La Directrice Nationale de WaterAid, Mme Fatoumata Haidara nous précise ici les missions et différentes activités de sa structure.

2
DG WaterAid

WaterAid est une organisation  internationale  non gouvernementale qui œuvre  pour les communautés les plus pauvres 

 

  1. I.                Connaissance avec WaterAid :

WaterAid   exerce dans 26 pays  en Afrique, en Asie, en Amérique et en Europe.

  • La vision de WaterAid  est un monde ou chacun à accès  à l’eau potable et  à un assainissement adéquat.
  • La mission de WaterAid  est de transformer des vies en améliorant l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement dans les communautés les plus pauvres  du monde. Nous travaillons avec des partenaires et nous influençons les décideurs pour maximiser notre impact.

 

  1. WaterAid au Mali : Historique et présence géographique

 

WaterAid  a démarré  ses activités au Mali en 1999 et a eu sa Représentation Nationale en 2003.

Pour  WaterAid, l’eau, l’assainissement et la promotion de l’hygiène sont le fondement de la lutte contre la pauvreté dans le monde et spécifiquement pour les femmes et les jeunes filles  qui sont concernées pour la corvée d’eau.

Nous intervenons dans 23 Communes de  05 régions  (Koulikoro, Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao) plus le District de Bamako.

Nous travaillons en partenariat avec le gouvernement, les services techniques de l’Etat, les ONG, les organisations de la société, le réseau des parlementaires et le secteur privé.

 

  1. III.                WaterAid au Mali  et quelques grandes actions menées dans les communautés :

 

A travers la mise en œuvre des projets/programmes WaterAid au Mali a contribué  à  faire accéder à  environ 500.000 personnes vulnérables aux services durables d’eau et d’assainissement.  Nous faisons la construction et la réhabilitation des ouvrages d’eau et d’assainissement.

Au-delà  de cette fourniture directe des services, WaterAid fait beaucoup de plaidoyer  pour la promotion du  droit et de l’accès  des services d’eau et d’assainissement pour les communautés pauvres.  L’une des actions phares de WaterAid est le lancement de la Campagne Assainissement par le Président de la République et la signature d’une pétition de 145000 signatures pour le secteur.  Cet acquis  a valu à WaterAid une  reconnaissance  nationale  et la décoration de sa Représentante  comme Chevalier de l’Ordre national du Mali.

Ces différentes actions ont contribué à  l’adoption d’un certain nombre de politiques dans le secteur parmi lesquelles  la Politique Nationale de l’Assainissement.

Aussi nous contribuons à renforcer la décentralisation et la gouvernance locale à travers notre initiative de localisation des OMD à la base qu’on appelle le « LMDGI ». Cette initiative contribue à la  maitrise d’ouvrage communale c’est-à-dire l’appui direct aux collectivités.

Pour une meilleure consolidation de nos  acquis dans la décentralisation, WaterAid abrite le Centre Régional d’Apprentissage des Services Décentralisés de l’eau et de l’Assainissement. Ce Centre vise à documenter et partager  les acquis du LMDGI et contribue à  influencer  les décideurs pour l’adoption des bonnes pratiques pour le secteur.

Tout récemment  et en réponse à la crise socio politique et sécuritaire, WaterAid au Mali a apporté un appui aux personnes déplacées en kits d’hygiène et d’assainissement  des centaines de personnes déplacées à Bamako  et à Sévaré.

D’autres actions sont prévues pour faciliter l’accès à l’eau potable et des conditions d’hygiène et d’assainissement  à plus de  1500 personnes déplacées hébergées dans des familles d’accueil à Mopti.

Des partenariats nouveaux sont établis avec le service de la Protection civile, le Cluster WASH composé de l’UNICEF, OXFAM, CRS et autres  afin de  contribuer davantage à faire accéder toutes les personnes éprouvées par les événements douloureux  dans les régions au Nord du Mali aux services d’eau potable, d’hygiène et d’assainissement .

 

  1. IV.                WaterAid au Mali et les Perspectives : Objectifs et orientations de nouvelle stratégie de 2010 à 2015 :

 

WaterAid au Mali vient de développer une nouvelle  Stratégie  2010-2015 pour le renforcement des acquis des stratégies antérieures mais aussi pour faire face aux  défis actuels du secteur.

Cette stratégie vise  à appuyer 415000 personnes supplémentaires dans  23 Communes  et   s’articule autour de quatre objectifs principaux suivants :

  • Objectif 1: La promotion du  droit et  l’accès des pauvres à l’eau potable, l’hygiène améliorée et l’assainissement adéquat.
  • Objectif 2: Le renforcement des capacités  des acteurs du secteur
  • Objectif 3: Faire le plaidoyer  pour le rôle essentiel de l’eau potable,  de l’hygiène améliorée et de l’assainissement  dans le développement  humain durable.
  • Objectif 4: Et enfin l’efficacité organisationnelle  qui soutient les trois autres objectifs.

Compte tenu de l’ambition de la  nouvelle stratégie et des défis du secteur, WaterAid au Mali  s’est doté de nouvelles compétences en  Droits, Equité et l’Inclusion, en   Renforcement des Capacités, en Suivi et Evaluation et en gestion des ressources humaines.

 

  1. V.                Partenariat avec le Médiateur de la République : attentes et plus value :

 

Toujours dans notre rôle d’appui aux actions de l’Etat et en accord avec les politiques nationales, WaterAid au Mali a noué des partenariats productifs et innovants avec des Institutions d’Etat  telle que le Médiature de la République du Mali

WaterAid se réjouit des nouvelles missions du Médiateur de la République qui intègrent désormais l’organisation des EID et le suivi des recommandations y afférentes.

Nous nous réjouissons de cette décision  qui permettra, j’en suis sure,  d’impulser une nouvelle dynamique à la promotion de la gouvernance démocratique au Mali  et  la participation du citoyen dans les œuvres  de construction nationale et celui des droits humains pour une justice sociale, équitable pour toutes et tous.

En dépit de nombreuses péripéties, l’EID constitue un espace d’expression des sans voix. En tant qu’acteur de la société civile, nous avons l’obligation de contribuer à l’amélioration de cet espace, exacerbé  malheureusement par la crise sociopolitique et sécuritaire dans laquelle notre pays est plongé depuis quelques mois.

A ce titre, nous réitérons la participation active des organisations de la société civile dans la commission d’organisation et le jury d’honneur des EID.  Cette participation   contribuera  à  favoriser davantage  la prise en compte des préoccupations des communautés à la base dans les prises de décisions au niveau national.

Je saisis cette opportunité pour exprimer mes sentiments de remerciement à l’endroit des pouvoirs publics, des institutions de l’Etat, des partenaires au développement,  de la société civile de leur engagement constant  à veiller à la promotion des droits des citoyens et au bien être des populations maliennes.

Aux cotés du Médiateur de la République,  WaterAid au Mali,  pour sa part,  continuera toujours à renforcer les capacités de la société civile afin de  leur permettre de jouer un rôle prépondérant dans la promotion de la démocratie et la bonne gouvernance au Mali.

 

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Bien, une bonne gestion et gouvernance sont par contre de mise en plus de l’apprentissage de nos populations locales a l’entretien et de l’auto-gestion de leurs biens. Une bonne utilisation et d’economie de l’eau sont capitales. Nos populations locales connaissent deja cette importance et doivent etre sensibiliser encore. Le probleme c’est la capitale nationale elle-meme. Il nous faut tres bonne sensibilisation et d’education face a toutes les facteurs qui touchent ce bien tres precisieux et irremplacable. Nos villages connaissent son importance mais dans la capitale, c’est deplorable.

Comments are closed.