Zahabi Ould à la commission DDR : Une volonté affichée d’accélérer le processus de paix

1
« Les portes du DDR ne seront pas fermées aux individus impliqués dans les activités du crime organisé et du terrorisme s’ils renoncent à la violence »
Zahabi Ould Sidi Mohamed, Président de la CNDDR

Le processus de retour de la paix définitive et de la stabilité au Mali vient de prendre un nouvel envol avec la nomination de  Zahabi Ould Sidi Mohamed à la présidence de la commission nationale de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR).

L’ancien ministre de la Réconciliation Nationale a été nommé à ce poste lors du  traditionnel Conseil des Ministres tenu le  mercredi 16 novembre dernier. Les Maliens dans leur majorité ont accueilli avec joie la décision.

Le repos de l’ex ministre de la Réconciliation nationale n’aura été que de courte durée. Quelques mois après son départ du gouvernement de Modibo Keita, Zahabi Ould Sidi Mohamed vient de prendre la présidence de la commission DDR. Car, le processus de DDR fait partie des préalables à un retour de la paix définitive au Mali. Il concerne les groupes armés signataires de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale signé les 15 mai et 20 juin 2015 à Bamako.

Ensuite, le DDR fait partie de l’un des volets importants de la mise en œuvre de l’accord de paix d’Alger. Il s’agit de ramener  les ex rebelles du Nord  dans le giron malien. Un préalable au retour de la paix et la stabilité au Mali. La création du ministère de la Réconciliation nationale visait à faciliter ce processus. Il sert de courroie de transmission entre le gouvernement malien et les groupes armés.

Zahabi qui dirigeait ce département ministériel en son temps, a eu à engager de nombreux pourparlers avec ces groupes armés  afin de les amener à faire la paix des braves avec le Mali. Cela passe impérativement par le dépôt des armes et l’intégration dans l’armée nationale pour les uns et la réinsertion dans la vie socioprofessionnelle pour les autres.

L’ancien Ministre de la réconciliation nationale qui n’était pas en terrain inconnu pour avoir évolué dans la rébellion armée, a toujours tenu le langage de la vérité avec les ex rebelles.

Ses interventions n’ont pas laissé les Maliens indifférents, car il n’utilisait pas la langue de bois pour demander aux irrédentistes  à revenir à la mère patrie qu’est le Mali.

Aujourd’hui, on peut dire qu’un pas important a été franchi par les autorités maliennes avec la nomination de ce vétéran de guerre à la tête de la commission DDR. C’est le choix de la compétence et du mérite avec Zahabi qui ne manque pas d’astuces pour convaincre les ex-rebelles à déposer les armes et réintégrer la République.

Une autre nomination et non des moindres, saluée par les compatriotes est aussi celle du Général Gabriel Poudiougou à la Présidence de la commission ‘’Intégration’’. L’ex Chef d’Etat major de l’Armée malienne n’est pas en terrain inconnu pour avoir présidé aux destinées de la grande muette pendant des années. Il a commandé les troupes au nord du Mali, pendant les moments difficiles de l’ère ATT, et connait les difficultés inhérentes à la mission à lui confiée par les autorités actuelles.

Les Maliens ne pourront qu’approuver ces deux nominations qui sont venues au bon moment. Il ne reste qu’à leur souhaiter bonne chance dans leurs nobles et exaltantes missions au servie du Mali.

Ambaba de Dissongo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Courage au vétéran Zahabi Ould Sidi Mohamed pour cette digne et exaltante mission à lui confié. La paix est le seul ingrédient qui manque au plat malien pour son réel essor.

Comments are closed.