Psychose à KIDAL : Un blessé grave, 8 millions emportés, un 4 x 4 enlevé

0

            En dépit des énormes sacrifices consentis par le gouvernement du Mali et du cantonnement prévu pour le 8 mars prochain, les insurgés continuent de se manifester par des attaques sporadiques. Avec à la clé des enlèvements d’argent, de voitures et d’autres biens. En tout cas, le mardi dernier, à quelques kilomètres de la ville, un entrepreneur en a fait les frais car il a été gravement blessé, dépossédé de 8 millions de nos francs, son véhicule 4×4 enlevé avec 2 tonnes de ciment.rn

            Depuis les événements du 23 mai 2006, le Gouvernement du Mali ne cesse de fournir des efforts énormes en la faveur de ces bandits armés appelés communément insurgés. Malgré tout, ils continuent à faire des exactions tendancieuses comme si le Mali devait s’arrêter à eux. C’est dans cette furia de banditisme qu’ils font de temps à autres des attaques sporadiques.

rn

            Le mardi dernier, à quelques kilomètres de la ville de Kidal, un entrepreneur en a fait les frais car il fut attaqué par la bande à Bahanga. Repérée et identifiée par les forces de l’ordre, celles-ci se seraient rendues à leur refuge pour en discuter avec le cerveau Bahanga. Qui, ayant reconnu les faits, avait décidé de leurs restituer aussi bien l’argent que le véhicule 4×4 de l’entrepreneur. Mais, contre toute attente, après le premier rendez-vous, l’homme s’est rebiffé et a nié à bloc les faits. Avec l’insistance des forces de sécurité conduite par la gendarmerie, il avait par la suite opté de s’exécuter.

rn

            Entre-temps, à en croire de sources bien informées, une décision serait tombée de Bamako pour demander de surseoir à cette affaire. Désormais, l’entrepreneur qui est entre la vie et la mort ne peut que s’en remettre au bon Dieu. Le paradoxe dans tout cela, il est prévu le cantonnement des insurgés le 8 mars prochain à Kidal. Est-ce ces bandits armés vont cesser de créer la psychose à la population ? Sont-ils des patriotes qui veulent la paix et la sérénité ? L’on s’en redoute, sinon ces insurgés n’avaient point besoin de s’agiter pour détruire les paisibles populations pour des raisons ou intérêts inavoués. Au moment où leur cantonnement est prévu par les autorités du Mali le 8 mars et le Forum le 23 mars pour en finir, pour de bon certainement, avec cette affaire de rébellion ou de banditisme. Qui n’est qu’un frein pour le développement sinon tout le monde semble unanime aujourd’hui que Kidal est un «Eldorado». 

rnB. DABO

Commentaires via Facebook :

PARTAGER