Reprise des activités de la Banque Mondiale au Mali : Une bonne nouvelle pour les autorités de la Transition

0

Suite au coup d’Etat du 24 mai contre l’ancien président de la Transition, Bah N’Daw, la Banque Mondiale avait cessé sa coopération avec l’Etat malien au mois de juin 2021. Après 3 mois d’absence, elle a décidé de reprendre ses activités le lundi 6 septembre 2021, suite à des négociations avec le gouvernement malien.

La Banque Mondiale est un partenaire stratégique de notre pays. Elle intervient auprès de notre pays dans la mise en œuvre des projets se rapportant aux infrastructures routières, au développement rural, aux services sociaux de base (éducation, santé, eau potable), à l’aide budgétaire etc.

En effet, depuis le coup d’Etat du 18 août 2020, notre pays rencontre des difficultés  à cause  de la décision de beaucoup de partenaires de plier bagage et de suspendre toute coopération avec lui. C’est dans ce contexte difficile que la Banque Mondiale a à son tour, suspendu sa coopération avec l’Etat malien après le coup d’Etat du 24 mai contre le président Bah N’Daw.

Le lundi 6 septembre 2021, la Banque Mondiale a annoncé la reprise de sa coopération avec le gouvernement du Mali. Ce, à travers une correspondance écrite par la Directrice des opérations pour la région Afrique de l’Ouest et du centre adressée ministre de l’Economie et des Finances, Alousseni Sanou.

« J’ai le plaisir de vous informer que dans le cadre de la mise à jour de la politique opérationnelle OP 7.30 de la Banque Mondiale et au terme de la mission d’évaluation de cette politique pour le Mali qui s’est déroulée du 29 juin 2021 au 18 aout 2021, la direction de la Banque Mondiale a approuvé le 6 septembre 2021 la reprise de notre coopération avec le Mali », a déclaré Clara De Sousa. Cette bonne nouvelle intervient au moment opportun puisque notre pays traverse des difficultés financières dues à l’arrêt de coopération avec ses partenaires financiers. A cet effet, notre gouvernement avait entamé des négociations avec la Direction de la Banque Mondiale pour la reprise de leur coopération.

En outre, cette reprise de coopération concerne d’autres activités de la Banque mondiale, notamment des opérations avec certaines institutions financières au Mali.  « Ainsi, le traitement des demandes de retrait de fonds, les activités des opérations en cours de mise en œuvre  et aussi des opérations en préparation reprennent à partir de la date sus-indiquée », a-t-elle annoncé.

Par ailleurs,  dans ce communiqué, il est dit que la reprise «  des activités relatives aux appuis budgétaires sera évaluée au cas par cas. Pour ce faire, la Banque Mondiale propose de discuter les modalités pratiques et autres détails de la reprise de la coopération avec les unités de gestion de projets et les services techniques du Ministère de l’Economie et des Finances (Direction Générale de la Dette Publique, Direction Générale des Marchés Publics, Cellule de Coordination et de Suivi des projets) à la prochaine réunion mensuelle conjointe de suivi de portefeuille ».

La nouvelle de la reprise de cette coopération intervient au bon moment, car notre pays fait face à des difficultés financières qui accentuent la grogne sociale. Les autorités de la transition peuvent s’en réjouir. Le gouvernement du Premier ministre, Choguel Kokalla Maiga pourra faire de grandes choses pour acheminer la transition vers de bels horizons afin de mener des actions prioritaires et d’organiser des élections. Après le groupe de la Banque mondiale, à qui le tour ?

Adama Tounkara (stagiaire)

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here