Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur : Habib Sylla gagne devant la Cour d’Appel !

1

Après avoir mis en place un bureau parallèle au Gabon, des individus avec à leur tête un certain  Mamadou Méré Diawara ont voulu profiter de la 7ème conférence élective du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME) pour évincer Habib Sylla de son poste de président. La justice était leur dernier ressort après avoir tout tenté en vain. Et cette justice fonctionne endroit pas avec la haine. Ainsi, à travers un arrêt de la Cour d’Appel, elle vient de rejetter l’assignation de Mamadou Méré Diawara contre Habib Sylla pour ‘’défaut de qualité’’

En première instance, le Tribunal de Grande Instance de la commune VI avait déclaré recevable en la forme, l’assignation de Mamadou Diawara dit Méré. Au fond, le Tribunal avait aussi déclaré son action bien fondée.

Très vite, le bureau du HCME à travers son avocat Me Hassane Barry a fait appel de cette décision. Et la Cour d’Appel de Bamako a statué sur le dossier le vendredi dernier. En effet, dans son Arrêt  N° 386 rendu le vendredi 10 septembre dernier, la Cour d’Appel, dans l’affaire Habib Sylla contre Mamadou Diawara dit Méré, statuant publiquement contradictoirement en matière civile et en dernier ressort, en la forme reçoit l’appel interjeté. Dans le fond, elle l’a déclaré bien fondé. Avant d’infirmer l’Ordonnance N°942 du 06 septembre 2021 du Tribunal de Grande Instance de la Commune VI du District de Bamako en toutes ses dispositions.

Statuant à nouveau, la Cour a déclaré irrecevable l’assignation de Mamadou Diawara dit Méré pour défaut de qualité. Avant de mettre les dépens à la charge de l’intimé.

Après le verdict, le bureau du HCME, les présidents de conseil de base et les délégués se sont réunis au siège de la faitière à la Cité des Enfants. Cette réunion qui avait l’allure d’une fête a été l’occasion pour eux de saluer la justice malienne et les efforts de leur avocat, Me Hassane Barry. A l’issue de la rencontre, Me Barry a indiqué que le dossier Mamadou Méré Diawara contre Habib Sylla a été évoqué devant la Cour d’appel de Bamako. D’après lui, la Cour a statué et la décision du Tribunal de Grande Instance de la commune VI  qui ordonnait un certain nombre de mesures contre Habib Sylla a été totalement cassée et annulée. Statuant à nouveau, dit-il,  la Cour d’Appel a déclaré l’assignation de Mamadou Méré Diawara irrecevable et l’a condamné aux dépens. Pour Me Hassane Barry, il n’y a plus aucun problème pour la tenue de la conférence ordinaire élective du HCME, puisque tout est rentré dans l’ordre.

De son côté, le 1er vice-président du Conseil des Maliens du Gabon (COMAGA) Amara Diarra s’est réjoui de cette décision de la justice. Selon lui, le COMAGA a envoyé une forte délégation pour la 7ème conférence afin d’apporter son soutien à son candidat Habib Sylla. Il a précisé que c’est son bureau qui est reconnu par le HCME et par les autorités gabonaises.

« Je suis très content pour la justice de mon pays surtout pour la Cour d’Appel qui a dit le droit. Il faut saluer ces magistrats, saluer notre justice parce qu’à un moment,  on s’était senti orphelin, marginalisé alors que ce n’est pas le cas », a déclaré Habib Sylla, qui a félicité la justice au nom de tous les Maliens de l’extérieur. « Maintenant, nous pouvons dormir en paix pour faire notre conférence comme nous l’avions souhaité », s’est-il réjoui. Avant d’ajouter qu’il est un président comblé car, il a convoqué une conférence statutaire, au compte de laquelle, les membres du HCME, malgré les contraintes de la Covid-19 et de la distance, ont répondu favorablement. Habib Sylla a précisé que sur les 77 pays du HCME, 53 présidents de conseils de base sont à Bamako en plus des délégués dûment mandatés  par les présidents qui n’ont pas pu faire le déplacement. D’après lui, malgré les reports que la 7ème conférence a connus et les coûts financiers que cela a pu entrainer sur leurs activités, les présidents des conseils de base et les délégués sont restés mobilisés. Enfin, il a promis que la 7ème conférence se tiendra dans les meilleurs délais avec la bénédiction des plus hautes autorités du pays.

G.D

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here