FESPACO : Le Mali absent du palmarès

0

Fin de la 26ème édition du Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou, FESPACO 2019. La cérémonie de clôture qui a eu lieu, le samedi 02 mars 2019, au Palais des sports de Ouaga 2000, était présidée par le chef de l’Etat rwandais, Paul Kagamé, en présence du président Ibrahim Boubacar Keïta. Pendant une semaine, au moins 434 films ont été projetés, une centaine en compétition dans les différentes catégories, dont une vingtaine en longs métrages. La moisson n’a pas été assez fructueuse pour le Mali, absent, le samedi dernier, sur le podium de la remise des Etalons. Au total 6 films maliens étaient en compétition officielle pour cette 26ème édition du FESPACO : deux longs métrages, respectivement « Jamu Duma » de Salif Traoré et « Barkomo » ou la grotte des réalisateurs Aboubacar Bablé Draba et Boukary Ombotimbé. En série TV, « La langue et les dentes » de Boubacar Sidibé, était en compétition. Dans la catégorie documentaire long métrage, le Mali était représenté par «Dawa, ou l’Appel à Dieu» de Malick Konaté, tant qu’en cours métrage fiction « Oumou, un destin arraché » de Gaoussou Tangara défendait les drapeaux. Dans la catégorie film d’animation jeunesse, « Village apaisé » de Issouf Bâh était dans la course pour le Mali.

Projet d’assainissement :

La BAD annule un financement pour Bamako

Selon un document administratif parvenu en exclusivité à Confidentiel Afrique, un important financement en faveur d’un projet d’assainissement de la ville de Bamako, dont le montant n’a pas été révélé dans ce document, file décidément entre les doigts de l’État malien. Cette annulation se justifie du côté de la BAD du fait que le gouvernement malien n’a pas effectué jusque-là le moindre décaissement sur les ressources mises à sa disposition par la BAD, après l’approbation du projet qui remonte au 11 février 2017. Cette lenteur administrative de passer à la vitesse supérieure de la part des officiels maliens habilités à gérer ce dossier, a poussé la Directrice Générale du Bureau Régional de Développement et de Prestataires de Services pour l’Afrique de l’Ouest, Marie-Laure AKIN-OLUGBADE, à saisir par voie épistolaire le ministre de l’Économie et des Finances du Mali, M. Boubou Cissé, pour lui notifier l’annulation de cette ligne de financement.

Koutiala :

La grève des collectivités bien suivie

La grève des travailleurs des collectivités territoriales est bien suivie dans le cercle de Koutiala. Elle a beaucoup paralysé l’administration. Il faut rappeler que les grévistes réclament, entre autres, le paiement immédiat et intégral des arriérés des salaires du 2ème trimestre 2017 et ceux de l’année 2018. Aussi ils demandent l’application des points d’accord contenu dans le procès-verbal de conciliation entre le gouvernement et le Syntract etc. Le travail reprendra le 09 mars prochain avec la mesure conservatoire d’arrêt de mandatement des salaires des agents des secteurs transférés aux collectivités

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here