Résolution de la crise sécuritaire au Nord du Mali : Le dialogue des élus de la localité enclenché

1

Les membres du Collectif des élus du Nord du Mali (COLLEN) ont organisé du 1er au 2 décembre 2012, une importante rencontre présidée par le président de l’Assemblée nationale du Mali, Pr Younouss Touré. C’était en présence du président du COLLEN, du président du Haut Conseil des Collectivité Territoriale et du Ministre délégué auprès du Ministre de la décentralisation.

Les objectifs visés étaient d’harmoniser les points de vue des élus du Nord du Mali pour un dialogue social, gage de stabilité ; de renforcer les capacités des élus du COLEN afin de mieux assister les populations et élaborer des pistes pour une sortie de crise.

Selon le président du COLLEN, sa structure tire sa légitimité des qualités de ses membres et de son réseau de communication.  Il a précisé que cette rencontre renforcera les capacités des élus du COLLEN. De ce fait, elle constitue un espoir de la paix et de la sécurité.

Pour sa part, la représentante de la Fondation Friedrich Ebert Stiftung, a fait remarquer que les crises au Mali exigent que les élus locaux s’impliquent davantage.  C’est pourquoi, dit-elle, cette journée est une garantie pour l’unité nationale.

«Nous pensons aux souffrances de nos compatriotes du Nord et nous ferons tout pour leur délivrance le plus vite possible», a enchaîné, Pr. Younouss Touré.

A noter que cette rencontre a été financée par la Fondation Friedrich Ebert Stiftung et a rassemblé plus de 200 élus des trois régions du Nord et des trois cercles de Mopti.

LASSANA

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Félicitations pour la première rencontre entre les représentants du Mali, le MNLA, Ansar Dine et la médiation de la CEDEAO assurée par Blaise Compaoré.

    IL SERAIT JUDICIEUX DE NE PAS OUBLIER :

    – D’ÉTABLIR UN GUIDE ET UNE PLATEFORME DE NÉGOCIATION,
    – DE LE FAIRE SIGNER PAR LES PARTIES PRENANTES ET
    – DE RENDRE LE CADRE DE DIALOGUE PLUS INCLUSIF ENCORE EN Y INTÉGRANT DES REPRÉSENTANTS DE TOUTES LES COMMUNAUTÉS DES DIFFÉRENTES RÉGIONS DU MALI ET DE LA DIASPORA MALIENNE.

    Bonjour,
    Félicitations pour la première rencontre entre les représentants du Mali, le MNLA, Ansar Dine et la médiation (Blaise Compaoré et Djibril Bassolé). Elle s’est déroulée à Ouagadougou le 04 décembre 2012.

    Les participants se sont entendus sur la cessation des hostilités, la constitution d’un cadre de dialogue inclusif ouvert aux représentants des communautés vivant au nord du Mali et sur des principes de dialogue (respect de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Mali, le rejet de toute forme d’extrémisme et de terrorisme, le respect des droits de l’homme, de la dignité humaine, des libertés fondamentales et religieuses et de la laïcité).

    C’est un premier pas très important mais pour plus de représentativité, il aurait été plus judicieux d’ouvrir le cadre de dialogue à des représentants des communautés, n’acceptant pas le terrorisme, vivant dans les autres régions du Mali et à ceux de la diaspora Malienne car elles sont aussi concernées.

    ASSOCIER, PAR EXEMPLE, LES ÉLUS LOCAUX DES DIFFÉRENTES RÉGIONS OU LEURS REPRÉSENTANTS.

    Les Maliens doivent tout faire, maintenant, pour mettre le Mali au centre de leurs préoccupations. Ils doivent tout faire pour que LES NÉGOCIATIONS ARRANGENT LE MALI ET TOUTES SES COMMUNAUTÉS en exigeant le respect des conditions (pour les groupes armés MNLA et Ansar Dine, dépôt des armes, indivisibilité du Mali et laïcité) et des principes dont le refus du terrorisme tout en rendant justice : ne pas accepter l’impunité et exiger le respect des droits de l’homme (incluant le respect de la dignité humaine et des libertés).

    Ces principes et ces conditions constituent l’ENGAGEMENT RESPONSABLE.

    Ils contribuent à établir la CONFIANCE entre les Maliens.

    Il est indispensable qu’il y ait un guide et une plateforme de négociation pour une sortie durable de la crise Malienne intégrant ces principes et ces conditions à respecter pour négocier.

    Ce guide et cette plateforme, qui doivent être signés par les parties prenantes, aideront à établir la confiance entre elles.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: [email protected]

Comments are closed.