Ecoles : Les syndicats projettent une nouvelle grA?ve

0

Vers un durcissement de la crise scolaire. La Synergie des syndicats de l’A�ducation signataires du 15 Octobre 2016 va observer un nouvel arrA?t de travail. La��information a A�tA� donnA�e, le lundi 06 mai, par le secrA�taire gA�nA�ral du syndicat national des enseignants fonctionnaires des collectivitA�s. Ce nouveau prA�avis de grA?ve est de 27 jours, soit 648 heures, intervient alors qua��une autre grA?ve de 23 jours est en cours. Elle prend fin le 17 mai prochain. Selon les enseignants, “l’annA�e blanche est inA�vitable si les nA�gociations n’aboutissent pas avant la fin du mouvement”. Selon le secrA�taire gA�nA�ral du syndicat national des enseignants fonctionnaires des collectivitA�s, le blocage se trouve au niveau de deux points : la prime des logements et l’accA?s des fonctionnaires de collectivitA� aux services centraux de la��A�tat. Pour les enseignants grA�vistes, la reprise des cours est conditionnA�e A� la satisfaction de ces deux points. Ils espA?rent que la nomination du nouveau ministre de l’A�ducation pourrait dA�canter la situation. Alors qua��un mouvement de grA?ve est en cours jusqua��au 17 mai prochain, la Synergie des syndicats grA�vistesA�vient de dA�poser un autre prA�avis de da��arrA?t de travail de 27 jours combivent at reasonable prices, combivent at reasonable prices, combivent at reasonable prices, combivent at reasonable prices, combivent at reasonable prices, combivent at reasonable prices. . Ce mouvement devrait commencer le mercredi 22 mai au vendredi 28 juin.

CA�rA�monie de passationa��

Kamissa passe le relaiA� A� TiA�bilA�

Au MinistA?re des Affaires A�trangA?res et de la coopA�ration, la cA�rA�monie de passation de service a eu lieu le mardi dernier entre, TiA�bilA� DramA� et Kamissa Camara. Au terme de cette cA�rA�monie, les deux personnalitA�s ont passA� en revue les dA�fis et les enjeux de la��heure auxquels le Mali doit faire face pour le rayonnement de sa Diplomatie.

AprA?s leur tA?te-A�-tA?te, les deux Ministres se sont retrouvA�s face au personnel du MinistA?re des Affaires A�trangA?res et de la CoopA�ration Internationale symbolisant une prise de contact pour le nouveau Ministre TiA�bilA� DRAME et un au revoir pour la sortante Kamissa CAMARA.

Lors de leurs interventions, les deux personnalitA�s ont invitA� les travailleurs du DA�partement A� inscrire leurs actions de tous les jours dans la continuitA� pour la��intA�rA?t supA�rieur du Mali.

Il convient de rappeler que Mme Kamissa CAMARA occupe dA�sormais le portefeuille de la��A�conomie NumA�rique et de la Prospective dans le nouveau Gouvernement.

G5-SAHEL

Antonio Guterres appelle A� un soutien accru A�au G5

Le secrA�taire gA�nA�ral de l’ONU, Antonio Guterres, appelle A� un soutien accru de l’ONU A� la Force multinationale anti-jihadiste G-5 Sahel en exprimant dans un rapport sa “profonde prA�occupation devant la dA�tA�rioration de la situation sA�curitaire” au Mali et dans la rA�gion sahA�lienne. FormA� de troupes du Niger, du Mali, de Mauritanie, du Tchad et du Burkina Faso, “la Force conjointe ne peut pas seule sA�curiser le Sahel”, estime Antonio Guterres dans ce document remis en dA�but de semaine au Conseil de sA�curitA�.

“Une pleine opA�rationnalisation de la Force conjointe G5-Sahel ne sera possible que si elle reA�oit un soutien constant et prA�visible”, ajoute-t-il. A cet A�gard, il rA�clame A� nouveau, malgrA� l’opposition de longue date des Etats-Unis sur ce sujet, que le G5-Sahel bA�nA�ficie de ressources financiA?res de l’ONU et d’un mandat placA� sous le chapitre 7 de la Charte des Nations unies prA�voyant le recours A� la force.

Premier contributeur financier A� l’ONU, Washington, qui cherche A� rA�duire les dA�penses de l’Organisation, prA�fA?re se focaliser sur son aide bilatA�rale aux pays du Sahel.

Il rappelle en outre l’accord technique conclu entre l’ONU et le G5-Sahel et qui prA�voit un soutien logistique (aide A� la construction de camps, fourniture de carburants, d’alimentation, soutien mA�dical) de l’Organisation A� la nouvelle force (environ 5.000 militaires des cinq pays fondateurs) lancA�e formellement en juillet 2017.

L’accord technique ne prA�voit jusqu’A� prA�sent qu’un soutien de la mission de l’ONU au Mali (Minusma) aux troupes du G5-Sahel prA�sentes dans ce pays.

A�

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here