Projet de déploiement des ressources de l’état pour l’amélioration des services Un budget de plus de 8 milliards Fcfa pour 2020 :

0

La première session du comité de pilotage du Projet de déploiement des ressources de l’Etat pour l’amélioration des services (Pdreas) s’est tenue hier dans la salle de conférence du ministère de l’Economie et des finances. Présentation du projet et plan de Vtravail et du budget 2020 étaient les principaux points inscrits à l’ordre du jour de cette rencontre.

C’est le secrétaire général du ministère de l’Economie et des finances, Bengaly Traoré, qui a présidé la cérémonie des travaux. Il avait à ses côtés le coordinateur du Pdreas, l’ancien ministre Sékou Diakité.

Intervenant en premier lieu, le secrétaire général du ministère de l’Economie et des finances a rappelé que le projet d’appui à la décentralisation budgétaire est conçu et mis en place par le gouvernement du Mali à travers le ministère de l’Economie et des finances pour un montant de 94,8 millions de dollars. Il s’étale pour 5 années d’exécution et financé par Ida-Groupe Banque mondiale pour 50 millions de dollars et le reste, à savoir les 44, 8 millions de dollars, par la Coopération suisse, l’Ambassade des Pays Bas et l’Afd.

“Son objectif général est d’augmenter les ressources mises à la disposition des collectivités pour la fourniture des services et de renforcer les mécanismes décentralisés, y compris l’implication des bénéficiaires et utilisateurs des services”, a rappelé M. Traoré. Il a, par la même occasion, précisé que les principaux bénéficiaires du projet sont les citoyens des 102 communes de sa zone d’intervention couvrant tout le territoire national, les membres de la fonction publique, des ministères. S’y ajoutent des collectivités territoriales ciblées, ainsi que les citoyens maliens qui bénéficieront des améliorations à la fois en quantité et en qualité des services publics fournis.

L’action du Pdreas doit, selon lui, permettre d’améliorer les performances techniques et de gestion des communes cibles et des services techniques partenaires. Ce, pour réaliser les objectifs qui s’articulent autour de trois composantes que sont : Appui au déploiement et à la gestion des ressources au niveau des collectivités territoriales, renforcement des institutions et des capacités pour une gouvernance locale plus inclusive et plus responsable et gestion de projet. Le secrétaire général du département de l’Economie et des finances a saisi cette occasion pour souligner les activités essentielles menées depuis le démarrage du Pdreas. Il s’agit, entre autres, du recrutement et la mobilisation de l’ensemble du personnel, la réhabilitation et l’aménagement du siège du projet, l’acquisition de matériel informatique et de mobilier de bureau et l’adoption de l’arrêté interministériel portant création du comité de pilotage du projet ; la préparation du plan de travail et du budget 2020.

S’agissant du plan de travail 2020 du Pdreas, il porte, selon M. Traoré, sur les activités relatives au financement d’un programme de dépenses éligibles (PDE) pour les 102 collectivités territoriales et au renforcement des capacités techniques, institutionnelles et opérationnelles des structures partenaires du projet.

“Le budget proposé pour la réalisation de ce plan de travail s’élève à huit milliards Cent quatre-vingt millions quatre cent quatre-vingt-dix-huit mille neuf cent vingt-huit Fcfa (8 180 498 928 Fcfa).  Soit 88% au titre des composantes techniques et seulement 12% pour la mise en œuvre et la gestion du programme” a-t-il précisé.  A la suite de Bengaly Traoré, le coordinateur dudit projet, Sékou Diakité, a fait une large présentation de ce projet qui couvre les 10 régions du pays à travers 102 communes.                                          Kassoum THERA

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here