Echanges des députés sur l’expérience du Programme Mali-Nord/IPRODI : L’Allemagne annonce une contribution de 14 millions d’euros pour les 3 prochaines années au Mali

A l’initiative de la Commission administration territoriale et de la décentralisation, les  députés et le personnel ont échangé, au cours d’un séminaire, sur l’expérience du Programme Mali-Nord/IPRODI dans la salle Aoua Kéita de l’Assemblée nationale. A l’ouverture des travaux de cette rencontre, le Directeur de la GIZ Mali, Juergen Koch, a annoncé que son pays, l’Allemagne, apportera une contribution de 14 millions d’euros, soit plus de 9 milliards de francs CFA pour notre pays.

0

 C’était sous la présidence du premier vice-président de l’Assemblée nationale, Mamadou Tounkara, et en présence de l’ancien Coordinateur de la GIZ, Henner Papendick, venu spécialement du pays d’Angela Merkel pour partager ses expériences avec les élus de la nation. Ce séminaire, qui a duré 2 jours (27 et 28 novembre 2015) avait à son agenda l’exposé de thèmes comme «historique, approches et montages institutionnels du Programme Mali-Nord», «le retour des populations-réconciliation et réinsertion socio-économique» et «la relance économique des régions du nord du Mali». La rencontre avait pour objectifs de partager les expériences et les expertises de l’ancien Coordinateur du Programme Mali-Nord sur les actions et stratégies de développement concernant les régions du nord et particulièrement Tombouctou, de détailler les mesures d’accompagnement afin d’accélérer et réussir le retour et la réinsertion des réfugiés. Au cours de cette rencontre, il  s’agit également de réfléchir pour faciliter le retour de l’administration et des services déconcentrés dans le  nord de notre pays.

Dans son intervention, le Directeur du GIZ Mali a laissé entendre que la Commission administration territoriale et de la décentralisation a sollicité l’appui de sa structure pour bénéficier de son expérience sur le développement des régions du nord. Selon lui, le Programme Mali-Nord a été un exemple de réussite en matière d’initiative pour le développement du Mali. De son point de  vue, c’est à cause de sa réussite que le Canada s’est intéressé à ce programme, de 2011 à 2014. Il a aussi rappelé que l’Allemagne appuie le Projet d’appui au processus de paix et  de  réconciliation nationale. Selon le premier vice-président de l’Assemblée nationale, «l’approche du Programme Mali-Nord dont il a appelé le Mali à s’inspirer est basé sur l’équilibre social entre les sédentaires et les nomades, entre la zone pastorale et la vallée du fleuve, entre la décentralisation et l’administration d’Etat, entre acteurs, cercles pauvres et cercles mieux équipés et, enfin, entre populations selon leurs origines socioculturelles et leurs capacités économiques».

Rappelons que la zone d’intervention du Programme couvre les cercles de Niafunké, Goundam, Diré, 3 communes  dans le cercle de Tombouctou (Alafia, Lafia et Bourem Inaly) et 6 communes dans le cercle de Rharous (Hanzakoma, Sévéré, Rharous, Banikane, Haribomo, Bambara Maoudé). Dans la région de Mopti, il intervient dans 4 communes du cercle de Youwarou (N’Dodjigua, Dongo, Dirma et Guidio).  Son principal objectif est d’accroitre la production et la productivité agricole dans les régions de Tombouctou et de Mopti et d’assurer la sécurité alimentaire.

Youssouf Diallo

PARTAGER