Diaspora : Pourquoi le CSDM s’est opposé à Baïdy Dramé ?

0

Suite aux attaques sur les réseaux sociaux et dans certains organes de presse contre Mohamed Chérif Haïdara, président du Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM) ainsi que l’attitude de Baïdy Dramé, le bureau exécutif du CSDM, avec à sa tête son président, a condamné vigoureusement ces attaques et se réserve tout le droit d’ester en justice. L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse tenue le mardi 1er  juin 2021 au siège de l’organisation.

En effet, selon le bureau exécutif du CSDM, dans un communiqué  de presse, l’organisation à travers son président Mohamed Chérif Haïdara, fait l’objet, sur les réseaux sociaux, de plusieurs attaques violentes sans égale dans les annales du champ associatif fondé sur le militantisme, dont le moteur a toujours été le débat d’idées, de la part d’un certain Baïdy Dramé et ses complices. Pour le bureau, Baïdy Dramé a été éjecté du bureau du CSDM France par une assemblée générale extraordinaire en bonne et due forme, en 2019, pour des raisons disciplinaire et statutaire.

De plus, le CSDM s’est entre-temps imposé comme une organisation dynamique, agissante, crédible, avec une forte implantation. Pour preuve, à ce jour, le CSDM est présent dans 48 pays dont 2 bureaux fédéraux (Etats-Unis et Nigéria) ayant chacun des sections dans les Etats fédérés. Le CSDM fonctionne de façon démocratique en s’assurant du respect rigoureux de ses textes. C’est dans ce cadre que le CSDM a tenu son Conseil d’Administration et sa Conférence Statutaire les 21 et 22 janvier 2021, au Centre International de Conférence de Bamako (CICIB), soutient le même communiqué.

Pourquoi le CSDM s’est opposé à Baïdy Dramé ?

« Depuis plus de 4 ans, le CSDM est opposé à Baïdy Dramé en raison de sa gestion et surtout de certaines décisions qu’il a prises quand il était encore membre du démembrement en France, quand il avait été mandaté pour installer le bureau du CSDM en France et en Europe. A la grande surprise de tous, M. Baidy Dramé était en train d’associer les activités du CSDM à des activités politiques de la section d’un parti en décomposition en France en considérant les membres du CSDM comme des militants dudit parti politique. Et pourtant, les textes du CSDM disent que c’est une association de regroupement des Maliens établis à l’extérieur du pays, apolitique et se réclamant de la société civile. C’est ce qui a conduit les membres du bureau d’exclure Baïdy Dramé de tous les organes et instances du CSDM France, le 22 septembre 2019, à Paris, à l’issue d’une réunion convoquée par Mme Diabaté Mariétou Diallo, Vice-présidente du CSDM France », explique le même communiqué.

Pour rappel, depuis sa création en 2015, le CSDM, fonctionne sur fonds propre, et aucun accompagnement de l’Etat, de quelque nature que ce soit, ne nous a été destiné. Ainsi, de 2015 à fin 2020, le CSDM a investi plus de 656.000.000 FCFA dans son fonctionnement soit plus de 130.000.000 F CFA par an, ajoute-t-il.

Mamadou Nimaga

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here