Mali : Le gouvernement propose un chronogramme électoral fixant la présidentielle à février 2024

5

institutionnelles que le gouvernement  envisage  pendant cette période de transition.

Une proposition de chronogramme électoral, projeté par le  gouvernement devant la classe politique, annonce la convocation du collège électoral pour l’élection du Président de la République, prévue en février 2024. Le calendrier détaillé de ce scrutin crucial précise que la campagne électorale s’ouvrira en janvier 2024, suivie de la tenue  des deux tours, s’il  y a lieu, du scrutin présidentiel en février 2024.

Le gouvernement, représenté par trois ministres lors de ces discussions, propose l’organisation de l’élection des députés à l’Assemblée nationale,  avant la tenue de l’élection présidentielle. Les candidats  à ces législatives seront autorisés, selon toujours le gouvernement,  à  entrer en campagne  pendant le mois d’octobre 2023 pour la  tenue des premier et second tours du scrutin en  novembre 2023.

Pour la même année 2023, les autorités de la transition  annoncent que  ce  marathon électoral  sera déjà ouvert par la tenue des  élections référendaires en mars 2023.Si l’on croit la proposition du gouvernement, le référendum  sera suivi en  juin 2023 par la tenue des élections des collectivités territoriales.

Des sources concordantes, présentes dans la salle de concertation, attestent qu’une écrasante majorité des partis politiques ont déjà adhéré à cette proposition de chronogramme des différents scrutins, que les autorités de la transition prévoient d’organiser avant le retour à un pouvoir civil. Cette proposition de calendrier électoral intervient, quelques jours après la visite de 48 heures du médiateur de la CEDEAO à Bamako. Le Nigérian Goodluck Jonathan était venu discuter avec les autorités maliennes  des derniers réglages, avant le sommet extraordinaire du 3 juillet prochain de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Le médiateur avait noté au terme de son séjour « des avancées majeures ». Le 4 juin dernier à Accra, la conférence des Chefs d’Etat de la CEDEAO a exigé  de garanties des autorités maliennes avant de décider  de la levée graduelle des sanctions qu’elle a infligées au Mali le 9 janvier 2022.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

 

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. “La Côte d’Ivoire, locomotive économique de l’UEMOA, a pour ambition également de devenir un hub sanitaire pour la sous-région.” Merci Ado. Le vrai panafricaniste est celui qui protege, soigne et fait manger son peuple.
    Pourtant les eleves puschistes, choguel de poutine rampent a contre -courant. Ils ont foutu le bordel dans leur pays .le mali est traverser par l’insecurite, le vol, la faim et le manque de soins approprier.
    Heuresement que parmi ces puschistes il y a un qui essaye de revenir a la raison. il vient de sauver le pays d’une catastrophe politique et sociale. Et ce monsieur, c’ est Malick Diaw, president du cnt qui est aujourd’hui vilipender par les eleves de poutine, les choguellistes.

  2. Cuba c est pas le bon exemple c est comme si tu dis que tout va bien en Corée du Nord par ce qu’elle possède une bombe

    • Tu ne connais pas Cuba et certainement tu n’es jamais parti a Cuba, mais tu passes ton temps a écouter les medias impérialistes et capitalistes qui te nourrissent de désinformation! Regardes les données de l’OMS pour te rendre compte, parles aux autorites Angolaises ou Sud-Africaines et sinon ou étais quand Cuba aidait l’Italie pendant la pandemie de la COVID19? Emancipate your self from mental slavery! Espèce de complexe!

  3. On reading this article I come away with impression that instead of moving toward practical Greater Good one party African democracy government we desperately need after this election we will return to chaos of Caucasian western democracy style of governance possessing great corruption with impunity. However if we return to Caucasian Western democracy style of governance unstoppable accelerating Global Warming will not allow us chance to correct our governance as it do now. If that occur it is certain we will not achieve necessary self sufficiency plus self sustainment needed to achieve nationwide comfortable world class modern living conditions under unstoppable accelerating Global Warming. Instead we will have chaos. With Malians being people who follow very much in kind committing actions like their leaders last thing we need is chaotic government filled with corruption having Impunity. Existence of like condition would ascertain we would be of first to genocide under unstoppable accelerating Global Warming .
    It is shocking to my conscience that world leaders are not acknowledging dynamics of unstoppable accelerating Global Warming anywhere near extent they should be doing. It is as if they are taking approach of possessing belief that if they ignore unstoppable accelerating Global Warming it will go away. That is same stupid approach that was taken in creating unstoppable accelerating Global Warming. It will not work plus we all know it. We should not be mislead by that belief nor should we be misled to returning to Caucasian Western democracy style of governance.
    Will constitution be revised before or after election plus what is timetable for completing all that need be done to complete new or revised constitution? Are we putting proverbial horse in front of behind cart concerning constitution plus presidential election?
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  4. Goodluck doit comprendre aussi bien que Bazoum, Ouattara, Sall et Nanan les sous=préfets de la maudite France a Niamey, Abidjan, Dakar et Accra, que personne n’aime le Mali plus que les Maliens et les patriotes Maliens et Pan-Africanistes comme ASSIMI-CHIGUEL-SADIO-DIOP-MAIGA vont tout faire pour faire briller l’image de l’Afrique et du Mali et leur remettre leur dignité, honneur et souverainite! Surtout la CEDEAO instrumentalisée par Macron doit comprendre ques les sanctions illégitimes, injustes et illégales ne marchent pas sinon la Republique de Cuba aurait disparu de la face de la planète, tout le contraire, nous voyons un Cuba qui a développe ses propres vaccins anti-COVID19, développe son secteur militaire/sécuritaire et meme en aidant des pays comme l’Angola, l’Afrique du Sud, le Nicaragua, etc. a se libérer des Gringos, de l’Apartheid et des Portugais et son secteur sanitaire en ayant le système des sante publique plus performant que celui des Etats-Unis d’Amérique et du Canada!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here