Exclu de la signature de l’accord de paix : Le FPA s’inquiète de la gestion de ses “2.221” combattants repartis entre Gao et Tombouctou

15
Général Hassan Ag Mehdi
Colonel Hassan Ag Mehdi

Le Front populaire de l’Azawad (FPA) mouvement dirigé par le Colonel Hassan El Mehdi, non moins membre de la plateforme des forces patriotiques  ne cesse de dénoncer le sort qui semble désormais s’abattre sur son mouvement dans la mise en application de l’accord de paix.

Le Front populaire de l’Azawad (FPA) a pris part aux différentes discussions  à Alger dans le cadre des pourparlers inclusifs inter-Maliens  aux côtés de la plateforme des forces patriotiques.

Il a donc été associé à toutes les phases du processus  ayant conduit à la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali. En effet, la surprise fut grande pour les responsables de ce mouvement lorsqu’ils n’ont pas été conviés à signer l’accord de paix, le 15 mai dernier,  à l’instar des autres mouvements présents. Selon son secrétaire général, Hassan El Mehdi  ” après que nous eûmes attiré l’attention de la médiation et du Gouvernement  sur notre cas précis, on nous avait rassuré que le préjudice serait corrigé le 20 juin. A cette date, nous n’avons pas non plus été conviés à  apposer notre signature au bas du document. Nous avons une fois de plus attiré l’attention du gouvernement et de la médiation. Nous reconnaissons que le gouvernement est animé de bonne foi et souhaite  que nous signions mais nous ignorons pourquoi la situation bloque “.

L’autre problème se situe au niveau de la gestion des ” 2.221 ” combattants revendiqués par le Front populaire de l’Azawad. Lesquels seraient répartis entre les régions de Gao et  Tombouctou. Ces combattants ne se sentent pas concernés par l’accord de paix à partir du moment où leur mouvement n’a pas été autorisé à signer, soutient le Secrétaire général de ce mouvement. Le Colonel Hassan El Mehdi nous signale qu’une correspondance a été envoyée à la présidence de la République, à la Primature et à des organismes internationaux. A la correspondance adressée aux autorités maliennes, le FPA a dressé la liste complète de tous ses combattants et leur profil. ” Dès qu’on nous donne un site, nous serons prêts à cantonner nos éléments. Nous sommes pour la paix véritable et non une paix maquillée”, a fait savoir le secrétaire général du FPA.

  Abdoulaye  DIARRA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. que ces 2221 bandits retournent faire ce qu'ils faisaient avant de prendre des armes contre leurs propre pays en tuant des soldats et violent des femmes

  2. Jimmy as droit pour quoi pas ils sont toys des rebelle CMA FPA il sont toys les meme

  3. Venez tous les chômeurs du Nord ibk est la pour vous
    Quel honte ibk est entrain de remonter les maliens les uns contre les autres

  4. 2.221 combattants. Ou sont ils. Sous terre ou dans les airs. Ou dans les rêves de jimmi. Je suis du nord et je sais que ce type n’a aucun combattant. Ni de base. Il veut juste récupérer son grade et sa place à la gendarmerie nationale après avoir accusé l’armée malienne de tous les pêchers du monde. Un peu de dignité et d’honneur colonel.

  5. Ah le bon profitaire Djimmy le Rebelle qui a fait la pluie et le beau temps pendant les 10 ans d’ATT, Il n’a absolument rien c’est un profiteur seulement il ne sais meme pas ceux qu’il veut tantot il est avec le MNLA, HCUA maintenant FPA.
    N’accordez pas d’importance a ce qu’il dit, il veut juste revenir a la primature.

  6. Vous aver 2221 combattant or les deux principaux groupes sont HCUA et MNLA.
    Vous êtes pour la paix et vous n’avez jamais libérez une localité ou au moins défendue contre les agresseurs.

    Au moins si vous parvenez à aligner 2221 vrais maliens pour leur donner du travail c’est un combat aussi.

    Malheureusement nous voyons très souvent intégrer dans nos forces armées et services civiles des étrangers(mauritaniens,nigeriens….) issu des rebellions cette fois ci il pourrait même y avoir des soudanais,sahraouis,somaliens,…si le gouvernement n y prend garde.

    Aucun groupe ne peut en réalité presenter plus de 1600 éléments compte tenu des effectifs utilisés par les rebellions de 2012 à nos jours.
    Tous les groupes rebelles réunis au maximum 4200 en tout et pour tout dont la majorité inapte à intégrer l’armée.

  7. Vous etes déjà pour la paix où est le probleme?vous etes de la plate forme et votre representant a signé, ne compliquons pas les problèmes.Vous serez cantonnés et integrer ,pas d’inquiétude.Vous etes déjà du côté du gouvernement apres votre dissendence du MNLA ,vraiment arrangez vous du côté du gouvernement ce n’est pas un partage du gateau.De toute façon comme les autres mouvements ,vous avez suffisamment tué les militaires maliens et les civils.Ce que nous retenons ,il ya eu une forte desertion de vos elements de l’armée malienne pour les islamistes et independentistes rebelles.Vous vous etes senti inutile et vous etes revenu au bercail tant mieux on vous accueille.Mais n’en faites pas un probleme,vous aurez votre part dans celle reservée à la plateforme coté gouvernemental.Je vois meme pas pourquoi on prend les armes si on est daccord avec l’Etat et son armée.Les autres sont memes plus dignes de confiance c’est pour dire qu’il faut meme faire attention au moment de l’integration.D’autres sont à leur deuxieme rebellion et meme troisieme, ça suffit.

Comments are closed.