Reçu par le Centre africain du Conseil de l’Atlantique: Bilal Ag Acherif expose son point de vue sur le processus de paix

17
Reçu par le Centre africain du Conseil de l'Atlantique: Bilal Ag Acherif expose son point de vue sur le processus de paix

Le Centre Afrique du Conseil de l’Atlantique a accueilli, M. Bilal ag Acherif, secrétaire général du MNLA et l’un des leaders de la Coordination des Mouvements Azawad (CMA), pour une table ronde privée sur le statut des mouvements de la CMA, le rôle de l’État et des autres acteurs de la sécurité dans le Sahel. Il a également profité de l’occasion pour exprimer ses points de vue sur le processus de paix dans le nord du Mali.

Cette rencontre a également vu la participation de M.Bronwyn Bruton, directeur des programmes et des études et directeur adjoint du Centre Afrique, ainsi que le Lt.col. Rudolph Atallah, USAF (retraité), chercheur senior du Centre Afrique et ancien directeur du contre-terrorisme pour l’Afrique au Bureau du Secrétaire à la Défense.

Dans ses remarques, Acherif a fourni un aperçu approfondi des mouvements de la CMA et de la situation sécuritaire dans le nord du Mali.Il a souligné que l’insécurité dans la région n’est pas une cause, mais une conséquence des conflits politiques. Avant de souligner la mise en œuvre de l’accord d’Alger de 2015 qui vise à stabiliser les régions septentrionales du Mali. Il a notamment souligné la nécessité d’une force de défense inclusive et reconstituée, arguant que “l’inefficacité des interventions de l’armée malienne, conjuguée au manque de confiance des populations locales, constitue un obstacle majeur à la mise en œuvre de l’accord de paix et à la prospérité future de la région”.

Une discussion, animée par Attaye Ag Abdallah, a suivi l’exposé de Bilal Ag Acheruf. Elle était surtout axée sur l’Accord d’Alger, les récentes violations des droits humains dans la région et le rôle des acteurs internationaux dans la lutte coopérative contre les menaces sécuritaires dans le nord du Mali.

La délégation de la CMA comprenait également M. Attaye Ag Mohamed, directeur des droits de l’Homme et des affaires judiciaires, Alghabass Ag Intalla, leader du HCUA et Mohamed Ould Mahmoud, porte-parole de la CMA. Un certain nombre d’anciens et de responsables gouvernementaux américains et non américains, de chefs d’entreprise et de représentants de la société civile étaient également présents et ont participé à la table ronde.

Il y a lieu de rappeler que ces leaders de la CMA sont aux Etats Unis depuis la semaine dernière à l’invitation du cabinet « Independent Diplomat », spécialisé dans le Conseil aux Etats non reconnus ainsi qu’aux mouvements d’opposition. Cette visite vise à écouter ces leaders de la CMA pour porter leur voix au sein du Conseil de sécurité de l’ONU. Cette organisation a également préparer le terrain pour que ces acteurs soient reçus par des diplomates, des avocats, des hommes d’affaires et bien d’autres personnalités du monde occidental.

Dirigé par l’ex-diplomate britannique Carne Ross, l’« Independent Diplomat » est une organisation fondée en 2004 et à but non lucratif. Elle est chargée de conseiller et d’aider les gouvernements et les groupes politiques en matière de stratégie diplomatique et de technique – par exemple en fournissant des diplomates indépendants aux gouvernements non reconnus ; des états qui n’ont pas (encore) de reconnaissance internationale et qui ont généralement peu d’expérience dans la gestion de la bureaucratie internationale). Il vise à permettre une plus large participation aux forums diplomatiques tels que les Nations Unies, l’Union européenne, l’Union africaine, etc. Parmi les entités conseillées par cette organisation figurent entre autres le Kosovo, la Birmanie, le Somaliland, la République turque de Chypre du Nord, le Sahara occidental ainsi que la République des Îles Marshall.

Par kibaru.ml

Commentaires via Facebook :

17 COMMENTAIRES

  1. Mes chers , le Mali sous IBK ne sait même pas où ils veulent l’amener . Même si la France avait exigé qu’IBK lui meme soit de la délégation , il n’avait pas le choix. Notre pays est sous tutelle. Ce qui veut tout dire. A partir du 04 Septembre 2018, le Mali aura un autre destin sans IBK. Avec lui nous avons passé 5 annees dans le pire exclavage. Maintenant qu’il nous reste seulement 7 petits mois, que le peuple patience. La passation de pouvoir se fera sans probleme . Qu’il organise ou non les elections il va partir .

  2. L`ONG SENT FOU
    ELLE SERA PAYE PAR LA CMA.
    CES ONG SONT DES FORMES DE RETRAITES S ARRONDISSANT LES FINS DE MOIS EN DONNANT DES CONSEILS ………. GENERALEMENT LEUR CARNET D ADRESSE EST BIEN FOURNIE AUX SOMMETS DES ETATS…………….

  3. Cette nouvelle démarche de la CMA auprès des USA, est le signe qu’elle n’est plus dans la grâce de la France donc au MALI et aux Maliens de saisir la balle au rebond.

  4. Je ne peux pas comprendre que cette organisation puisse invite la CMA sans que le Gouvernement centre n’est pas courant je veux savoir pourquoi ?.

  5. C’est une honte que la diplomatie Malienne puisse s’endormir et laisser le terrain aux rebelles. Ils sont reçus partout dans le monde, pendant qu’à Bamako, le pouvoir est plus préoccupé par la réélection de leur président bidon qu’autre chose. Ils s’en battent les couilles de ce que font ces enfants de putes de rebelles contre le Mali. Comment cet enfoiré d’IBK peut-il laisser le terrain fertile à ces pédés qui font le tour du monde pour discréditer le pays, comme s’il n’y avait pas de responsable au sommet? C’est la déconfiture totale du Mali qui s’annonce si l’on n’y prend pas garde. Il faut ôter le pays des mains de ces salopards qui nous gouvernent. Les Maliens se sont eux-mêmes installés dans cette situation, en choisissant le plus piètre des candidats aux dernières élections. IBK a bien niqué les Maliens, et c’est à leur tour de le niquer cette fois-ci. Il faut que IBK dégage par tous les moyens, et que les voleurs ayant pillé les caisses de l’état soient mis aux arrêts immédiatement après l’intronisation du nouveau président afin de leur faire rendre gorge. Comment est-il possible, qu’un pays sérieux accepte de laisser des bandits prendre le dessus sur le gouvernement en terme de diplomatie. Ils sont invités partout pour parler de la situation du Mali en leur seule faveur, tandis qu’à Bamako, tout le monde dors sur ses deux oreilles, sans aucun souci pour les affaires extérieures du Mali. Or, les choses sérieuses se passent en dehors du pays. Il faut faire entendre la voix du Mali bien plus fort que ces pédés de rebelles Touaregs. Les Maliens en ont marre de ces gens-là. Tout le monde est fatigué. Puisse le bon Dieu maudisse ces enfants de putes que Satan a eu avec leurs mères. Les Maliens finiront bien par devenir racistes à cause du comportement de ces fils de bâtards. Si Dieu est juste, il devra faire disparaître ces fils de chiens et tous leurs semblables. On finira par faire ce que Gandakoy leur appliquait, les tuer et les jeter dans le fleuve. Même si c’est cruel, c’est ce qu’ils appliquent eux-mêmes à nos pauvres populations.

    • TOURE’ MALANKOLON, IL FAUT RESPECTER NOTRE BOUA NATIONAL! C’EST BIEN LE PETIT TOURE’ QUI NOUS CASSE LES OREILLES SUR MALIWEB QUI EST ENFOIRE’ ET SALOPARD!!! IL FAUT EGALEMENT CESSER TES INSULTES CONTRE LES PEDERASTES! IL FAUT ETRE TOLERANT DANS LA VIE!
      TU PEUX COMMENCER A’ PLEURER DES MAINTENANT CAR IBK AURA SON DEUXIEME MANDAT!!!
      NOUS VOULONS LA PAIX ET LA STABILITE’ AU MALI!!!
      N’AS-TU PAS HONTE DE DIRE QUE TU VAS TUER ET JETTER DANS LE FLEUVE DES MALIENS COMME TOI!
      TOURE’, SHAME ON YOU!!!!! PERSONNE NE VOTERA POUR LE CAMP DES FUMEURS DE MOQUETTE!!!
      PENSES-TU QU’UN IDIOT COMME WC VA VOTER? IL NE QUITTERA PAS SON LIT BECAUSE HE WILL BE HIGH ON THE SHIT!!!

    • Est ce la 1ere fois que ces situations de ce genre se passent et se posent??? NONNNNN…..
      Donc demandons des comptes a l’etat et au gouvenement

  6. Les seules questions qui soient pertinentes sont celles çi :
    Membres du CMA vous appartenez à la communauté malienne ..Vous avez signé l’accord de paix alors que vous êtes maliens ETES VOUS PRÊTS à coopérer pleinement l’accord de paix ???
    Etes vous prêts à ne pas couvrir tous les actes de sédition et de déstabilisation de l’Etat malien ?
    Etes vous prêts à éradiquer toutes les activités mafieuses ?

  7. IBK doit quitter cet accord & laisser laisser les communautés du nord regler ce probleme. Ces voyous ne representent meme pas leurs turbans, a plus forte raison le nord du Mali. Ils peuvent passer le reste de leur vie a vadrouiller a travers le monde ça ne changera rien. Meme si on les donne le pentagon, les autres communautés du nord, toutes ethnies confondues, ne vont jamais accepter de se faire domuner par ces voyous. Il n’y aura jamais un etat “azawad” au nord du Mali. Le nord du Mali n’est pas le Soudan ou le Kosovo…
    Ils perdent leur temps! Et c’est tant mieux pour nous!

  8. BIEN LIRE LE TITRE:

    ” Reçu par le Centre africain du Conseil DE L’ OTAN : Bilal Ag Acherif expose son point de vue sur le processus de paix ”

    DEPUIS L’ OTAN EST ASSOCIÉE Á LA PAIX..?

    SIGNÉ:
    WAZEKWA TOLO Doe,
    SPIRIT OF Zimbabwe Banconi Ghetto-City of Wadawada,
    Colombia of Bamako DC

  9. A mon avis c’est même mieux ainsi.

    Ces genres de comportement parallèle permettent aux maliens d’avoir une analyse de la situation de plus en plus claire. Quand on connait l’ennemi on peut mieux se préparer.

    La face cachée de l’Iceberg est de plus en plus visible. Nous voyons à présent que ces gens sont à l’origine de tous les sabotages de l’Accord et qu’ils utiliseront toutes sortes de prétextes pour mettre le bâton dans les roues dans l’application de l’accord. Leur jeu favori.

  10. Le criminel Bilal s’est exprimé en quelle langue là-bas? Ces terroristes sont alliés aux groupes islamistes terroristes au nord du Mali. D’ailleurs, je suis sûr que ces gens se déplacent avec des passeports diplomatiques fournis avec la complicité de l’INCOMPETENT IBK.

    “Parmi les entités conseillées par cette organisation figurent entre autres le Kosovo, la Birmanie, le Somaliland, la République turque de Chypre du Nord, le Sahara occidental ainsi que la République des Îles Marshall.” Je crois alors que le chemin est encore long pour ces TERRORISTES.

    Reste maintenant aux autorités maliennes de rendre agressif leur diplomatie, mais à voir le chef de la diplomatie malienne, le chemin est aussi long. VIVEMENT que le peuple malien mette dehors ces groupes d’apatrides du CMA et du groupuscule de IBK.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here