Départ d’Ibrahim Simpara de la tête des domaines : L’erreur fatale de la Transition Le nouveau Directeur Abdoulaye Dicko déjà décrié

0

Jusqu’à son départ, il y a quelques semaines, il est demeuré le meilleur directeur national des domaines pour avoir réalisé de très belles performances : plus de 400 milliards F CFA versés au Trésor public. Voilà, pourquoi, le départ de ce jeune cadre suscite toujours des polémiques au sommet de l’Etat parce qu’il faisait correctement son boulot comme pour renflouer les caisses de l’Etat. D’où les nombreuses lettres de félicitations de la part des différents ministres de l’Economie et des Finances et ceux des Domaines et des Affaires foncières. Sans oublier les différents Premiers ministres. Son successeur, Abdoulaye Dicko, a du pain sur la planche. Il est déjà contesté, se trouvant du coup dans le collimateur de certains agents du service, qui le qualifient déjà “d’incompétent”.

Le départ du jeune cadre Ibrahim Simpara de la tête de la direction nationale des domaines, il y a quelques semaines, continue de défrayer la chronique dans la capitale où chacun en fait son petit commentaire.

Dans les salons feutrés, les supputations vont bon train. Même les membres du Conseil national de la transition n’en croyaient pas sur leurs oreilles. C’est pourquoi, l’un des membres a pris son courage pour dénoncer ce limogeage au moment où le jeune cadre faisait correctement son boulot ; à savoir : mobiliser des recettes pour l’Etat. La question qui est sur toutes les lèvres, c’est de savoir les raisons qui ont poussé les autorités de la Transition à faire partir cet homme, dont son seul souci était la mobilisation des recettes pour le Trésor public.  C’est pourquoi, on lui a collé le sobriquet de “Monsieur Recettes”, tant il mobilisait des ressources financières pour renflouer les caisses de l’Etat.

Pour la petite histoire, Ibrahim Simpara a versé au Trésor public plus de 400 milliards F CFA de 2019 à 2021. Et avant son départ, il avait déjà mobilisé près de 130 milliards FCFA sur un objectif de 135 milliards FCFA. Qui dit mieux ?

En tout cas, l’Histoire retiendra qu’Ibrahim Simpara fut l’un des meilleurs directeurs des domaines. Ce qui est prouvé par des résultats flatteurs. Autre acquis de M. Simpara : durant les trois ans passés à la tête des domaines, les réformes menées et celles en cours. Ainsi, pour la sécurisation des titres de propriété, plus de 269 000 titres fonciers numérisés étaient en cours d’établissement.

Autres faits marquants, ce sont les lettres de félicitations adressées à Ibrahim Simpara par les différents ministres de l’Economie et des Finances ; des Domaines et des Affaires foncières ainsi que des anciens Premiers ministres. “J’ai noté avec satisfaction que la direction nationale des domaines a atteint ses objectifs de recettes au titre de la loi de finances 2020 avec une réalisation de 116 230 000 000 F CFA sur des prévisions de 114 791 000 000 FCFA. Je présente à vous-même et à vos collaborateurs mes vives félicitations. Je vous exhorte à persévérer dans cette voie et à redoubler d’efforts pour l’atteinte des objectifs de recettes de la Loi de finances 2021. Aussi, puis-je vous assurer de l’appui du département”, a précisé l’ex-ministre des Affaires foncières, de l’Urbanisme et de l’Habitat, Dionkè Diarra, dans une lettre de félicitations adressée à Ibrahim Simpara, le 25 janvier 2021.

Abdoulaye Dicko, le nouveau DG

Avant, Mme Barry Aoua Sylla, l’ex-ministre délégué chargé du Budget avait tenu à adresser ses vives félicitations à l’ex-directeur national des domaines, en date du 14 février 2020. “L’examen du tableau définitif produit le 31 décembre 2019 par la direction nationale du trésor et de la comptabilité publique relativement aux encaissements et recouvrements de recettes budgétaires effectués au titre de l’exercice 2019 m’a permis de constater, avec une réelle satisfaction, que la direction des domaines a réalisé, sous le leadership éclairé du directeur national des domaines, un montant de 123,522 milliards FCFA sur un objectif assigné de 123,365 milliards de FCFA, exclusion faite de la somme de 50 milliards de FCFA liée à la 4e licence de téléphonie mobile dont le processus d’octroi est toujours en cours.  Il en résulte un taux de réalisation de plus de 100 % et un excédent de 157 000 000 FCFA. Je saisis cette belle occasion pour adresser mes sincères félicitations au directeur national des domaines. Je joins à ce témoignage du mérite l’ensemble des responsables et des agents des différents services relevant de la direction nationale des domaines. Je voudrais également exhorter le directeur national des domaines à persévérer dans cette voie qui, du reste, est la seule à permettre le financement pérenne et durable des nombreuses et ambitieuses politiques publiques initiées par le gouvernement et de relever les nombreux défis de l’heure”. Paroles de Mme Barry Aoua Sylla.

Autre lettre de félicitations adressée à Ibrahim Simpara, c’est celle de l’ex-ministre des Domaines et des Affaires foncières, Badara Alioune Berthé, en date du 7 février 2020.

“Vous m’informiez que les objectifs de recettes qui vous étaient assignés ont été atteints à hauteur de 100,13 %. J’en ai pris bonne note. En retour, je vous adresse mes vives félicitations pour ces résultats et vous exhorte à plus d’engagement et de persévérance pour relever les défis futurs. Pour ma part, je vous donne l’assurance de ne ménager aucun effort pour vous accompagner dans l’accomplissement de vos missions”, dira le ministre Berthé.

Comme il fallait s’y attendre, le gouvernement se trouve aujourd’hui dans une tension de trésorerie. D’où l’appel à tous les fils du pays de venir en aide à travers l’ouverture d’un compte bancaire intitulé “Soutien à la Transition” depuis le 3 décembre 2021. Une situation que des Maliens ne cessent de décrier. Et les fonds recueillis devraient servir à appuyer les secteurs de la défense, de la sécurité, du social en soutien aux populations vulnérables.

El hadj A. B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here