Droits des enfants : Virginia Gamba s’imprègne de la situation au Mali

0

Du 9 au 13 juillet dernier, la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies pour les enfants et les conflits armés, Virginia Gamba, était au Mali pour une visite officielle de quatre jours. Il s’agissait pour la représentante de s’imprégner sur la situation des enfants au Mali et annoncer les actions de son institution.

Cette première mission au Mali lui a permis d’évaluer l’impact du conflit sur les enfants, et de renforcer l’engagement et le plaidoyer en faveur de leur meilleure protection auprès de toutes les parties concernées. Ceci, en rencontrant tous les acteurs, mais aussi en procédant au lancement national de sa nouvelle initiative intitulée « Agir pour protéger les enfants affectés par les conflits ». L’objectif de la campagne est de catalyser l’attention et les efforts nécessaires au niveau mondial, pour mettre fin aux six violations graves des droits de l’enfant. Prévue pour se poursuivre jusqu’à la fin 2022, la campagne vise également à prévenir de futures violations, en renforçant la collaboration, le partenariat et les synergies entre acteurs locaux, régionaux et internationaux. Après avoir rencontré des membres du Gouvernement, de la communauté diplomatique, y compris des organisations régionales, ainsi que des partenaires des Nations Unies et de la société civile, Mme Gamba s’est rendue à Mopti. Elle a également rencontré des enfants, garçons et filles, anciennement associés à des groupes armés et réintégrés dans leurs communautés.

RSS/DDR

81 ex-combattants du MOC rejoignent le contingent

81 ex-combattants du MOC ont été transportés par avion de Tombouctou et Gao jusqu’à Bamako pour prendre part à la formation dans le sud du pays. A cette date, et depuis le début du transport, 698 ex-combattants du MOC (293 de Tombouctou et 405 de Gao) ont été transportés.

Ce soutien de la MINUSMA répond à son mandat d’appui à la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, en particulier les mesures de défense et de sécurité dudit accord. Cet appui est d’ailleurs qualifié de priorité numéro 1 par la Résolution 2480 (2019) du Conseil de sécurité, qui renouvelle le mandat de la mission onusienne au Mali jusqu’au 30 juin 2020.

 

REGION DE KIDAL: Deux projets à impact rapide lancés par la Minusma

Le bureau de la MINUSMA à Kidal a lancé deux projets à impact rapide (QIP) et en a remis deux autres à Aguelhok et Tessalit, qu’elle a financés avec ses partenaires.

Le premier projet, financé pour plus de 88 millions de francs CFA par le royaume du Danemark via le Fonds fiduciaire en soutien à la paix et à la sécurité au Mali, permettra l’installation de 70 lampadaires solaires sur les différentes artères d’Aguelhok. Le second, de 16,5 millions de francs CFA, concerne la construction d’un atelier de mécanique générale pour les jeunes de la commune rurale d’Aguelhok, et contribuera à l’autonomisation et à la réinsertion socio-économique de 25 jeunes bénéficiaires. A Tessalit, les communautés locales ont accueilli avec enthousiasme deux projets destinés aux femmes des quartiers Ahamboubar et Amachache. Lancés fin février dernier pour plus de 41 millions de francs CFA, ce projet vise à construire et équiper un centre multifonctionnel d’épanouissement pour les familles, grâce notamment aux formations en recyclage, en couture, en tissage et en fabrication de tentes. Sa mise en œuvre a permis la création de 32 emplois locaux. Enfin, la MINUSMA a procédé à la remise officielle de deux moulins qu’elle a offerts aux femmes des quartiers Amachache et Ahamboubar de Tessalit, le 09 avril dernier, pour plus de 13,6 millions de francs CFA (13 639 500 FCFA).

Rappelons que ces projets visent au renforcement de la paix, de la sécurité, et de la réconciliation nationale.

Rassemblés par Zan Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here