Trophées de la Musique au Mali : Le Tamani d'Or 2006 décerné à Salif Kéïta

0

Le Domingo de la musique malienne, Salif Kéïta, vient d’être récompensé par le Tamani d’Or, trophée décerné au meilleur du Mali courant 2006. Ce trophée lui a été remis, le vendredi 1er décembre, au cours d’une soirée à l’esplanade du Centre international de conférences de Bamako (ex-palais des Congrès). En plus du Tamani d’Or, Salif a eu un autre tamani dans la catégorie du meilleur artiste masculin devant Baba Salah et Alou Sam.

L’esplanade du Centre international de conférences de Bamako (ex-Palais des congrès) avait changé de visage, le vendredi 1er décembre 2006. Et pour cause, la cérémonie de remise des Tamani aux différents lauréats. Cette cérémonie, très riche en couleurs, était présidée par le ministre de la Culture, Cheick Oumar Sissoko, accompagné pour la circonstance de sa charmante épouse, Rouki Bah, fille de Amadou Hampaté Bah. Le ministre de la Justice du Burkina Faso a également fait le déplacement pour soutenir cette initiative de la promotion de la culture africaine. Plusieurs artistes étaient présents à cette soirée, notamment les lauréates des précédentes éditions des Tamani d’Or. Il s’agit de Oumou Sangaré (2003), Adja Soumano (2004) et Djénéba Seck (2005). Wolosso, Tata Kenny, Aladji, Konty Dj, Erikson le Zulu, tous du Coupé-décalé ivoirien, ont fait le déplacement de Bamako. Ils ont chauffé l’esplanade pendant leur prestation.

Le jury, qui devait départager les nominés, était présidé par Boubacar Belco Diallo, président de la Fédération des artistes du Mali. Ainsi, le Tamani de la révélation de l’année est revenu à Abel Bayo. Mandé Massa de la radio Liberté a été sacré meilleur animateur radio, tandis que le Tamani de la meilleure émission culturelle TV a été décerné à Magma Gabriel Konaté pour son émission "Rites et Traditions" sur la Chaîne du Continent, Africable. Le jeune groupe Tata Pound a été récompensé par le Tamani du meilleur groupe de Rap Malien. Le Tamani de la meilleure artiste féminine a été enlevé par Ramata Diakité tandis que celui de la meilleure musique d’inspiration traditionnelle a été remis à Soumba Togola. "N’fa ka komon" de Doussou Bagayoko, fille de la diva Nahawa Doumbia, a été le meilleur clip de l’année.

Le Domingo de la musique malienne, Salif Kéïta a raflé deux Tamani. Il s’agit du Tamani du meilleur artiste masculin et celui du meilleur artiste du Mali en 2006 (Tamani d’Or). S’ il a dédié le premier à Alou Sam, Salif a dédié son Tamani d’Or à Amadou Hampaté Bah. C’est avec beaucoup de joie et de satisfaction que le rossignol du Mandé a reçu son trophée des mains du ministre de la Justice du Burkina. Salif estime que "les Tamani sont une très bonne chose pour la promotion de la musique malienne".

Rappelons que c’est la première fois que le Mali récompense ce musicien de grand talent. Alors qu’il a eu à remporter plusieurs trophées à travers le monde.

Ce que beaucoup de gens ne savent pas, c’est que Tamani n’est pas décerné pour la carrière d’un artiste, mais pour une oeuvre bien donnée. Par exemple, "M’Bemba " de Salif Kéïta, sorti, il y a une année, a connu, un franc succès aussi bien sur le plan national qu’ à l’échelle international. Avec plus de 100 000 exemplaires vendus, cet album a eu le disque d’or en France. C’est le même cas que "Don té wélé dona" qui a valu à Alou Sam le Djembé du meilleur artiste malien en Guinée. Sinon, sur le plan de la carrière musicale, tout le monde est d’accord qu’il n’y a pas de match entre Salif et Alou Sam ou Ramata Diakité. Contrairement aux précédentes soirées, beaucoup de gens ont attendu en vain devant leur télévision la retransmission de cette cérémonie. L’ORTM qui n’était malheureusement pas représenté à cette soirée, ne pouvait aucunement retransmettre. Il y avait en revanche, une équipe d’Africable, la Chaîne du Continent qui a filmé l’événément. Elle diffusera bientôt la nuit des Tamani sur ses antennes.

Alou BADRA HAIDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER