Lettre ouverte à Monsieur le président de la Cour suprême du Mali: NouhoumTapily

18

Cher estimé papa, éminent juriste et très considéré magistrat de la République du Mali, trouvez en ces lettres ci-dessous le cri de cœur d’un fils,  d’un citoyen épris de vérité d’équité  et de justice dans notre pays.

Vous êtes avant tout un père à moi car ayant fait la fac de droit avec une de vos filles, vous êtes une vitrine pour moi car vous êtes le président de la cour suprême du Mali, cour qui en plus de ses compétences judiciaire et juridictionnelles, représente la matérialité du pouvoir judiciaire au Mali.

Cela je l’enseigne à mes élèves depuis que j’ai eu la chance de devenir fonctionnaire, professeur de droit dans notre pays.

Monsieur le président de la cour suprême, vous êtes donc la vitrine du droit et de la légalité au Mali et rien que votre nom, votre poste inspirent en droit dans notre pays en matière de justice.

Mon père, monsieur le président de la cour suprême, ai-je besoin de vous rappeler que l’enjeu est de taille, que l’ère est grave et que les maliens vous contemplent ? Je suis sûr que non, non car vous le savez bien que moi que votre nom vient d’être cité, vous venez d’être primé à tort ou à raison d’un trophée lugubre, déshonorant, humiliant et horrible : le trophée du fonctionnaire le plus corrompu au Mali.

Cher père, cher président de la cour suprême, cette accusation frontale n’est pas l’œuvre de n’importe qui? Elle vient du président du patronat du Mali, homme d’affaire qui a son chiffre d’affaire en multiples millions, qui vit à l’abri du besoin,  et qui  à priori est  homme sincère honnête et patriote. Il est la vitrine du secteur privé du domaine des affaires créateur de plus d’emplois au Mali.

Aujourd’hui plus que jamais le malien a soif de justice,  le malien  a soif d’équité,  le malien a soif de bonne gouvernance,  le malien a soif de preuve de bonne moralité.

Cette accusation à votre encontre est grave, très grave, elle est humiliante, elle est déshonorante pour vous en tant que père de famille, en tant que président d’institution en tant que magistrat de grade exceptionnel.

Pour toutes ces raisons,  le peuple malien a les yeux rivés sur vous, les oreilles larges ouvertes,  l’attention toute concentrée sur vous, sur votre réaction.

Monsieur le président de la cour suprême, le père de mon promo,  honorable dogon reconnu au Mali comme l’une des ethnies honnêtes,  tout le Mali sincère vous regarde.

En tant que enseignant, je voudrai me servir de vous de l’exemple que vous allez donner en intentant une action en justice pour vous blanchir, pour  prouver à mes apprenants ; qu’on peut faire confiance à la justice malienne.

J’y tiens car c’est une question avec exemples concrets que me pose chaque année mes apprenants.

Je voudrai pas leurs répondre l’année prochaine par ce que j’ai l’habitude de leurs  dire:” il y a les textes au Mali, il y a ce que la loi fixe et impose mais il y a aussi ce que les maliens , hommes et femmes font. Sachez faire la différence entre la théorie et la pratique,  moi en tant que professeur,  je ne vous enseigne que ce que la loi stipule…”. Je voudrai leurs citer votre exemple à la suite d’une action en justice.

Monsieur le président de cour suprême,  Ahamdou koufa est un terroriste, il tue,  assassine détruit pour ses convictions,  Iyad aghaly de même,  les maliens les détestent leurs en veulent et souhaitent leurs disparitions car ils sont nuisibles.

Mais au-delà je vous rappelle qu’une justice corrompue fait pire que Koufa et Aghaly, elle est un frein au développement d’une nation. Elle empêche l’épanouissement légal des affaires,  freine les entrées d’impôts nuit à la construction d’infrastructures éducatives,  sanitaires freine l’auto détermination alimentaire, nuit à  la création d’emplois et pousse la jeunesse à la recherche du gain facile qu’elle trouve souvent  en compagnie des Koufa  et Iyad agahly . Une justice corrompue détruit une nation toute entière car elle est un frein au développement.

Mon Très respecté président de la cour suprême,  réagissez pour sauver l’honneur de la justice malienne, réagissez pour  redonner confiance aux Maliens en sa justice, réagissez pour laver votre honneur, l’honneur de vos descendants, celui de ma promo qu’est votre fille.

Je vais terminer par ces affirmations assez banales mais qui ont tout leurs sens : ” Qui ne dit mot consent.”

” le silence devant l’injustice est pire que l’injustice commise “.

Boubacar KOUMARE

Commentaires via Facebook :

18 COMMENTAIRES

  1. Merci prof pour ce cri de coeur a l’endroit de mr tapily. Le seul conseil que j’ai pour lui est qu’il se démet pour laisser la justice se faire avant qu’il ne soit tard. Il peut être sur d’une chose, le nouveau ministre de la justice n’est pas quelqu’un qui peut travailler avec magistrats comme tapily. A bon entendeur salut.

  2. IL EST CLAIR QUE LES VICTIMES AU MALI PLEURERONS ENCORE…
    LEURS PLAINTES DANS LES TRIBUNAUX TRES MAL GEREES JUGEES
    ILS PLEURERONS ENCORE LONGTEMPS LES VICTIMES……….

  3. IL EST CLAIR QUE LES VICTIMES AU MALI PLEURERONS ENCORE…
    LEURS PLAINTES DANS LES TRIBUNAUX TRES MAL GEREES JUGEES
    ILS PLEURERONS ENCORE LONGTEMPS LES VICTIMES……….

  4. Quand nos tribunaux sont remplis de petit coulibaly et de petite soumaré qui sont venu dans la magistrature juste pour remplir leur poche. il ya de quoi s’inquiéter pour ce pays.
    La plus part de ces magistrats n’ont même pas de niveau.
    Les 90% des magistrats abusent leurs pouvoirs d’independance et font ce qu’ils veulent en vertu du pouvoir d’independance qui leurs sont conferer. Ils n’ont aucune dignité et ne vit que pour l’argent.
    Le foncier malien est encore pire les magistrats sont en collusion avec les maires, les prefets, sous prefets, les géomètres et les spéculateurs les plus malhonnête que jamais.

  5. On a coutume de dire “Que l’on soit riche ou pauvre le jugement de la cour nous rendra blanc ou noir” Ce dicton n’est pas verifié au Mali. Depuis le 19 nov.1968 jusqu’à nos jours le droit n’est plus dit au Mali. Le Mali est le pays où on adopte de belle loi mais l’application est tout autre.Le droit n’est pas dit au Mali ayons le courage de le dire. Le magistart malien pense qu’il vaut plus que le Mali, que sa femme vaut plus que le Mali, que ses enfants, ses amis et toute personne capable de lui donner quelques choses valent plus que le Mali. Les magistrats n’ont aucun respect pour Mali.
    Tous les problèmes que le Mali connait aujourd’hui trouvent leurs sources dans la magistrature qui n’ont pas hésité une seule seconde à placer leur interêt personnel au dessus de l’interêt supérieur de la nation.
    Il est temps et grands temps que le president de la republique en tant que chef suprême de la magistrature et le conseil superieur de la magistrature fasse appel aux magistrats pour leur rappeler de leur devoir régalien qu’ils cessent d’être exclave de l’argent et de leur désir sinon le pire est à venir. faisons des efforts pour sauver le Mali avant qu’ils ne soit trop tard car trop ne peu être rattraper.

  6. Mr le Professeur ,
    Je suis très curieux de savoir ce que pense la famille judiciaire dans sa majorité de ces accusations du Président du patronat Malien à l’égard de celui de la cour Suprême…

  7. Cette lettre est un non sens. Vous voulez que ce grand gourou de la justice reconnaisse qu’il est corrompu? Vous avez ouvert la boite de pandore mais vous n’y trouverez rien de bon. Au Mali l’argent a remplacé la dignité et l’honneur : “dambé” q tous les niveaux je dit bien tous les niveaux……allez savoir.

  8. “Monsieur le président de la cour suprême, le père de mon promo, honorable dogon reconnu au Mali comme l’une des ethnies honnêtes, tout le Mali sincère vous regarde.”

    OUI MR Boubacar KOUMARE, LES DOGONS SONT UNE ETHNIE HONNETE, MAIS UN DOGON ISLAMISE’, CAR PORTANT UN NOM ARABE “NOUHOUM”, MAL BAPTISE’, EST MAL PARTI.

    LE LARBINISME SPIRITUEL EST EN SOI LE REFUS DE TOUTE CONSCIENCE PROPRE, PROPREMENT AUTHENTIQUE, AUTHENTIQUEMENT NATURELLE ET NATURELLEMENT DIVINE.

  9. Mes chers frères, J’ai un avis du moins un conseil : notre cher Mali brûle déjà. Tout le monde en est conscient ; alors cessez d’attiser ce feu dont Dieu seul a les moyens d’éteindre .L’honneur, La dignité, Le pouvoir, etc etc, chacun cherche ces vertus. Mais au delà de tout sentimentalisme c’est le seul Dieu qui peut les rendre. S’il s’agit de la corruption chacun sait aussi d’où ça vient dans notre pays. Cherchons ensemble la vraie formule. En attendant, n’attisons pas le feu malien qui nous brûle tous.

  10. Très chère prof vous avez exprimé nos soifs ce qu’on assiste en longueur de journée fait qu’on a honte d’être appeler malien

  11. S’il peut démontrer qu’il n’est pas corrompu, tant mieux. Mais, pour autant il ne peut à lui seul donner du crédit à la Justice malienne que les Maliens pensent totalement corrompue.
    Nous devons tous nous engager dans la lutte contre la corruption. Le devenir du pays en dépend et l’avenir de nos enfants pourrait en souffrir.

  12. Prof. KOUMARE, vous serez déçu. Ceux qui connaissent le président du Patronat, vous diront qu’il n’est pas quelqu’un qui balance des affirmations gratuites à une institution comme le Président de la CS qui est un grand juriste reconnu.
    Il y a un proverbe bamanan du bélédougou qui dit ” Fato Fato Kambè, Fato massèbè Kambè” qui veut dire a peu près, quand un fou te parle, il ne faut pas lui croire, mais quand il est lucide, il dit ce que les autres ont peur de dire. Donc Prof Koumaré, tu n’auras pas aujourd’hui ce que tu souhaites. ce qui peut être fait, nous sommes au Mali, c’est d’envoyer des réseaux personnels de conciliation, pour tenter Coulou de mettre un peu d’eau dans son vin

  13. Mr Sinsy Coulibaly est un héros. Mr le Pr vous serez déçu, car ce que vous souhaitez voir seule une plus grande injustice pourra vous la réaliser. La corruption ne sera contrôlée au Mali que par des méthodes radicales.

  14. “…que l’ère est grave et que les maliens vous contemplent ?” EFFECTIVEMENT L’HEURE EST GRAVE…SI C’EST TOI QUI ENSEIGNE LE DROIT EN FRANCAIS…:) 🙂 🙂

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here