L’otage baloise Béatrice Stockly tuée par ses ravisseurs

0

Enlevée il y a quatre ans au Mali par l’organisation islamiste Jama’at Nasr al-Islam wal Muslim ( JNIM), la missionnaire baloise, Beatrice Stockly a été tuée  par ses ravisseurs il y a environ un mois. Une nouvelle annoncée le vendredi soir par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Selon le porte-parole du DFAE Valentin Clivaz, Béatrice Stockly aurait été enlevée pour la deuxième fois en 2016. En  2012, elle avait été kidnappée par des islamistes. À noter que les Circonstances exactes de son assassinat ne sont pas encore claires. Les autorités suisses sous la direction du DFAE ont mis tout en œuvre pour éclaircir les circonstances tragiques de cette exécution et fera tout son possible afin de rapatrier le corps de la victime.

Le commandant des forces de la MINUSMA en visite dans la région de Mopti

Le commandant de forces de la MINUSMA, le lieutenant suédois Dénnis Gyllenporre était en visite du mardi 6 au jeudi 8 octobre dernier dans la région de Mopti. L’objectif était d’aller s’enquérir de la situation sécuritaire dans la Région. Au cours de cette visite de trois jours, le premier responsable de forces de mission onusienne au Mali s’est entretenu avec le Gouverneur de la Région de Mopti, le Général Abdoulaye Cissé. Il a ensuite rencontré successivement le commandant de zone de défense n°6 le colonel Youssouf Oumar Traoré ainsi que le commandant du poste de commandement interarmes théâtre-centre de Sévaré, le colonel Moussa Yoro Kanté.

Gao : témoignage de quelques personnels de l’orphelinat de Sophie Pétronin

Enlevée le 24 décembre 2016 par des individus armés devant l’orphelinat situé au 7e quartier de la ville de Gao, la directrice de l’ONG « Association Aide-Gao » est aujourd’hui libre après quatre ans de captivité dans le nord du Mali. Seul témoin de l’évènement, le vigile de l’orphelinat, Mahamadine Maiga revient sur les faits « je me souviens que j’étais devant la porte quand des hommes armés sont arrivés à bord d’un véhicule pour coincer celui de Sophie Pétronin qui s’apprêtait à descendre du sien pour rentrer dans le centre. Un assaillant a pointé son arme sur moi pour que je ne puisse pas réagir, ils ont obligé Sophie à embarquer dans leur véhicule, puis ils ont fait en sorte que tout le quartier soit couvert de poussière ». Selon l’animatrice du centre de l’orphelinat Woura Mahamane tout Gao admire Sophie, elle est gentille et son ONG porte assistance aux enfants malnutris, aux femmes enceintes et celles qui allaitent. Elle termine en ces mots « j’espère te revoir très vite à Gao Sophie par ce dont tout le monde a besoin de toi, les enfants comme les mamans ».

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here