Libération des malien en Guinée Conakry : Une initiative du président du CSDM, Mohamed Cherif Haidara

0

En vue d’informer sur la situation des Maliens détenus en guinée, le Conseil supérieur de la diaspora malienne (Csdm) a organisé, le vendredi 8 novembre  2019 à son siège, une conférence  de presse.  Cette conférence de presse était animée par le président du Csdm, Mohamed Cherif Haidara en présence de Sadio Amara Diakité 2ème vice-président du Csdm. 

Selon Mohamed Cherif Haidara, environ 400 Maliens ont été arrêtés en Guinée dont 350 à Siguiri, 22 à Kagbelé, 26 à Conakry et 36 à Kankan, toutes ces personnes arrêtées, dira-t-il, étaient accusées d’être des rebelles à cause de leur implication dans les activités de la société de vente en ligne QNET.

Aux dires, de Mohamed Cherif Haidara, le Conseil supérieur de la diaspora malienne a joué un rôle important dans la libération de nos compatriotes détenus en Guinée « En séjour en Guinée dans le cadre de l’organisation du dialogue national inclusif dans les consulats, nous avons multiplié les démarches  auprès des autorités guinéennes et les déclarations dans les médias pour obtenir la libération de nos compatriotes incarcérés dans les prisons. Ce qui a permis de lever auprès de l’opinion guinéenne tous les amalgames sur les qualifications de rebelles dont les Maliens emprisonnés faisaient l’objet. Aujourd’hui nous nous  réjouissons  de leur libération » a-t-il déclaré.

Le président du Csdm a également remercié  l’ambassadeur du Mali en Guinée, Modibo Traoré et le consul général, Aboubacar Maïga pour leurs efforts qui ont abouti à la libération de nos compatriotes emprisonnés en Guinée « L’ambassadeur du Mali a mené toutes les démarches administratives aux côtés des autorités guinéennes pour obtenir la libération de nos compatriotes » ajoute-t-il. A en croire Mohamed Chereif Haidara, le Csdm a porté plainte, depuis le 1er novembre 2019, contre la société QNET  afin d’obtenir une réparation après, précise-t-il, le préjudice qu’elle a causé à nos compatriotes vivant en Guinée.

Il a réaffirmé l’engagement du Conseil supérieur de la diaspora malienne à défendre les intérêts de nos compatriotes vivant à l’extérieur avant de  demander au gouvernement malien d’interdire, dans notre pays, la société de vente en ligne QNET.

B S KOBA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here