Diplomatie : le programme «Distance Education for Africa Inc.» présenté à l’ambassadeur Nimaga

0

L’ambassadeur du Mali à Washington (Etats-Unis), M. Mahamadou Nimaga a reçu la semaine dernière en audience M. Sidiki Traoré, président fondateur du programme «Distance Education for Africa, Inc». C’était en présence de ses collaborateurs. Notre compatriote, M. Traoré, a mis au point des outils permettant aux populations africaines, particulièrement celles rurales, d’accéder à un enseignement de qualité gratuitement en ligne. Et cela en collaboration avec l’Université de Virginie en business management.

Ainsi les élèves et étudiants peuvent avoir accès à des matériels didactiques et une bibliothèque virtuelle à partir d’un simple téléviseur connecté à un boîtier. «Nous sommes fiers du génie remarquable de notre compatriote et non moins membre de la communauté malienne du Maryland. Et tous les Maliens sont fiers de lui parce qu’il est une référence», a déclaré M. Mahamadou Nimaga à la fin de l’audience.

 

PAIX ET VIVRE ENSEMBLE : Le Centre Imam Mahmoud Dicko inauguré pour servir le Sahel 

Le Premier ministre Moctar Ouane a inauguré jeudi dernier (1er avril 2021) le Centre Imam Mahmoud Dicko pour la paix et le vivre ensemble dans les pays du Sahel. C’était en présence du président du Haut conseil islamique du Mali, Chérif Ousmane Madani Haïdara. Ce centre se veut «un point de dialogue et une plateforme d’échanges d’idées pour la paix». Le chef du gouvernement s’est réjoui de l’ouverture de ce centre qui «participera à la culture de la paix et à la valorisation des connaissances». Il a également félicité le promoteur du Centre l’imam Mahmoud Dicko pour cette initiative.

«La stabilisation du Sahel ne se fera pas seulement à travers les armes, mais aussi et surtout à travers des échanges, des réflexions et le dialogue. Ce centre, nous l’espérons, contribuera fortement à renforcer cette dynamique», a déclaré Moctar Ouane. Selon des observateurs, ce centre peut être le tremplin du dialogue tant souhaité avec les islamistes d’origine malienne comme Iyad Ag Ghali et Amadou Koufa.

 

FESTIVAL FOLY DOGOKUN: La Fondation Passerelle de Rokia Traoré offre aux artistes un tremplin d’expression

L’édition 2021 de la semaine des arts et de la culture de la Fondation Passerelle de Rokia, «Festival Fôly Dôgôkun», a  été officiellement lancée vendredi (2-10 avril 2021). La cérémonie d’ouverture a été marquée par le vernissage des expositions du peintre-sculpteur Abdou Ouologuem et du «Fototala» (photographe) Lassina Coulibaly dit Lassy King Massassy. Elle a été également agrémentée par les concerts  d’Aratan N’Akalle et de Kani Sidibé.

Cette soirée de lancement a également offert à Rokia Traoré et à son équipe l’opportunité de partager avec le public «l’initiative et les perspectives de la Fondation Passerelle à travers Fôly Dôgô Dogôkun ainsi que l’ensemble du projet artistique, culturel et social élaboré par les Espaces culturels passerelles (ECP) de Missabougou»

Sur le plan musical, ce festival sera animé par Sékouba Bambino Diabaté (qui a tenu le public en haleine samedi dernier, 3 avril 2021, dans le jardin Kodon de la Fondation Passerelle-ECP à Missabougou), le Groupe Ko Saba, la Chorale Konoya de la Fondation Passerelle, Kani Sidibé, Aratan N’akalle, Cheicknè 5tamans, Soumaïla Togola… La danse est aussi au programme avec Makan Coulibaly

Pour Rokia Traoré, le «Festival Fôly Dogôkun» est «un moment de célébration de l’art et de la culture malienne, africaine en général. Nous offrons un espace d’expression, de collaboration et de présentation de projet d’artistes dans plusieurs disciplines» !

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here