Festival Spot On Mali Music : Une belle ouverture vers le showbiz international pour les jeunes talents maliens

0

La 9e édition du festival «Spot On Mali Music» a lieu à la Maison des jeunes de Bamako du 13 au 14 janvier 2023. Elle avait été précédée d’une conférence de presse animée le mercredi 4 janvier 2023 par les organisateurs. Initié par l’artiste Moussa Diallo (fils du célèbre avocat et homme politique feu Me Demba Diallo), cet événement est financé par l’ambassade du Danemark au Mali. Il vise à donner plus de visibilité à des artistes peu connus du Mali, un réservoir naturel de talents artistiques.

«Mali kélén ya souma n’ma» (en bamanan) ou «nous voulons un Mali uni avec ces valeurs humaines» ! Tel était le thème retenu pour la 9e édition du festival «Spot On Mali Music» qui a lieu à la Maison des jeunes de Bamako du 13 au 14 janvier 2023. «Les crises qui sévissent actuellement ne peuvent trouver de solutions durables qu’à travers la culture», a expliqué M. Oumar Diallo dit Barou, pour justifier le choix de cette thématique. Il n’a pas caché sa conviction que «ce qui nous unit et nous rapproche le plus, au-delà de toutes les divergences, c’est la culture… Il est donc crucial qu’il y ait un soutien aux activités culturelles, ciment essentiel pour le renforcement des liens entre les peuples».

Initié par l’artiste-musicien Moussa Diallo et financé par l’ambassade du Royaume du Danemark au Mali, cet événement est conçu comme une Plateforme de promotion, de valorisation et de réseautage offrant aux jeunes artistes un dynamique tremplin d’éclosion dans le showbiz international, notamment dans les pays scandinaves. «C’est une plateforme pour présenter des artistes et leur donner la chance d’avoir une ouverture vers l’extérieur, plus particulièrement vers la Scandinavie», a précisé Moussa Diallo pendant la conférence de presse animée à la veille de cette 9e édition.

En effet, ce véritable coup de projecteur sur la musique malienne attire depuis 9 ans plusieurs grands acteurs comme des promoteurs de festivals, des producteurs, des distributeurs… qui espèrent dénicher les pépites maliennes se produisant en live pendant deux jours. Sans compter que des acteurs culturels sont aussi connectés  pour suivre en ligne le festival à travers la page web de Spot On Mali Music. Pour cette édition, 10 jeunes artistes avaient été sélectionnés à travers un appel à candidatures. Ces talents en herbe se sont produits pendant une vingtaine de minutes sur scène uniquement en live. «C’est une belle opportunité à saisir car la musique malienne se porte très mal et nos artistes ne peuvent pas donner un bon spectacle en live», a martelé Barou Diallo pendant la conférence de presse. A noter que, de la première à la 8e édition, plusieurs artistes ont eu l’occasion de tourner en Scandinavie, comme Mariam Koné, Cheicknè Sissoko (Cinq tamans) qui a participé à la première édition, et Thierno Sam.

Malheureusement, ont déploré les organisateurs, il n’a jamais bénéficié du soutien du ministère de la Culture. «Nous les avons approché​s​ à plusieurs reprises, mais nous n’avons jamais été accompagnés par le ministère de la Culture. Et pourtant même une simple présence du ministre aux spectacles pour nous encourager nous aurait fait plaisir», assure Barou Diallo.

«En tant que malien et artiste, c’est un bonheur de pouvoir donner une opportunité à ces artistes qui ne sont pas assez connus et qui galèrent», assure Moussa Demba Diallo, l’artiste initiateur du festival. A noter que la première partie de ce festival, comme les précédentes éditions, a été assurée successivement par les élèves de l’Institut national des Arts (INA) et du Conservatoire Balla Fasseké Kouyaté.

Sory Diakité​

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here