Allemagne : Oumar Dembélé élu Président du Bureau local CSDM

0

Le 47e Bureau du CSDM a été mis en place cette semaine à Munich, en Allemagne. C’est Oumar Dembélé, Malien installé dans ce pays depuis plus d’une trentaine d’années qui a la lourde tâche de diriger ce Bureau. Aussitôt investi, il a dévoilé que ses compatriotes maliens établis en Allemagne disposent désormais d’un Bureau CSDM mis en place à cet effet. L’élection a eu lieu cette semaine à Munich sous l’égide du Président du CSDM,  Mohamed Chérif Haïdara.

Les compatriotes ont jeté leur dévolu sur un Homme pour ses engagements pour la cause de ses compatriotes. C’est Oumar Dembélé. Ce dernier bénéficie de la confiance de ses compatriotes pour l’avoir à l’unanimité élu à la tête de cette association de défense des migrants.

Aussitôt investit de leur confiance, il dévoile ses ambitions pour ses compatriotes en ces termes:   « Etant  immigrant à l’extérieur, je ne veux jamais voir un Malien dans la souffrance.  Si je n’ai pas pu l’aider physiquement, moralement et  financièrement, cela veut dire que je ne suis un patriote ».

 Ce sont  là des propos constructeurs, rassembleurs venant du Président du Bureau local du CSDM. Lesquels propos prônent l’entraide et la solidarité entre les fils d’un même pays établis à l’extérieur.

Tout en se félicitant du choix unanime porté sur ce patriote, Mohamed Chérif Haïdara a expliqué la vision du CSDM qu’est d’améliorer les conditions de vie et de travail des Maliens établis à l’extérieur. Avec son slogan : « Servir les Maliens de la diaspora et non se servir d’eux », le CSDM est à la croisée des chemins dans la défense de la cause de ses compatriotes établis à l’étranger. Ce slogan est à la base de l’adhésion massive de la diaspora      à cette association. De 2015 à nos jours, l’association enregistre des nouvelles adhésions à travers le monde. C’est le signe que ses Responsables font du bon travail en faveur de la diaspora dont l’apport économique au PIB est inestimable. L’argent qu’envoient les Maliens de la diaspora dépasse de loin l’aide extérieure que bénéficie le Mali. A cet égard, toute idée visant à valoriser la migration ne peut être qu’accueillie avec enthousiasme.

Mohamed Chérif Haïdara a profité de cette tribune pour annoncer quelques actions futures au compte du CSDM visant à améliorer les conditions de vie et de travail de la diaspora.

Par ailleurs, le Président du CSDM a invité ses compatriotes au respect des règles et lois du pays d’accueil, à prendre les cartes consulaires et autres. Car, la diaspora  constructive est celle qui travaille dans les règles de l’art. «Toute attitude désobligeante vis-à-vis des lois du pays d’origine et d’accueil ne saurait être acceptée par le CSDM», croit-on entendre dans les propos de Mohamed Chérif.

 Le Bureau local CSDM d’Allemagne complète à 47, le nombre de Bureaux en place à travers le monde. C’est pour dire que le Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM) fait de la percée au sein de la diaspora malienne. Celle-ci (percée)  est due à l’adhésion massive des Maliens de la diaspora en  son sein. des Maliens établis à l’étranger. La mise en place du bureau de Munich, en Allemagne, en est la parfaite illustration de cette adhésion.

Notons que plus  300 Maliens vivent dans la ville de Munich  sur les 10.000 Maliens vivant en Allemagne. C’est pour dire combien ce pays compte pour le Mali. L’Allemagne est aussi le premier pays qui a reconnu le Mali comme un pays indépendant en 1960.

Ambaba de Dissongo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here