Nord Mali : Le HCUA réfléchira en fin octobre sur la perspective de transformer le mouvement en parti politique

3

Les responsables du  Haut conseil de l’unité de l’Azawad (HCUA)  annoncent  la tenue des secondes assises  de leur mouvement armé , du 27 au 29 octobre prochain, à Kidal.  Les perspectives de transformer le HCUA en acteur politique national sont inscrites à l’ordre du jour.

Maliweb.net – Ce mouvement armé  proche du terroriste Iyad Ag Agali est membre de la coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), tous signataires  de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. Pour ce deuxième congrès ordinaire qui se tiendra du 27 au 29 octobre prochain à Kidal, les responsables du HCUA visent deux objectifs globaux. Le premier plus politique est relatif à la réorganisation interne du mouvement  pour réfléchir à une perspective de reconversion du groupe armé en acteur politique national, selon les termes de références du congrès.  Et le second,  procédera à établir le bilan de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation, où le HCUA indique que   les participants feront  des propositions pragmatiques pour sortir  de « l’immobilisme » dans lequel l’accord s’est confiné.

Le TDR du mouvement armé de poursuivre qu’en marge de ce congrès, des ateliers seront organisés et porteront sur  ‘’  la définition d’une stratégie commune avec les autres signataires de l’accord, les partenaires et les population pour sortir de l’enlisement et permettre un retour rapide des services sociaux de bases de l’Etat, les conditions permettant la reprise des activité humanitaires, les incitation  des investisseurs  à explorer  les différentes opportunités économiques locales, jeter les bases d’une réconciliation durable entre les communautés du nord, entre le nord et du sud…’’

 Le HCUA mise sur la participation de 1140 personnes  essentiellement composées de ses propres  délégués,  des dizaines de participants des autres  groupés armés signataires de l’accord de paix et la réconciliation,  des personnalités politiques, des notabilités et des partenaires techniques et financiers du Mali.

Ces assises se tiennent dans un moment où l’application de l’accord de paix traîne et l’incapacité des autorités maliennes à exercer leur autorité sur la région de Kidal.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. KIDAL NE DOIT PAS EXISTER DANS LE TERRITOIRE MALIEN ET SURTOUT LES CRIMINELS TRANSFORMER SON MOUVEMENT EN PARTI POLITIQUE,

  2. Quils transforment leur mouvement en parti politique et présentent des excuses au peuple ! Comme ça, on pourra faire campagnes pour eux!

  3. Bonne manière pour les Ifoghas de dominé les autres Touaregs d’une manière légitime et subtile. Mais voyons comment cela se passera. En tout cas cela vaut mieux que de continuer à prendre les armes contre une population dont ne représentez que la 1/10000000 partie. Vous avez choisi la bonne voie maintenant.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here