Le Comité Exécutif Central de l’AMLCDF : Gao : les communautés se consultent pour le retour au calme

0

Après l’attaque qui a eu lieu dans la nuit du 20 au 21 août 2020 dans la région de Gao, une rencontre a été organisée entre les différentes communautés de la région de Gao (Songhoy, arabe, peulh et tamashek). Cette rencontre a eu lieu sous l’égide du gouverneur, le général de brigade, Sidiki Samaké. L’objectif de cette rencontre était de trouver un terrain d’entente entre ces différentes communautés en vue d’instaurer  le calme et la sécurité dans la région.C’était en présence de Boubacar Dacka, maire de la Commune urbaine de Gao, et du premier vice-président de l’Autorité intérimaire régional, Zeïd Ag Mohamed.

Lors de cette rencontre, quelques points ont été cités comme solution pour la sortie de crise. ces points sont entre autres, le désarmement de toutes les communautés, et la dénonciationdes malfaiteurs, quelle que soit leur communauté.Selon le général Sidiki Samaké, une enquête est ouverte pour démasquer les auteurs de ces actes de vandalisme.

Les obsèques du Capitaine Moussa Sofara ont eu lieu

Le capitaine Moussa Sofara, né le 3 juin 1966 à Sofara, a rendu l’âme, lundi 24 août 2020, suite à une courte maladie. Laissant derrière lui 2 veuves et plusieurs enfants. Ses obsèques militaires et civiles se sont déroulées, mardi 25 août 2020 à Katien présence des responsables militaires, de ses proches et compagnons d’armes. Mr Sofara a fait un parcours remarquable dans l’armée et il était aussi Technicien au sein de l’ORTM. Ses collaborateurs retiendront de lui un homme affable, disponible avec un fort esprit de camaraderie et de bonne collaboration. Il repose désormais au cimetière de Faladiè.

Goundam: le retour du chef de cantonnement

Enlevé depuis plus de 9 mois, le directeur régional du Cantonnement forestier de Taoudenit N’djé Cissé, a été libéré par ses ravisseurs ce lundi 24 août 2020. L’enlèvement a eu lieu le 16 décembre 2019 sur la route de Niono dans la zone de N’Djouralorsqu’il se rendait à Bamako pour prendre part au Dialogue national. Les populations de Goundam et Niafunké sont contentes de cette libération.

San: une formation sur la gestion administrative et financière a débuté depuis le lundi

Une formation sur la gestion administrative et financière a débuté ce lundi 25 août et prendra fin ce jeudi 26 août 2020 à San. Plus d’une vingtaine de femmes, de jeunes et de personnes handicapés ont pris part à cette formation. Elle avait pour but de renforcer les capacités de ces participants pour une gestion efficace, transparente et crédible.  Cette action est financée par l’USAID.

Bourem: des équipements biomédicaux offerts au centre de santé

Plusieurs appareils de biochimie, de microscope optique, de réfrigérateur banque de sang etc., ont été offert au centre de santé de Bourempar l’Etat malien en partenariat avec l’AGETIPE. La cérémonie a eu lieu  le lundi 24 août 2020.

Kadiolo: interruption du transfert d’argent.

Depuis le 19 août dernier à Kadiolo, le transfert d’argent vers la Côte-d’Ivoire est interrompu. Les habitants ne cessent de se plaindre de cette situation dont les agents de ces services disent ignorer les raisons.

KOUTIALA : formation sur les techniques d’hygiène et d’assainissement des centres de santé

Dans le but de trouver des solutions aux problèmes  d’eau, d’hygiène et d’assainissement dans les structures sanitaires des localités du cercle de Koutiala. Plusieurs volontaires de 04 aires de santé ont pris part à une formation sur les techniques d’hygiène et d’assainissement des centres de santé. Elle était organisée par la Croix Rouge et va durer 04 jours.

DIRE : hausse du prix du riz local dans la ville

La population de DIRE se plaigne de l’augmentation du prix du riz local. Le kilogramme qui était vendu à 250f est maintenant cédé à 275f. La population lance un appel aux autorités de vite trouver une solution à ce problème. Selon les commerçants, cette situation s’explique par la diminution des céréales sur le marché.

Le Sommet des chefs d’État de la CEDEAO repoussé au vendredi 28 août

Selon l’AFP, la directrice de la communication de l’organisation ouest-africaine Sandra Oulate a annoncé le report du Sommet virtuel des chefs d’État de la CEDEAO. Une visioconférence qui avait été prévue pour hier,mercredi 26 août 2020, a été repoussée à demain vendredi 28 août 2020.

Le but de ce sommet était de voir la nécessité de maintenir ou non les sanctions déjà prises contre le Mali. Les militaires expriment qu’ils s’inquiètent des conséquences de ces mesures de riposte contre un pays qui est déjà confronté à l’insécurité, à l’apathie économique et à la faiblesse de l’État.

La CEDEAO avait dit le 20 août 2020 qu’il refuse toute forme de légitimité aux militaires putschistes.

Il convient de rappeler que nous ignorons jusque-là les raisons du report de ce sommet des chefs d’État de la Cédéao sur la crise politique. La situation serait-elle compliquée pour se prononcer dessus à la hâte ? Les propositions du CNSP seraient-elles de trop pour les chefs d’État de l’organisation sous-régionale ? Tout compte fait, le vendredi, on le saura. Néanmoins, il y a déjà un allègement des sanctions, notamment sur le volet financier,  contre le Mali.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here