Lutte contre l’enrichissement illicite: Rapports OCLEI 2019- 2020, 09 dossiers remis à la justice, 178 parcelles dont 83 concessions rurales

0

Les rapports 2019 et 2020 de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI) ont été présentés, jeudi dernier, à la presse. Selon le président de l’OCLEI, Moumouni Guindo, il a transmis à la justice six (06) dossiers d’enrichissement illicite présumé, pour des biens évalués à 2 milliards 715 millions de F CFA, soit 37 maisons d’habitation et 178 parcelles dont quatre-vingt-trois (83) concessions rurales totalisant 176 hectares. Le montant total des entrées sur les comptes bancaires des six (06) personnes s’élève à 2 milliards 588 millions de F CFA, de 2014 à 2020. Dans la même période, leurs revenus légitimes s’élèvent à 317 millions de FCFA.

 L’Institut  national de prévoyance sociale (INPS) ou la caverne d’Ali Baba ?

L’Institut national de prévoyance sociale (INPS) a toujours été la vache laitière des régimes successifs au Mali. Chaque fois que les contrôleurs remontent les lignes de détournements de deniers publics, ils ont payé les frais pour avoir touché à des intouchables. Sous le général Moussa Traoré, deux (02) contrôleurs d’État ont fait la prison. Des grands commis de l’État ont eu à diriger l’INPS, mais cela n’a pas suffi à l’épargner des détournements de fonds publics. Tous sont administrateurs civils chevronnés ou magistrats de carrière. Mais tous traînent des casseroles de milliards de francs partis en fumée. Ce qui fâche, deux (02) anciens directeurs généraux de l’INPS, magistrats de profession, ont fait pire parce que couvert par leur corporation. Départ à la retraite de certains cadres de l’INPS, en 2014.

DGA: 353 millions 725 247 F CFA à titre d’indemnité de départ à la retraite et la somme de 6 millions 230 906 FCFA à titre de pension par mois.

Agent comptable: 1 milliard 607 millions 810 145 F CFA comme indemnité de départ à la retraite et 8 millions 693 661 F CFA à titre de pension par mois. Cumul de la rémunération annuelle des trois premiers dirigeants de l’INPS: 1 milliard 900 millions 068 365 FCFA soit environ 55 millions et par chef.

Salaire mensuel du DG de l’INPS: 54 millions 914 682 F CFA par mois. En fait, les travailleurs du secteur privé cotisent pour les chefs ? Les plus grosses pensions de retraite sont à l’INPS. Celui qui perçoit la pension la plus élevée des fonctionnaires au Mali est un retraité de l’INPS. Et les structures qui ont le plus gros salaire sont la Caisse nationale d’Assurance maladie (CANAM), la Société malienne de gestion de l’eau potable (SOMAGEP-SA), la Société énergie du Mali (EDM-SA), l’Office malien de l’habitat (OMH), l’Institut national de prévoyance sociale (INPS).

OCLEI: Un ministre du régime d’IBK est propriétaire de 51 parcelles non bâties, trois maisons avec un écart non justifié de plus de 355 millions de F CFA

Du rapport de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI) de 2020 à cette époque, un bouillant jeune ministre s’était bien illustré dans l’achat de «Bougiba» en zone Hamdallaye ACI abrite des immeubles, propriétés d’anciens des régimes Amadou Toumani Touré (ATT) et Ibrahim Boubacar Kéita (IBK).

6ème Congrès de l’ADEMA-PASJ: Tiémoko, président du parti ?

Tiémoko Sangaré, président de l’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA-PASJ), équivaut à la descente aux enfers de la ruche. Au Mali, les gens ont la mémoire courte: Tiémoko Sangaré, député ADEMA élu à Bougouni, en 1992, a abandonné en plein vol la ruche pour le MIRIA. Et écoutez bien avec un mandat électif de cinq (05) ans à l’Assemblée nationale avec rang et prérogatives de président du groupe parlementaire ADEMA 1992-1997. Que faire avec un revenant qui vous a abandonné en plein vol. Dès lors, on comprend que les militants de la ruche sont sans ambitions, cantonnés dans un Groupement d’intérêt économique (GIE).

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here