En détention depuis octobre dernier : Le maire du District de Bamako a reçu le soutien et la solidarité des maires francophones

5

Le maire Adama Sangaré reçoit la visite d’une délégation des maires francophones dont l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall, venue s’enquérir de sa situation

Mandaté par le Comité exécutif de CGLU-Afrique et  l’Association internationale des maires francophones (AIMF), une délégation conduite par Mme Soham El WARDINI, maire de Dakar accompagnée par l’ancien ministre et ancien maire de Dakar et autres ont séjourné à Bamako pour une visite de courtoisie au maire du District de Bamako, Adama Sangaré, en détention depuis octobre dernier. Cette visite de courtoisie de la délégation de CGLU-A et de l’AIMF avait pour objectif de venir s’enquérir la situation de leur collègue, et frère de lutte, Adama Sangaré. Dans la matinée du vendredi la délégation a rencontré successivement le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Boubacar Alpha Bah, ensuite les conseillers de la mairie du District de Bamako avec sa tête Harimakan Keita, 1er adjoint au maire, avant de rendre une visite de courtoisie au maire Adama Sangaré dans son lieu de détention, ainsi que sa famille.

Cette visite intervient juste après  la 39ème Assemblée générale de l’AIMF, tenue le 4 décembre 2019 à Phnom Penh, au cours de laquelle une résolution sur la situation du maire du District de Bamako Adama Sangaré. Dans cette résolution les maires francophones expriment leur plus vive inquiétude après l’incarcération du maire du district de Bamako qui, au-delà de la situation personnelle du maire Adama Sangaré, met à mal la démocratie locale. Ils réaffirment leur soutien moral au maire du district de Bamako, membre du Bureau de l’AIMF et du Comité exécutif de CGLU-A et sollicitent des autorités maliennes qu’il soit remis en liberté, afin que l’enquête retrouve des conditions de sérénité pour une administration de la justice. C’est dans ce cadre que cette délégation des maires francophones est venue à Bamako pour non seulement rencontrer les autorités maliennes sur la situation, mais aussi de rendre une visite de courtoisie au maire du district de Bamako pour lui réaffirmer le soutien de ses collègues maires francophones et d’ailleurs.

Selon la cheffe de la délégation, Mme Soham El WARDINI, , a rappelé qu’ils ont été mandatés par le CGLU Afrique et l’AIMF pour venir enquérir de la situation du maire du District de Bamako, Adama Sangaré en détention. Et de préciser que l’objectif de leur visite est d’apporter leur soutien et solidarité au maire Adama Sangaré. Selon elle, un peu partout en Afrique, et dans le monde y a des maires qui sont des situations similaires. Mais, déclare-t-elle, « ce que nous sommes en train de faire, c’est d’essayer , de les accompagner dans cette épreuve ». Avant de rappeler que « nous avons, nous à Dakar déjà vécu cette épreuve ». Selon elle, « le maire Adama Sangaré n’a pas été en reste, il est venu nous soutenir à plusieurs reprise à Dakar, il a apporté son soutien. Même à l’internationale, il a défendu l’ancien maire de Dakar. C’est pour ça nous sommes là aujourd’hui pour lui apporter notre soutien, notre compassion, aux conseils et à sa famille ».

« Nous avons l’espoir après notre rencontre avec le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Je pense qu’il est dans la même logique, par ce que lui aussi était maire. Il est aujourd’hui ministre en charge de la Décentralisation, je pense qu’il a la main à la patte pour essayer d’arranger les choses et de faire sortir le maire Adama Sangaré le plutôt possible, a-t-elle espéré.

AMTouré

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. ARRANGEMENT N’EST PAS JUSTICE IL FAUT UNE JUSTICE POUR LES VICTIMES DE ADAMA SANGARE
    LES MAIRES FRANCOPHONES DOIVENT FAIRE ATTENTION PARCE QU’ IL Y’A UNE SÉPARATION DE POUVOIR ENTRE LE POUVOIR EXÉCUTIF ET JUDICIAIRE.LE MINISTRE BAH N’A RIEN A VOIR MÊME SI C’EST LUI QUI EST INCRIMINE IL VA ETRE ARRÊTE.
    DONC ILS DOIVENT FAIRE CONFIANCE EN LA JUSTICE MALIENNE.
    CE SONT DES PREUVES QUI PARLENT.

  2. Qui s’assemblent se ressemblent, les oiseaux de mêmes plumage volent ensembles, sinon comment peut-on accepter de porter son appui à une personne comme Adama? C’est dommage pour ces négros éhontés et qui font hontes à l’Afrique toute entière. Un homme qui détourne tout sur son passage, il prend les biens de tous sans honte, c’est un Satan, un diable personnifié, il est un danger public. Mais ce qui reste certain, il y a le jugement d’Allah le tout puissant qui reste le meilleur jugement de ce monde ici bas et celui-là est proche te très proche pour ces bandits des institutions de notre pays.

    • Je suis désolé Yacouba. Vous faites partie de cette catégorie de personnes qui dans leur méchanceté n’approfondissent ni la réflexion , ni la recherche encore moins la vérité. Ceux que vous appelez de même plumage le sont de part leur combat commun pour l’ancrage de la décentralisation , du développement local et du respect des droits des citoyens. Adama SANAGARE est justiciable mais en tant que tel a des droits comme tous les autres maires. On arrête pas quelqu’un et après chercher les preuves. Demandez les s’ils ont respecté les droits et procédures en la matière.
      Si vous croyez en Allah, comme vous le prétendez , vous alliez tourner plusieurs fois la lange avant de verser votre venin.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here