Processus de paix : Retour annoncé de l’armée malienne à Kidal ce lundi

4

Le redéploiement des forces armées reconstituées du Mali était l’un des sujets majeurs discutés lors de la quarante-sixième session ordinaire de la Commission Technique de Sécurité tenue jeudi, 6 février dernier, à Bamako. A l’issue de la rencontre, il a été décidé du départ de Gao vers Kidal du bataillon de la « nouvelle armée » reconstituée au plus tard le 10 février 2020.

Dans un communiqué publié le vendredi 7 février, la Minusma mentionne « l’engagement de toutes les parties à utiliser tous les moyens à leur disposition pour sensibiliser les populations de Kidal et des autres villes sur le déploiement des bataillons reconstitués, y compris par les stations de radio.» Selon l’armée malienne, déjà, le tout premier bataillon de la nouvelle Armée reconstituée est en pleine phase de préparation afin de rendre possible ce redéploiement tant attendu. « Ce redéploiement répond conformément aux directives de l’Accord de paix et de réconciliation issu du processus d’Alger. Le Chef d’état-major général des Armées, le Général de Division Abdoulaye Coulibaly qui se trouve actuellement à Gao est très ravi de l’avancement du processus », précise, dans un communiqué, l’armée malienne.

En fin janvier, Tiébilé Dramé, le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Mali donnait un chiffre précis du nombre d’éléments qui vont composer ce premier bataillon qui sera déployé à Kidal. Il s’agit de 428 hommes. Ce bataillon, a expliqué Tiébilé Dramé, sera composé de façon paritaire : un tiers pour chaque partie (Gouvernement-Plateforme-CMA). A l’en croire, le déploiement de ce bataillon est un acte historique. « Très bientôt, les forces de la nouvelle armée malienne seront en route pour Kidal, pour le nord du pays, pour toutes les régions du nord du pays, pour Ménaka, pour Tombouctou, pour Gao, pour Kidal. Faisons en sorte que d’autres bataillons suivent cela dans la confiance réciproque », a indiqué le ministre des affaires étrangères du Mali.

Reporté à deux reprises (du 24 janvier au 1er février, du 1er au 10 février), le retour de l’armée malienne recomposée à Kidal fait espérer beaucoup d’observateurs. « C’est un grand pas dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issue des pourparlers d’Alger qui connait beaucoup de retards dans son application. Sans oublier aussi que l’une des résolutions du Dialogue National Inclusif, tenu en décembre dernier à Bamako, portait sur « la sécurité et le retour de l’administration dans les zones d’insécurité.»

M.K. Diakité

 

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. any place in Mali that Malian military is not controlling security force it should not go unto it is capable of instantly being controlling force. To go under any other condition show willingness to compromise due security of nation of Mali. In short incompetence again rule.
    Henry Author Price Jr aka Kankan
    translationbuddy.com

  2. L’armée malienne à KIDAL, POUR moi ce n’est pas un miracle ! LES criminels du centre du pays il faut que les jeunes patriotes font une propre enquêter auprès des villes et des villages du centre, CES terroristes ne sont pas parmi vous les centristes l’insécurité l’insécurité trop c’est trop, LE centre est plus dangereux que kidal aujourd’hui .

    • arrêter de nous distraire de kidal, quant vous les politique vous vous faite malmener par des gamins au lieu de voir l’intérêt du pays??????????????? UNE ARMEE ARMEE ARABO TOUAREG A 80 pour cent et vous nous parlez de l’armée nationale???????????????? on voit bien que nous sommes toujours dans l’agenda de la communauté internationale que les maliens ne sont toujours entendus.

  3. EH BIEN NOUS …CELA FAIT EXACTEMENT 18 ANS QUE NOUS SOMMES DANS UN BOURBIER …ENFERMES DANS UN BOURBIER …ET A BAMAKO ! 18 ANS !

    EH BIEN SUR QUE AGUIBOU BOUARE , QUI A QUITTE LA BHM SA EST DEVENU MAINTENANT UN GRAND PATRON DES DROITS DE L HOMME …!
    IL A MEME ETE NOMME CHEVALIER DE L ORDRE NATIONAL DERNIEREMENT !
    BIEN SUR !….ET EXTRAORDINAIRE QUAND ON CONNAIT SON VRAI PARCOURS !

    CAR EN REALITE …IL EST UN DES RESPONSABLES DE LA CHUTE DE BHM SA ..MAINTENANT BMS SA …
    MAITRE BASSALIFOU SYLLA AUSSI EST DEVENU UN GRAND MAITRE ..IL A MEME REUSSI A OBTENIR 7 MILLIARDS DE REGLEMENTS ….( JE DIS BIEN 7 MILLIARDS POUR 6 INTERVENTIONS A LA CCJA ..ALORS QUE AU MAXIMUM NOS AVOCATS NE NOUS ONT RECLAME QUE 150 MILLIONS POUR LES MEMES 6 INTERVENTIONS …) .
    ..POUR TENTER DE SORTIR BMS SA DU “”PIEGE”” DANS LEQUEL “”ON “” L A ENFERMEE ….OUBLIANT POUR LE MOMENT (ENCORE …MAIS PAS POUR LONGTEMPS ) QU IL VA TRES BIENTOT CHUTER …ET EN PARTIE A CAUSE DE SA SOEUR , MINISTRE DU BUDGET ,MME AWA SYLLA BARRY ….S IL VOUS PLAIT ….CAR IL LUI A DEMANDE UN MANDAT DE L ETAT , CE QU ELLE A FAIT ..
    ( CERTAINEMENT SANS AVERTIR LE GOUVERNEMENT ) …ET ALORS QUE L ETAT DU MALI N A RIEN A VOIR DANS UNE AFFAIRE COMMERCIALE …CELLE DE LA BANQUE BMS SA …

    EH BIEN TOUS LES DEUX ..JE DIS BIEN TOUS LES DEUX SONT MELES A TOUTES CES AFFAIRES DE VOL DE BHM SA …DEVENUE PAR HERITAGE BMS SA …TOUS LES DEUX SONT MELES A CE SCANDALE QUI DURE DEPUIS 18 ANS …

    ET RAPPELEZ VOUS BRAVES GENS …NOS TRENTE HUIT PLAINTES EFFACEES DU POLE ECONOMIQUE ..ET IL Y EN A POUR TROIS MILLIARDS HUIT A PEU PRES SONT TOUJOURS LA POUR EN TEMOIGNER …
    ET …IL N Y A PAS QUE MOI QUI PEUX L AFFIRMER …
    RAPPELEZ VOUS EN !
    EN TOUT CAS CE NE SONT PAS DES “LOL ” DES “RAHAN ” OU D AUTRES “FAROHW ” INCONNUS PAR AILLEURS SUR LE SITE …NI DES EL HAJJ …( ! ) QUI PEUVENT ME LA FAIRE BOUCLER ..

    PARCE QUE NOUS ET MOI , BHM SA …BMS SA M EN A FAIT BAVER PENDANT 18 ANS ….

    ET MAINTENANT …LES VOLEURS SONT PRIS ! ENFIN !
    MAIS …AU FAIT …
    LES SEPT MILLIARDS DE BMS SA ….SORTIS EN UN AN PAR MAITRE BASSALIFOU SYLLA …
    C EST POURQUOI ? …POUR NOUS C EST 150 MILLIONS AU MAXIMUM QUI SONT SORTIS …
    MAITRE BASSALIFOU SYLLA EST VRAIMENT UN GRAND MAITRE …! ( ! ! ! ! )

    IL EN A MEME OUBLIE ( ? ) QU IL A DEMANDE DE NOUS FAIRE REGLER UNE PARTIE DE CE QUE DEVAIT BMS SA A NOTRE SOCIETE SUR UN COMPTE QUI N EST PAS LE NOTRE …ET QUI EST FERME EGALEMENT POUR COMPTE DE FAUX ETAT DE CREANCE DE 1.837 MILLIARD PAR BHM SA ….DEPUIS 9 ANS …
    …..POUR OBTENIR DU TRIBUNAL DU COMMERCE DE BAMAKO UN SURSIS A EXECUTION DU REGLEMENT DE LA DETTE DE BMS SA …QUI ARRIVE MAINTENANT …UN AN APRES … A SON TERME !

    NATURELLEMENT …LE TRIBUNAL DU COMMERCE N AVAIT PAS LE DROIT D ACCORDER UN REGLEMENT DE LA DETTE DIFFERE …LA DECISION ETANT PRISE PAR LA CCJA …MAIS …
    MAIS …
    MAIS …
    MAIS ON EST AU MALI , NON ?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here