Maliens établis à l’Extérieur : Vers l’adoption d’un décret portant détermination des statuts des maliens établis à l’extérieur et de migrants de retour

3

La migration internationale peut être définie comme un mouvement de personnes qui quittent leur pays d’origine ou des résidences habituelles pour s’établir de manière permanente ou temporaire dans un autre pays. Dans un Mali où se caractérisent les tendances migratoires variées, pratiques culturelles encourageant la migration comme rite de passage pour les jeunes hommes, migration circulaire et saisonnière…

De cette définition, nous pouvons déduire qu’un malien établi à l’extérieur est un citoyen malien qui s’est installé de façon définitive ou durable à l’extérieur du Mali, depuis aux moins 6 mois. L’intéressé doit avoir une adresse de résidence connue et bien déterminée en dehors du territoire malien et être enregistré comme résident auprès de la juridiction diplomatique ou consulaire du Mali dans son pays d’accueil.

Il y a lieu de souligner qu’on cesse d’être malien établi à l’extérieur à l’extérieur six mois après son retour définitif au Mali. Il est incompatible d’être établi à l’extérieur et à l’intérieur du Mali en même temps, il y a un choix à opérer. Cependant, force est de constater aujourd’hui que des citoyens maliens ayant longtemps résidé à l’étranger et étant rentrés définitivement au Mali, continuent à se prévaloir de la qualité de malien à l’extérieur. Pire, ils continuent à parler au nom des maliens établis à l’extérieur et à représenter ces derniers auprès des pouvoirs publics de notre pays. Il convient dès lors à l’État de clarifier cette situation afin que le Ministère chargé des maliens établis à l’extérieur ne s’occupe que des maliens véritablement établis à l’extérieur.

Par ailleurs, il convient de rappeler que le Ministère en charge des maliens établis à l’extérieur a pour vocation essentielle la protection et la sécurisation des maliens établis à l’étranger et la défense de leurs intérêts. Ainsi, il assiste régulièrement les maliens établis à l’extérieur et les migrants maliens en situation difficile dans les pays d’accueil ou de transit. Cette assistance peut se manifester sous la forme d’un rapatriement des candidats au retour volontaire…Ainsi, il y a lieu de s’accorder sur la définition du concept de migrant de retour et sur le délai pendant lequel le migrant, une fois de retour au bercail, prétendre à ce statut pour solliciter l’accompagnement de l’État et de ses partenaires en vue de sa réinsertion socio-économique.

C’est dans cette optique que le Gouvernement du Mali à travers le Ministère en charge des maliens établis à l’extérieur a vu la nécessité de définir à nouveau le statut des maliens établis à l’extérieur et celle de fédérer les associations de maliens établis à l’extérieur en Conseil des ministres du 28 octobre 2020. Suite à ces instructions du Conseil des Ministres, le Ministère des Maliens établis à l’Extérieur et de l’Intégration Africaine a organisé plusieurs rencontres afin de largement concerter les organisations représentatives des maliens établis à l’extérieur et des migrants tel que le HCME, le CSDM, l’AME.

 Que dire le projet de décret portant détermination des statuts de maliens établi à l’extérieur et de migrant de retour

 Le projet de décret comprend 8 articles répartis entre 4 chapitres : le chapitre I est relatif à la disposition générale ; chapitre II traite du statut de malien établi à l’extérieur ; chapitre III concerne le statut de migrant de retour et enfin le chapitre IV est consacré à la disposition finale.

Ce projet de décret portant détermination des statuts de malien établi à l’extérieur et de migrant de retour sera approuvé lors d’un Conseil des ministres en ce mois de juillet 2021 et signé par le Président de la Transition Colonel Assimi GOITA, le Premier ministre M Choguel Kokalla MAIGA et du Ministre des Maliens Établis à l’Extérieur et de l’Intégration Africaine M Alhamdou AG ILYENE.

Bokoum Abdoul Momini/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. CHERS COMPATRIOTES!
    UN MALIEN EST UN MALIEN, A L INTERIEUR OU A L EXTERIEUR JE NE VOIS PAS DE DIFFERENCE MAJEURE, SINON IL FAUT JUSTE CONTROLER LES VA-ET-VIENS…!

    🙂 ATTENTION! ATTENTION! ATTENTION!
    AU RETOUR ET A LA REPOPULATION DES TERRITOIRES NORD DU MALI, PAR DES TERRORISTES HYBRIDES VENUS DE TOUT LE SAHARA POUR ACCELERER LA CREATION D UNE FORCE SEPARATISTE BASEE SUR DES HUMAINS PUISQUE L IDEOLOGIE A ECHOUE’….
    JE PENSE AVOIR ETE TRES DIRECT…. SOUVENEZ-VOUS DE ATT ET SES ”WELCOME” AUX TERRORISTES ARABO-ISLAMISTES ABRAHAMISTES A QUI IL FAUT DONNER UN DOIGT A SUCCER POUR SE FAIRE AVALER IMMEDIATEMENT… 🙂

    🙂 Ministre des Maliens Établis à l’Extérieur et de l’Intégration Africaine M Alhamdou AG ILYENE 🙂

  2. il faut creer une banque de CV de leurs compétences afin de les rendre visible au niveau de l état malien et des opérateurs privés

    beaucoup de cadre maliens dehors végètent a leur retraite en occident avec des compétences et expériences de haut vol rare chez nous

    il faut faire comme les chinois les inciter a rentrer pour servir le MALI pour les actifs chez TOTAL BOUYGUES SATOM RAZEL ETC….

    • FARAHOUNAH DENW : LE MALI DOIT CREER SES EXPERTISES, LE MALI DOIT DETRUIRE LES COUVERTURES EN ACIER DE L ISLAM ET DE LA FRANCOPHONIE

      …attention aux taupes….”noir-blanc”, ”moustiques-joueurs-real-as”, des gens qui marquent des buts dans leurs ”propres goals”…

      IL N Y PAS DE PLUS GRANDS ENEMIS DU MALI QUE LES IDIOTS FORME’S PAR LES ARABES ET LES FRANCAIS, COULIBALY KEH I MIIRI.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here