Choguel fustige la passivité de l’Assemblée

2

Invité par nos confrères d’Africable, le président du MPR n’a pas manqué de sabrer les députés. Face à la crise au Centre, il estime que l’Assemblée Nationale n’avait pas à attendre aussi longtemps et l’ouverture d’une session ordinaire pour agir. En clair, l’ancien ministre de la Communication estime que les députés devaient convoquer une session extraordinaire pour interpeller dans les plus brefs délais le gouvernement. Il en veut pour preuve que des parlementaires de France et plusieurs pas étrangers ont anticipé et fait des mises au point qui auront servi dans la gestion de la crise. Une passivité que le tigre ne compte pas cautionner.

Le grand flou autour de Dana Ambassagou 

Officiellement le mouvement d’auto-défense de Youssouf Toloba et de Marcelin Guenguere est dissoute. Les hautes autorités en ont ainsi décidé à l’issue du conseil des Ministres extraordinaire consécutif au massacre de Ogossagou et au motif que la milice Dogon s’écarte de ses objectifs. Le hic est que les animateurs de cette milice jurent en mettant le doigt au feu que celle-ci n’a jamais connu une existence régulière. Autrement dit, elle n’a jamais disposé du récépissé qu’on lui prête et qu’elle tiendrait de la Préfecture de Bandiagara. Or, pour «s’écarter» d’objectifs, il faudrait bien que ceux-ci soient consignés et énoncés dans des textes et statuts  qu’on soumet à l’appréciation de l’autorité de délivrance du récépissé. De quoi s’interroger sur la réelle teneur d’une mesure de dissolution pour un mouvement qui n’existe pas de juré. Il existe en revanche de fait et la mesure appropriée dans ce cas serait l’injonction aux animateurs d’arrêter toutes activités organisées.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Regardez encore un autre fossoyeur de ce pays qui par dignité devait fermer la gueule , l’homme qui a transformé l’ARMRTP en boutique ethnique le premier apatride de ce pays, dans un pays sérieux lui sa place c’est la, prison, voici quelqu’un quand il était ministre de la communication avait obligé ses services centraux à payer un mouton par tour de rôle chaque mardi jour du conseil de cabinet quelle sangsue ? Le marché était attribué à un sonrhaï. Aussi pour l’appel à candidature au poste de P.D.G. de la Poste il a empoché 4 millions en deux jours sans ne rien faire mort à ce rejeton de Moussa Traoré avec la bourse UNJM tout le monde doit connaître quels sont les jeunes qui bénéficiaient de cette faveur.

  2. La majorite des deputes sont des retraites ou des gens tres proches de la retraite. Ces gens la ne pensent pas aux vrais problemes du pays. Ils mujotent comment prendre une 2e jeune femme qui va les enterrer.
    Maliens reflechissons encore avant d’elire nos deputes.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here