Démolitions des réalisations illégales par le CS-PONAV

0

Dimanche 17 mars dans la commune V du district de Bamako précisément à Baco-djicoroni ACI,  le Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme a procédé à la destruction de certaines réalisations jugées illicites sur deux (2) espaces. Ces activités rentrent dans le cadre du grand projet de sécurisation et de valorisation des espaces publics à Bamako.

De ce fait le CS-PONAV a initié la création d’un numéro vert qui est le 80 00 11 78 et a aussi sensibilisé les citoyens à veiller sur les espaces publics.

Révision constitutionnelle : les organisations et associations faîtières féminines du Mali font des propositions

La réforme constitutionnelle étant parmi l’actualité dominante de notre pays, les organisations et associations faitières et féminines du Mali ne sont pas restées en marge de cette actualité. Les femmes ont fait une contribution de taille pour la réforme constitutionnelle avec l’élaboration d’un document de propositions . Elles ont exprimé leur souhaitde la prise en compte par le comité d’experts pour l’élaboration de l’avant-projet de loi portant sur la révision constitutionnelle du Mali. C’est lors d’une consultation participative que le contenu a été exposé, les discussions ont été sincères sur des questions d’intérêt national à savoir le progrès, la paix et la réconciliation.

Attaque  de Dioura

La plateforme du 14 juin 2014 invite le gouvernement et toutes les parties de l’accord à la mise en place des Bataillons d’Unités Spéciales

L’attaque qui a visé le camp militaire de Dioura dans la Région de Mopti, le  Dimanche 17 mars 2019  dans laquelle l’armée Malienne a perdu plusieurs soldats et a enregistré plusieurs blessés en son sein, la Plateforme du 14 juin 2014 composés du MSA, de la CME, du Ganda Izo, du Ganda LassalIzo et du CJA ont présenté leurs condoléances  aux familles des disparus, et ont condamné avec la dernière énergie cette attaque. Elle  exhorte le gouvernement à conjuguer les efforts pour accélérer la mise en place des bataillons d’Unités Spéciales. « La Plateforme du 14 juin 2014, le MSA, la CME, le Ganda Izo, Ganda LassalIzo et le CJA appellent le Gouvernement du Mali et toutes les parties de l’Accord à mettre de côté leurs dissensions et à conjuguer leurs efforts afin d’accélérer la mise en place des Bataillons d’Unités Spéciales pour pouvoir faire face à l’insécurité grandissante dans les régions du Nord et du Centre », indique Mohamed Ag AlbacharAttaye Ag Abdallah de la cellule de communication des mouvements.

Crise scolaire : l’AEEM décrète une grève de 48 h renouvelable

Suite au mot d’ordre de grève de 15 jours des syndicats signataires de l’éducation du 15 octobre 2016, la coordination nationale de l’AEEM a procédé hier lundi 18 mars 2019 à une sortie nationale de 48 h renouvelables. Le syndicat estudiantin se dit déterminé  à ne laisser aucune école s’ouvrir tant que les syndicats et le gouvernement ne trouveront pas un terrain d’entente. Notons qu’à Tombouctou également, hier, les élèves ont marché pour réclamer la réouverture des classes. Cette marche fait suite à plusieurs autres manifestations dans la capitale malienne ainsi que dans des régions pour les mêmes buts. La société civile dit vouloir entreprendre dans les jours à venir des actions plus solides afin de permettre à l’école malienne de sortir de cette crise incommensurable.

Rassemblées par la Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here