Niankoro dit Yeah Samaké: Le magicien de Ouéléssébougou

1

Si vous avez été déjà témoin d’une des nombreuses manœuvres politiciennes de nos cadres, en voici une qui saurait se classer parmi les plus audacieuses. Au moment où il était maire de la commune de Ouéléssébougou, Niankoro dit Yeah Samaké, non moins président du Pacp, a réussi à mettre en scène l’une des meilleures farces, que dis-je, l’un des meilleurs tours de magie politicienne. Au cours d’une conférence très médiatisée, le maire qu’il était avait informé sa population et la nation de sa volonté d’attribuer 40 tracteurs aux coopératives de sa commune. Alors qu’il recevait l’émission à succès de l’Ortm «Ma cité en marche», Yeah Samaké a présenté deux tracteurs comme étant les échantillons de ce qu’il avait promis. Ce qui n’a pas manqué d’accroître les espoirs de ses administrés. Mais dès que les caméras de l’Ortm sont rentrées à Bamako, le magicien de Ouéléssébougou a fait remorquer les tracteurs pour les remettre à leurs vrais propriétaires dans la capitale. Certaines sources persistantes affirment qu’il les avait loués pour un ou deux jours, juste le temps de son tour de passe-passe. En plus, depuis qu’il a perdu son poste suite à un vote du Conseil municipal du fait de son indisponibilité, Yeah n’a toujours pas accepté de faire la passation de charges et exige une nouvelle élection du conseil. Quand on sait que ce monsieur a été nommé ambassadeur du Mali en Inde, il y a de quoi se poser des questions.

 

 

Éventuelle inculpation d’ATT :

Les réactions du tout nouveau ministre de la Justice

Le dossier de l’ancien président de la République Amadou Toumani Touré est politique. C’est du moins ce que le tout nouveau ministre de la Justice a lâché lors d’un entretien accordé à nos confrères du journal Du Mali. A la question de savoir si le dossier concernant ATT est politique, la réponse de Me Mamadou Konaté est claire: « C’est un dossier politique, au regard de la personnalité du mis en cause qui est quand même l’ancien président de la République du Mali. Et de souligner que les faits qui lui sont reprochés ont une connotation politique». Le ministre Konaté dira par ailleurs qu’en cas d’inculpation, pour haute trahison, «le président ATT encourt la peine maximale». Avant de faire savoir que sur ce point de vue, «nous avons très peu d’expérience car, le Mali n’a jamais jugé un président sur la base de la haute trahison, qui constitue des faits pouvant être considérés comme des crimes commis par le Président de la République dans l’exercice de sa fonction et en violation du serment prêté…». Alors question: quel sort le ministre Konaté va réserver à ce dossier ?

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Peut etre que yeah S. prefere etre maire alors qu’il retourne de l’inde et laisse la place a d’autre de faire le travail.

Comments are closed.