Crise sociopolitique au Mali : Le chef de la diplomatie algérienne rencontre le CNSP et des acteurs politiques maliens

1

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum a rencontré, le dimanche 20 septembre 2020, une délégation du Comité national pour le Salut du Peuple (CNSP), indique un communiqué du ministère algérien des Affaires étrangères cité par Algérie presse service (APS).

Selon ledit communiqué, « ces entretiens ont été l’occasion d’aborder la situation au Mali à la lumière des dernières consultations tenues dans la capitale malienne et des décisions du dernier sommet de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao)”.

Au cours de l’entretien, M. Boukadoum a mis l’accent sur « l’intérêt particulier, maintes fois exprimé par le président de la République algérienne, que porte l’Algérie à la stabilité et à la sécurité du Mali et sa solidarité sans faille avec le peuple malien frère », souligne le communiqué.

Le chef de la diplomatie algérienne a également réitéré « la disponibilité de l’Algérie à poursuivre son accompagnement aux frères maliens, comme elle l’a fait par le passé, dans leurs efforts à conduire une transition calme et apaisée qui soit à la hauteur des attentes du peuple malien et qui permettrait le retour à l’ordre constitutionnel », évoque la même source.

Toujours sur l’évolution de la situation sécuritaire au Mali, le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadouma a rencontré le chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MUNISMA), Mohamet Saleh Annadif et le chef de la Mission de l’Union africaine (UA) pour le Mali et le Sahel, Pierre Buyoya. Il a aussi entrepris une série de rencontres auprès de nombreux acteurs maliens de premier plan notamment Soumeylou Boubèye Maiga, ancien Premier ministre malien, l’Imam Mahmoud Dicko, Sidi Brahim Ould Sidati, chef de la délégation de la Coordination des mouvements de l’Azawad au Comité de suivi de l’Accord d’Alger (CSA). Ces entretiens  « ont porté essentiellement sur l’évolution de la situation au Mali ainsi que sur la coordination des efforts en matière de stabilisation de la Région », a conclu le communiqué du ministère algérien des Affaires étrangères.

Restitution des passeports diplomatique et de service : plus d’une centaine sur 300 rétablie

Suite à la demande du Comité national pour le Salut du Peuple (CNSP), plus d’une centaine de passeports diplomatiques et de service ont été restitués sur 300, nous révèle un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, vendredi dernier. Les détenteurs de ces documents de voyage qui ont quitté leurs fonctions respectives ont été exhortés à les restituer à la Direction générale du protocole de la République au plus tard ce 21 septembre. À noter que seulement 118 ont été restitués dont 95 diplomatiques et 23 de service.

Les acteurs culturels mènent une réflexion sur la refondation de l’État du Mali

L’École de maintien de la paix Alioune Blondin Beye a servi de cadre, vendredi 18 septembre dernier, à une table ronde des acteurs culturels et des jeunes intellectuels. Une cérémonie qui avait pour thème « Le Mali que je veux ». Cette initiative de l’Ambassade de l’Allemagne au Mali avait pour objectif de mettre en œuvre des mécanismes d’une refondation très prochaine de l’État malien à travers des idées constructives. Au cours des échanges, des sujets brulants comme la paix, la stabilité, la sécurité, l’éducation la cohésion sociale ont été évoqués.

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. L accord de Alger doit être publié est discuté avec l ensemble des Maliens car a été signé ds notre dos.

    IL FAUT PUBLIER LARGEMENT CET ACCORD !!!!¡!!!!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here