Visite du site de TNT satellite : Pour servir le bas peuple

1
Transition numérique au Mali
I Sidibé, PDG TNTSAT

En vue de permettre aux citoyens moyens de se satisfaire en matière de télévision, TNTSAT est disponible avec une cinquantaine de chaines gratuites. Son site situé sur la route de Kati a été visité par la presse le mercredi dernier. C’était en présence du PDG Ismaël Sidibé, du président de la Maison de la Presse Dramane A. Koné, de certains Directeurs de publication et bien sûr des reporters.
Pour le PDG Sidibé, c’est une opportunité à saisir pour nos pays qui ont des difficultés pour le TNT terrestre. TNT membre du groupe Africable et ses partenaires à 56 satellites validées par SOS. Il souligne que bien que notre pays soit parmi les derniers à adopter bénéficie de la meilleure technologie. Il estime d’en être très fier car loin d’être un projet, c’est des faits.

ALERTE : Du rififi à EDM SA
La société avait entrepris un contrôle strict et musclé à travers la capitale. Brusquement, tout fut arrêté. Diverses raisons sont évoquées. Il s’agit notamment de faux branchements, de vols planifiés de l’électricité chez de nombreux barons du parti majoritaire, Rpm. C’est ainsi que tout fut arrêté jusqu’à nouvel ordre. Affaire à suivre !

ECHANGE DE PRISONNIERS
IBK s’emploie à la consolidation de la paix !

Sans paix, il n’y a pas de développement, c’est pourquoi en vieux sage et stratège bon teint, le président IBK n’hésite pas à plus à ne faire parler que son cœur. Il cherche toujours les voies et moyens appropriés pour servir le Mali. Seul gage qui l’a porté à la tête du Mali.
C’est alors qu’après l’affaire Wadoussène, IBK vient de procéder à un échange de prisonniers avec les ex-rebelles. Le gouvernement a accepté de libérer 30 rebelles pour recevoir 16 de nos militaires.
Par cet acte, IBK contribue à la consolidation des acquis pour une paix durable.

La Rédaction

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Bonne strategie pour l’échange de prisonniés . Courage IBK pour la récherche de la paix

Comments are closed.