces choses-là…!!!!!

        3- Quant à la presse, elle vaut ce qu’elle est et celle dominante ressemble à la domination que représente à la domination qui est celle du moment.

        • 1- C’est vrai M laudemus que vous aviez été toujours dans l’impression, mais vous aviez vu juste, avec M Macron, la testotéronne est bien portée aujourd’hui: on adore les engins de guerre de l’Elysée à Gao, on marche, on augmente, on intensifie, cela sent l’homme, le “Führer”, le “Duche”, “Conducător” etc…

          2- Mme l’Ambassadrice qui n’avait pas du tout l’impression, disait clairement donc qu’on est dans l’administration de toute cette conduite: M Macron a parlé simplement à ses soldats à Gao, cela parait clair qu’il s’agissait donc de remobiliser le camp…

          3- Expliquer pourqoi il n’est ni de Gauche ni de Droite, que demain on va raser gratis, comme demain c’est toujours demain et que ce n’est jamais aujourd’hui, il y a des gens qui ont des barbes extrêmement longues du côté du désert…

          4- Il avait juste envi de cela, pas du tout de rencontrer des Français, mais des soldats, c’est-à-dire prendre en otage des Français qui eux cette fois-ci ont l’impression qu’ils pourront poser des questions pour être entendu…

          • 1- On sait aussi M “laudemus” que quand on sort du bois comme M Macron, c’est toujours à son détriment…, parce qu’il vaut toujours mieux entretenir une espèce de mystère, cette fois-ci la rareté en M Macron!

            2- Parce qu’au fur et mesure qu’il donne comme cela ses petits cailloux, du moins qu’il sème ses petits cailloux à travers une ambassadrice, on découvre effectivement que c’est juste lui, dans le fin fond de la politique c’est: Il est lui-même le projet”…!!!!!!!

            3- D’ailleurs en marche ce sont ses initiales “EM”. Donc on ne peut pas mieux dire que le projet d’EM. Alors postulons qu’il ya une la bonne manière de parler d’un terroriste, en occurrence de parler de ressources…

    • 😉 😉 😉

      diantre mon ami maussade, quelle indigestion provoque donc chez toi une telle diarrhée verbale ?
      est-ce si douloureux que tu ai à ce point besoin de t’épancher dans ces posts sans intérêt ?

      PS : concernant mon horaire d’écriture, tu confond l’heure de fonctionnement du serveur maliweb et l’heure en France, légèrement différente 😉 … Bref tu n’es pas bien fort en technologie, non ?

      😉 😉 😉

      • 1- Non ce n’est pas une indigestion Monsieur!!!!.

        2- Voyez-vous la différence entre nous M laudemus: C’est une vision de l’ engagement de M MACRON devéloppée dans son livre paru en Nov 2016 aux Ed. XO….
        3- Mais on sent que vous pissez comme d’habitude dans l’air, que vous commenteez du vin que vous con’aviez jamais dégusté…

        4- Et pour votre Info Monsieur:
        – 16 chapitres…
        – 257 pages: attention, elles ne constituent pas malheureusement un programme. Aucun florilège de propositions…une vision du libéral violent…
        – Et l’indigestion dont vous faite mention, part du chap13…
        – Allez, , bonne lecture petit cancre et à demain 7h….!!!!!

        • 😉 😉 😉

          si si … c’est clairement une indigestion, mon petit !!!

          au fait balancer sans cesse tes pseudos références littéraires ne parviendra pas à me convaincre que tu comprends ce que tu lis 😉

          sinon je confirme que demain à 7h je serais encore dans mon lit, dormant du sommeil du juste … mais qui sait peut être plus tard …

          à la prochaine, mon petit

          😉 😉 😉 😉

  8. La France au Sahel n’exploite que l’uranium du Niger, et le pétrole est exploité par les Chinois. On ne sait d’où les Maliens tiennent ces informations. Le pétrole Malien et Nigérien n’ont pas grand intérêt pour la France, sinon comment comprendre que ce soit la France qui découvre le pétrole au Niger, et que ce soient les Chinois qui l’exploitent. Même avec les Chinois, le Niger a des problèmes. Les Chinois par gourmandise n’avaient pas vu ce qu’ont compris les Français. C’est bien à cause des difficultés liées à cette exploitation. Donc arrêtez d’intoxiquer les Maliens au sujet de ce pétrole qui rend fous beaucoup de Maliens. Y’a rien à exploiter. Si exploitation il y’a, la France n’est pas intéressée, pensez plutôt aux Chinois, car l’extraction du pétrole dans le nord-mali et le nord-Niger n’est pas rentable. La zone est éloignée de tout port maritime. Ce qui nécessite la construction de plusieurs kilomètres de pipe-lines, qui rend l’affaire peu rentable pour n’importe quel pays. Même les Chinois qui exploitent le pétrole du Niger, ne sont pas intéressés par d’autres sites pourtant juteux. De grâce, ne rendez pas les Maliens aussi fous que les rebelles qui se voient déjà Émirs du pétrole comme ceux des pays du Golfes. Il n’ont qu’a déchanter, même si le pétrole doit être exploité, ce n’est pas pour les vingt prochaines années. Comme disent les Ivoiriens, y’ a rien au village.

  9. «Pour ceux qui pensent que nous sommes dans le Nord du Mali pour exploiter le pétrole, je vous rappelle qu’il n’y a aucune opération d’exploitation de pétrole dans le Nord du Mali».

    AREVA exploite de l’URANIUM et non du petrole et ses interets doivent etre proteges a tout prix dans le sahel…

    “En ce qui concerne l’aide au développement, la conférencière a expliqué que sur les 25 dernières années, l’aide publique au développement mobilisée par la France s’est élevée à un peu plus de 1130 milliards de Fcfa, soit 1,7 milliard d’euros. «La France est aujourd’hui le 2ème bailleur bilatéral dernier les Etats-Unis. Nous avons au-delà ça, une contribution supplémentaire qui n’est pas négligeable non plus», a-t-elle martelé.” Votre generosite est vraiment touchante mais dites Madame la conferenciere:

    Que faites vous de “l’IMPOT COLONIAL” ????

    “Quatorze pays africains sont obligés par la France à travers le pacte colonial de mettre 85 % de leur réserve à la Banque centrale de France. A savoir le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Togo, le Cameroun, la République centrafricaine, le Tchad, le Congo-Brazzaville, la Guinée-Equatoriale et le Gabon. »
    +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
    “Il faut rappeler que l’Union des journalistes pour la promotion de la diplomatie au Mali (Ujdm) est une association regroupant une trentaine d’organes de presse, créée le 23 août 2011.”

  10. Certains médias Maliens disent que tous les jours des avions bourrés de ressources décollent de Kidal en destination de France. Ce qui veut dire qu’il n’y a pas seulement le pétrole, il y a des météorites qui servent à tout et qu’on trouve qu’à Kidal et sur certaines planètes.

    Moi, ce que je ne comprends pas est que nous Maliens puissions jeter armes et bagages à l’ennemi pour qu’il s’empare de ce pour quoi l’ALLEMAGNE, la FRANCE, les PAYS-BAS et les pays membres de l’ONU se tuent ? Pourquoi laisser tant de richesses à quelques bandits armés, mal chaussés et mal habillés debouts dans des pickups ? À un moment on nous disait que même les Syriens s’installaient au Nord Mali pour lorgner nos fameuses ressources. Pourquoi eux qui ont fui leur Damas natal naguère qualifié de Djannât Dounia (Paradis terrestre) par les Bédouins d’antan ont préféré risquer leur vie et celle de leurs enfants pour des ressources de KIDAL et que nous on se terre à Bamako pour raconter notre vie et regarder nos enfants partir échouer telles des baleines dans des mers lointaines ?

    Pourquoi avoir mis 5 ans à tout faire sauf se battre ? Qu’attendons-nous ? Le retour de ATT ?

Comments are closed.